Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Ce restaurant de burgers à 2,70 euros ferme à cause de son succès, suite à une vidéo TikTok

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


"Mangez et cassez-vous" proposerait les burgers maison les moins chers de la capitale. © The Fry Family Co/ Unsplash

"Mangez et cassez-vous". En plus de son nom accrocheur, ce petit fast-food proposerait les burgers les moins chers de Paris : cinq recettes sont à moins de trois euros ! Et comme si ces arguments de vente ne suffisaient pas à attirer le chaland, des clients sont allés le "tester" à la lisière des 11ème et 20ème arrondissements de la capitale et en ont fait une vidéo TikTok, rapporte BFMTV. Résultat : plus de 3 millions de vues en 48 heures, 90 000 likes et, surtout, des files d'attentes interminables devant le restaurant, qui l'amènent aujourd'hui à fermer ses portes. "Parfois ça fait un peu trop de monde", admettait le propriétaire dans une vidéo du youtubeur FlorianOnAir, en date du 29 juin. Ce dernier, opportuniste, n'a en effet pas tardé à venir lui aussi goûter ces burgers bon-marché.

"Un peu trop de monde", disait-il. Il semble qu'un peu plus d'une semaine plus tard, la foule ait eu raison du petit fast-food. Son propriétaire a en effet publié sur Instagram un message dans le style de la maison : "On ferme !". "Nous n'arrivons nous-mêmes pas à croire ce que nous allons écrire : on ferme parce qu'il y a trop de monde !", précise-t-il. Il explique ensuite que sa "petite structure n'est pas adaptée" à recevoir tant de monde, et avoir "mal au coeur" quand il voit les clients faire la queue devant son commerce. "Nous sommes donc fermés pour une durée indéterminée le temps d'essayer de faire quelques aménagements !", conclut le gérant du fast-food.

Pour afficher de tels prix dans une ville où les burgers "maison" atteignent facilement 13 euros, le petit restaurant mise sur le faible coût des matières premières. Tout, ou presque, y est fait maison. "La farine, les œufs et l’eau pour le pain sont des matières premières qui ne coûtent pas cher", explique le gérant dans la vidéo de FlorianOnAir. Et bien sûr, un certaine quantité de clients est nécessaire pour que l'affaire soit rentable. Le nom du restaurant — "Mangez et cassez-vous" — fait certes sourire, mais il invite surtout à ne pas trop s'éterniser.

À lire aussi — Big Mamma va livrer ses pizzas à domicile avec sa nouvelle entreprise Napoli Gang

Découvrir plus d'articles sur :