Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Cédric O donne finalement une date pour la sortie de StopCovid, l'app de traçage très controversée

Cédric O donne finalement une date pour la sortie de StopCovid, l'app de traçage très controversée
Cedric O, le secrétaire d'Etat au numérique, reste persuadé que l'app StopCovid sortira en juin et sera utile pour endiguer la propagation du coronavirus. © David Paul Morris/Bloomberg via Getty Images

Malgré le retard, les obstacles techniques et politiques et les critiques, Cédric O n'en démord pas : StopCovid verra bien le jour. Le secrétaire d'Etat au numérique a annoncé ce mardi matin que l'application française de traçage des malades atteints du Covid-19, initialement prévue le 11 mai pour le déconfinement, sera finalement disponible pour le grand public le 2 juin, au micro de BFM Business. Il a confirmé ce qu'il avait écrit ce week-end sur la plateforme Medium : des tests auront lieu la semaine prochaine puisque l'application ne sera pas complètement prête, comme l'ont confirmé successivement Edouard Philippe et Olivier Véran, le ministre de la Santé.

"Nous entrerons dès la semaine prochaine en phase de test (à partir du 11 mai, NDLR) — c’est-à-dire que nous reproduirons des situations réelles pour vérifier que l’application fonctionne bien — ce qui nous permettrait […] d'envisager un déploiement lors de la deuxième phase du déconfinement à partir du 2 juin", a-t-il déclaré. Le ministre prend des gants pour ne pas donner l'impression qu'il passe en force. Il assure que comme l'exécutif s'y était engagé, il y aura bien un débat à l'Assemblée nationale, le 25 mai. Or, les parlementaires sont divisés sur son efficacité et sur son respect des libertés individuelles et publiques.

A lire aussi — Pourquoi le bon fonctionnement de l'appli StopCovid dépend aussi d'une lutte de pouvoir entre Apple et la France

Développé par un consortium public-privé — composé de l'Inria, de l'ANSSI, Capgemini, Dassault Systèmes, Inserm, Lunabee Studio, Orange, Santé Publique France et Withings —, StopCovid a pour objectif de permettre à chaque utilisateur qui apprend sa contamination de prévenir tous les autres utilisateurs qu'il a croisés dans les deux semaines précédentes, pour que ceux-ci puissent prendre leurs précautions (auto-confinement, tests...). Problème majeur : elle ne devrait pas fonctionner complètement sur iPhone en raison de son accès constant au Bluetooh, même en arrière plan quand vous n'utilisez pas l'application. Or, Apple n'a pas donné son accord. Potentiellement, ce sont 20% des possesseurs de smartphones en France qui seraient concernés.

"Nous aurons une solution qui fonctionne sur tous les téléphones. Apple aurait pu nous aider à faire en sorte que cela marche encore mieux sur les iPhone. Ils n'ont pas souhaité le faire, pour une raison d'ailleurs que je ne m'explique guère", s'avance Cédric O. Apple travaille de son côté avec Google pour développer une appli similaire, avec une collecte décentralisée des données là où le protocole français s'appuie sur un stockage sur un serveur central.

A lire : StopCovid a encore trop d'obstacles à franchir pour que l'application fonctionne correctement un jour

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :