Cédric O, l'homme de l'ombre qui devient secrétaire d'Etat au Numérique

Cédric O. Linkedin

C'est un homme de l'ombre qu'Emmanuel Macron a choisi pour remplacer Mounir Mahjoubi au poste de secrétaire d'Etat au Numérique. Cedric O n'a pour le moment pas été sur le devant de la scène. Il n'empêche que ce fidèle du président de 36 ans évolue dans les cercles politiques depuis de nombreuses années. Depuis l'entrée d'Emmanuel Macron à l'Elysée, il était conseiller du président et du Premier ministre sur les questions numériques -— chargé "des participations publiques et de l'économie numérique", plus précisément. C'est lui qui a par exemple organisé le sommet "Tech for good" en mai 2018 qui a permis au chef de l'Etat de recevoir Mark Zuckerberg (Facebook), Satya Nadella (Microsoft) ou encore Dara Khosrowshahi (Uber).

Cédric O a suivi sa scolarité à HEC avant de s'engager auprès de personnalités politiques de premier plan. Il fait ainsi partie de l'équipe de campagne de Dominique Strauss-Kahn pour la primaire socialiste de 2006 au côté de Stanislas Guerini, Ismaël Emelien et Benjamin Griveaux, trois jeunes hommes qui se mettront plus tard en marche avec Emmanuel Macron. Après l'échec de DSK, Cédric O met ses forces au service de Pierre Moscovici. Il devient son conseiller parlementaire, puis le suit au ministère de l'Économie où il prend en charge les restructurations industrielles et les relations avec les élus et les acteurs économiques.

Cédric O est très attiré par la politique mais il fait tout de même un passage dans le privé en 2014. Après le départ de Pierre Moscovici pour Bruxelles, le jeune conseiller rejoint Safran en tant que chargé de mission auprès du directeur industriel, puis comme agent de maîtrise, puis chef de ligne dans une usine de Gennevilliers, comme il l'indique sur son profil Linkedin. Mais assez vite, il s'implique dans la campagne d'Emmanuel Macron… Il en devient ainsi le trésorier d'En marche et fait partie de la commission d'investiture du parti.

C'est ce parcours qui l'a donc amené à remplacer Mounir Mahjoubi au gouvernement. "Cette nomination est une forme de continuité de l'action menée depuis 2017 puisque je suivais les dossiers du numérique à l'Elysée", a réagi le nouveau secrétaire d'Etat auprès de l'AFP. "C'est un poste avec de grands enjeux pour la France sur lesquels il faut être efficace et obtenir des résultats à court terme". Cédric O entend ainsi se mobiliser pour "renforcer l'attractivité de la FrenchTech", lutter contre la fracture numérique, "promouvoir la numérisation des services publics", renforcer "la régulation du numérique contre les discours de haine" et enfin continuer les efforts français sur le terrain de l'intelligence artificielle.

La soeur de Cedric O, suppléante de Mounir Mahjoubi

L'entrée de Cédric O a par ailleurs entraîné une situation cocasse : quand le frère prend du gallon, la soeur repart en coulisses. Cédric O est en effet le frère de Delphine O, suppléante de Mounir Mahjoubi. Ce dernier ayant quitté — laissant le secrétariat d'Etat libre pour Cédric O —, il va reprendre sa place à l'Assemblée nationale, laissant Delphine O sur le carreau… Pas rancunière, la députée a fait part de sa "fierté familiale" sur Twitter.

Cédric O a déjà reçu les félicitations de Gilles Babinet, vice-président du Conseil national du numérique. Il "est l'un de ceux qui m'a le plus impressionné parmi les acteurs du numérique avec qui j'ai pu travailler", a-t-il affirmé sur Twitter. "De réunion en réunion, j'ai découvert quelqu'un qui connaissait impeccablement ses dossiers, doublé d'une compétence technique surprenante". L'ancienne présidente du Medef Laurence Parisot a assuré avoir "vu Cédric O travailler" et estime que "c'est un très bon".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Pour Mounir Mahjoubi, 'nous ne pourrons pas accepter très longtemps' des acteurs comme Amazon et Alibaba

VIDEO: Ce garçon de 13 ans invente un outil pour aider à traiter le cancer du pancréas et améliorer le taux de survie des patients