Ces 10 prédictions de Steve Jobs sont devenues réalité, mais il s'est totalement trompé sur 2 choses

Ces 10 prédictions de Steve Jobs sont devenues réalité, mais il s'est totalement trompé sur 2 choses

Steve Jobs a prédit que des enfants d'à peine 10 ans utiliseraient des ordinateurs. Justin Sullivan / Getty

Huit ans après la mort de Steve Jobs, son nom continue d'occuper les discussions sur l'évolution de la tech. À partir de 1976, lorsqu'il a co-fondé Apple, Steve Jobs a participé à une révolution dans le domaine de la micro-informatique, sa vision s'étendant aux téléphones, aux tablettes, à la distribution de musique, aux applications et à tout ce que nous considérons aujourd'hui comme acquis dans notre expérience utilisateur du XXIe siècle. 

En plus d'être à l'avant-garde des produits technologiques, Steve Jobs a été reconnu pour sa capacité à prédire l'avenir. Après tout, comme le dit l'une de ses citations préférées, "le meilleur moyen de prédire l'avenir est de l'inventer". Mais avec le recul, bien que de nombreuses prédictions de Steve Jobs soient exactes, certaines étaient erronées. Voici 10 de ses plus grandes prophéties, ainsi que deux étonnamment ratées.

'Nous utiliserons des ordinateurs à la maison, pour le plaisir'

Ben Margot/AP Images

En 1985, Steve Jobs a déclaré au magazine Playboy que l'utilisation d'ordinateurs personnels à la maison se répandrait. À cette époque, les ordinateurs étaient surtout utilisés par les entreprises, les écoles et quelques pionniers qui dirigeaient des entreprises depuis leur domicile.

En 1984, 8% des ménages américains avaient un ordinateur, selon le US Census Bureau. En 2015, ce chiffre est passé à 79%.

Et comme Steve Jobs l'avait prédit, les ordinateurs sont une source de loisirs pour des millions de personnes, qu'il s'agisse de regarder des films ou la télévision, de jouer à des jeux ou de communiquer avec des amis.

'Nous serons tous connectés grâce aux ordinateurs'

Au cours de la même interview, Steve Jobs avait expliqué que la raison la plus convaincante pour acheter un ordinateur à la maison serait "de le relier à un réseau de communication national".

Ses remarques intervenaient quatre ans avant le travail de pionnier de Tim Berners-Lee visant à développer ce qui est devenu le World Wide Web, et cinq ans avant la mise en ligne de la toute première page Web.

'C'est beaucoup plus rapide de faire toutes sortes de fonctions, comme copier-coller, avec une souris'.

Ted Thai/The LIFE Picture Collection/Getty Images

Avant que Steve Jobs ne sorte son ordinateur Lisa en 1983, la plupart des ordinateurs nécessitaient des instructions que l'on devait taper péniblement au clavier. Lorsque Steve Jobs a présenté sa souris — expliquant à Playboy que "le pointage est une métaphore que nous connaissons tous" —, il a simplifié visuellement toutes ces commandes, même pour les personnes qui n'étaient pas familières de l'informatique.

35 ans plus tard, la souris est une chose que nous tenons pour acquise en informatique et qui est même devenue un peu désuète quand on regarde les avancées technologiques comme l'écran tactile, rendue populaire par Apple et d'autres sociétés avec les téléphones et les tablettes.

'Il y aura du Web partout'

Julia Malakie/AP Images

Lors d'un entretien avec le magazine Wired en 1996, Steve Jobs avait prédit que le Web serait reçu et utilisé par des consommateurs du monde entier.

Nous sommes peut-être allés au-delà de l'internet à bas débit, mais Steve Jobs avait vu parfaitement juste concernant l'omniprésence du Web.

En avril 2019, environ 4,4 milliards de personnes dans le monde utilisaient Internet. Cela représentait environ 56% de la population mondiale et 81% des pays développés.

'Vous n'aurez peut-être pas à gérer votre stockage'

Justin Sullivan / Getty

Bien avant que nous ayons tous commencé à stocker des photos, des vidéos et des données dans le cloud d'Apple ou sur Google Drive, Steve Jobs avait souligné la nécessité de fournir aux clients des moyens de se passer de stockage.

Il a déclaré au magazine Wired en 1996 : "[La gestion du stockage est] une chose très importante dans le monde de l'entreprise. Et cela peut disparaître. Vous n'aurez peut-être pas à gérer votre propre stockage."

Il ajoute : "Je ne stocke plus rien, vraiment. J'utilise beaucoup de courrier électronique et Internet, et avec ça, je n'ai pas à gérer mon stockage. En fait, mon moyen de rappel préféré pour faire quelque chose, c'est de m'envoyer un email. C'est ma mémoire."

La stratégie d'Apple est de 'mettre un super ordinateur dans un livre'

Justin Sullivan/Getty

En 1983, la plupart des ordinateurs étaient de grandes boîtes lourdes dans les laboratoires et les ateliers.

Mais dans un discours prononcé lors de la conférence internationale sur le design à Aspen, Steve Jobs avait une vision de quelque chose de beaucoup plus mobile. Il parlait "d'un ordinateur incroyablement performant dans un livre que vous pouvez emporter avec vous et que vous pouvez apprendre en cinq minutes".

Dans une interview donnée à Newsweek's Access l'année suivante, il ajouta : "J'ai toujours pensé qu'il serait vraiment merveilleux d'avoir une petite boîte, une sorte d'ardoise que vous pourriez emporter avec vous."

Si l'on compare à 2019, cela ressemble beaucoup à une tablette, un Kindle ou un smartphone qui tient dans votre poche.

'Ce sera comme s'il y avait une petite personne à l'intérieur de cette boîte qui anticipera ce que vous voudrez'

Mario Tama / Getty

Dans le même entretien pour Newsweek, Steve Jobs décrivait les ordinateurs comme des "agents", qui apprennent nos intérêts, stockent des informations, interagissent avec nous et apprennent à anticiper tous nos besoins, devenant presque ce que Steve Jobs appelait "un ami à l'intérieur d'une boîte".

25 ans plus tard, Alexa et Siri sont devenus des assistants numériques indispensables pour des millions de personnes. La romance de Joaquin Phoenix avec un assistant virtuel dans le film "Her" ne semble plus si loin de la réalité. 

'Les gens vont arrêter d'aller dans les magasins. Et ils achèteront pleins de choses sur internet.'

REUTERS/Kimberly White

En 1995, Steve Jobs a donné un discours devant la Computerworld Information Technology Awards Foundation, où il a souligné que le plus gros impact du Web se ferait sentir dans le commerce. Il prévoyait qu'Internet permettrait aux petites entreprises en démarrage de réduire leurs coûts de distribution et de concurrencer les grandes entreprises bien établies en négociant directement avec le consommateur.

Aujourd'hui, des millions d'entreprises négocient sur Internet, qu'il s'agisse de petits fournisseurs spécialisés ou de géants comme Amazon.

Steve Jobs a également prédit ce qu'il en coûterait de ne pas se lancer dans le commerce en ligne.

Il déclarait au magazine Wired en 1996 : "Les gens vont arrêter de fréquenter les magasins. Et ils vont acheter des produits sur le Web. Les grandes entreprises qui ne font pas attention au changement en souffriront."

Aujourd'hui, alors que nous voyons que de nombreux magasins ferment, Amazon continue de récolter des milliards de dollars grâce aux ventes sur Internet. Ils ne peuvent pas dire qu'ils n'ont pas été prévenus.

'Les gens obtiendront plus d'informations que ce qu'ils ne peuvent assimiler'

Apple Computer

En 1996, alors que les consommateurs expérimentaient encore l'envoi et la réception de leurs premiers emails, il nous semblait inconcevable de jongler avec plus d'informations que nous ne pourrions en traiter, malgré les avertissements de Steve Jobs sur l'excès d'informations, donnés dans son interview au magazine Wired en 1996.

Selon un sondage auprès des consommateurs mené par Deloitte, un Américain moyen regarde désormais son téléphone 52 fois par jour.

'Vous aurez une de ces choses à l'âge de 10 ans'

AP Photo/AP Images

L'une des prévisions les plus improbables de Steve Jobs concernait la réceptivité du marché des jeunes aux technologies émergentes, traditionnellement réservées aux poches plus profondes des adultes.

Dans son entretien avec Newsweek's Access, il avait expliqué :

"Vous aurez peut-être l'une de ces choses à l'âge de 10 ans, et vous l'allumerez d'une manière ou d'une autre et ça dirait : 'Où suis-je?' Et vous direz que vous êtes en Californie."

Mais à quel point avait-il raison ? Une étude d'Influence Central indique que l'âge moyen auquel un enfant américain reçoit son premier téléphone est désormais de 10,3 ans.

Mais les prédictions de Steve Jobs n'étaient pas toutes exactes. En 1983, il a déclaré : 'Je pense qu'il y aura beaucoup d'innovation dans le domaine des logiciels mais pas dans celui du matériel'

Eric Risberg/AP Images

Lorsque Steve Jobs a accordé un entretien à Playboy en 1983, le principal rival d'Apple dans la production de PC était IBM.

Il n'était donc pas totalement hors propos lorsqu'il a déclaré : "Je ne pense pas qu'il y aura beaucoup de sociétés aux troisième et quatrième places, et encore moins des sociétés aux sixième ou septième places. La plupart des nouvelles entreprises innovantes se concentrent sur les logiciels. Je pense qu'il y aura beaucoup d'innovation dans les domaines des logiciels mais pas du matériel."

En fait, c'est le géant de l'informatique Microsoft qui a rapidement dépassé le peloton, ce qui a conduit à une telle emprise sur le marché que le gouvernement américain a fini par enquêter sur son comportement anticoncurrentiel.

Aujourd'hui, les plus gros profits sur les logiciels sont partagés entre trois grands noms — Microsoft, Apple et Google —, tandis que la bataille matérielle se poursuit : Samsung, Dell, HP, Acer et d'autres sont tous en concurrence. C'est sur ce point que Steve Jobs s'est trompé.

Et il avait tort lorsqu'il a déclaré : 'Le Web va-t-il changer la vie de millions de personnes ? Non.'

AP Photo/Richard Drew

En gardant à l'esprit tout ce sur quoi il avait raison, il est assez étonnant de constater à quel point Steve Jobs a sous-estimé l'effet global de toute la technologie qu'il défendait.

Peut-être était-il simplement modeste quand il a dit à Wired en 1996 :

"Le Web va être très important. Est-ce que ce sera un événement qui changera la vie de millions de personnes ? Non. Enfin peut-être. Mais ce n'est pas un oui assuré pour l'instant."

"Ce ne sera certainement pas comme la première fois que quelqu'un a vu une télévision. Ce ne sera certainement pas aussi profond que lorsque quelqu'un du Nebraska a entendu une émission de radio pour la première fois. Ce ne sera pas si profond."

Lorsqu'on tient compte du nombre de personnes qui utilisent quotidiennement Internet pour leurs besoins commerciaux, leurs interactions sociales, les divertissements, les connaissances et les actualités, on dirait que Steve Jobs s'est bel et bien trompé.

Version originale : Caroline Frost/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Bill Gates a fait ces 15 prédictions en 1999 — et c'est fou de réaliser à quel point il a vu juste

Voici ce qui arriverait si vous arrêtiez de vous brosser les dents

  1. Sean

    Je ne partage pas ce point de vue. Je crois en effet qu’en dépit du monopole des systèmes d’exploitation, le génie se trouve maintenant dans le développement logiciel tels que les IA. Le matériel lui n’a connu aucune révolution depuis les premiers ordinateurs. On augmente les fréquences et on optimise l’électronique mais l’architecture est la même depuis l’invention des des premiers ordinateurs.
    Quant à Internet, l’usage qu’on en fait aujourd’hui est le fruit d’une évolution qui s’est déroulé sur 20 ans. L’utilisation a été progressive alors que l’écoute de la première radio ou la TV a été un changement radical et surprenant à l’époque.

Laisser un commentaire