Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Ces 3 marques de sneakers qui utilisent des fruits comme alternative au cuir

Ces 3 marques de sneakers qui utilisent des fruits comme alternative au cuir
Gaïa, la nouvelle sneakers en cuir végétal signé le Coq Sportif. © Le Coq Sportif

Les Français sont de plus en plus soucieux des enjeux environnementaux. En 2019, selon le "Baromètre de l'économie positive et durable" réalisé par YouGov pour Business Insider France, 70% de l'ensemble des Français se considéraient comme éco-responsables. Le secteur de la mode est particulièrement visé par les préoccupations environnementales actuelles puisque l’industrie textile s'avère être l’une des plus polluantes du monde (surconsommation induite par la fast-fashion, production gourmande en eau et en matières premières, rejet important de CO2 lors de la production et du transport, rejet de microplastiques dans les océans lors du lavage...). Une inclinaison des consommateurs que les marques sont bien décidées à suivre, en témoigne le nombre croissant de produits commercialisés se voulant plus éthiques.

Depuis quelques années, dans les penderies, la tendance est aux alternatives au cuir animal. Une démarche qui permet de répondre à une volonté de consommer des produits plus respectueux de l’environnement, à l'envie de soutenir des initiatives plus soucieuses du bien-être animal mais qui permet aussi aux marques de s'offrir une image écolo. Côté chaussures, plusieurs enseignes misent sur les fruits pour concevoir leur ligne vegan.

Voici 3 fabricants de chaussures qui se sont mis au cuir végétal, pour une collection ou de façon permanente :

La sneakers vegan du Coq Sportif à base de raisin

La tige de la nouvelle gamme de chaussures de l'équipementier français est composée à base de grappes de raisin.

Chez le Coq Sportif on mise sur le "cuir végétal". La tige de la nouvelle gamme de chaussures de l'équipementier français est à base de grappes de raisin. Plus pécisemment, elle est composée de résidus non utilisés après que le jus en soit extrait pour produire du vin ou de la grappa (un procédés expliqué dans la vidéo ci-dessus). Pour le reste de la chaussure, là encore, les matières naturelles sont mises à l'honneur : semelle extérieur en caoutchouc, semelle intérieur en liège et coton pour les matières textiles. Les chaussures baptisées Gaia et Nérée sont produites avec "une volonté de réduire l’utilisation des matières plastiques dérivées du pétrole".

De plus, alors que la matière première est récoltée en Italie, les sneakers sont quant à elles produites au Portugal.

Tommy Hilfiger et la basket à la fibre de pomme

Tommy Hilfiger

Surfant sur la tendance des cuirs alternatifs, Tommy Hilfiger propose deux modèles de chaussures conçus à partir de fibres de pommes, pour la saison printemps-été 2020. Pour se faire, la marque a noué un partenariat avec la start-up italienne Frumat, récompensée du prix de la Technologie et de l’Innovation de Green Fashion Carpets de Milan en 2018. A partir des déchets de l'industrie de la pomme, la jeune entreprise a développé une fibre organique de diverses épaisseurs et textures permettant d'offrir une alternative aux pièces utilisant originellement du cuir animal. L'entreprise propose deux lignes : l'une fine et douce pour l’habillement et l'autre, plus robuste pour les accessoires composées à 50% de fibres de pommes et à 50% de polyuréthane. Les sneakers Tommy Hilfiger en sont constituées à 24% au niveau de la tige. Avec cette initiative, la marque poursuit sa quête d'une mode plus durable, dans la veine de ses collection conçues à partir de coton, denim ou encore laine recyclés.

Hugo Boss et le cuir d’ananas

Hugo Boss mise quant à lui sur la fibre d'ananas. Ses nouvelles sneakers, sorties en édition limitée, ont été confectionnées avec Piñatex. Un matériau fabriqué à partir de fibres de feuilles d'ananas. Développé par l'entreprise Ananas Anam, Piñatex se présente comme une alternative au cuir animal. "Se lancer dans une aventure est toujours le fruit d’une idée. Dans la mienne, j’ai toujours considéré l’impact de mon travail comme un élément déterminant, comme un moteur puissant", explique Carmen Hijosa, fondatrice et directrice de la création et de l’innovation, fondatrice d'Ananas Anam.

En plus d'une matière première entièrement repensée, la chaussure est composée d'une semelle en polyuréthane thermoplastique (TPU) recyclé et de lacets en coton biologique. Afin de réduire le nombre de composants utilisés, chaque couleur est à base de teinture naturel, tandis que la finition argentée a été appliquée à chaud en transfert sur la chaussure.

À lire aussi — Chipotle transforme ses restes de noyaux d'avocat en teinture pour sa future ligne de vêtements

Découvrir plus d'articles sur :