La directrice générale du FMI Christine Lagarde. REUTERS/Yuri Gripas

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une croissance mondiale de 3,4% cette année, et de 3,6% en 2018, selon ses perspectives économiques mondiales mises à jour, publiées ce lundi 16 janvier 2017.

Ces nouvelles prévisions sont beaucoup plus optimistes qu'en 2016 où l'institution financière avait tablé sur 3,1% de croissance mondiale, la plus faible depuis la crise financière de 2008.

Elles reposent sur l'hypothèse que la nouvelle politique économique instaurée par Donald Trump va booster la croissance aux Etats-Unis et avoir des retombées au niveau mondial.

Néanmoins, le FMI reste prudent et prévient que les risques à la hausse comme à la baisse sur ces prévisions sont plus importants qu'à l'habitude.

"A ce stade, cependant, les modalités de la future politique budgétaire restent floues, tout comme le degré d'augmentation nette des dépenses publiques et l'impact qui en découlera sur la demande globale, le potentiel d'activité, le déficit fédéral et le dollar", indique à Reuters Maurice Obstfeld, économiste en chef du FMI.

Ainsi, il existe quatre facteurs à risque qui pourraient avoir un effet inverse — de ralentissement — sur l'économie mondiale:

1. Des politiques protectionnistes

Le président américain Donald Trump. REUTERS/Shannon Stapleton

"Une augmentation des restrictions au commerce mondial et aux migrations nuirait à la productivité et aux revenus, et aurait immédiatement des effets néfastes sur l'état d'esprit des opérateurs des marchés", estime le FMI. Le président américain Donald Trump veut notamment réguler davantage l'immigration.

2. Un durcissement des conditions financières mondiales 

Le "charging bull" dans le quartier des affaires de NYC. Flickr/CC/Sam valadi

Les grands pays émergents notamment restent plus vulnérables à un durcissement des conditions financières mondiales, à cause du multiples facteurs dont l'endettement élevé des entreprises et la fragilité des bilans bancaires.

3. Un ralentissement plus marqué de la croissance en Chine

REUTERS/Stringer

Le FMI prévoit pour la Chine une croissance de 6,5% en 2017, et de 6% en 2018. Mais "le recours continu à des mesures de relance, avec une expansion rapide du crédit et une lente réduction de l'endettement des entreprises (...) agite la menace d'un ralentissement plus brutal ou d'un ajustement qui aurait des effets perturbateurs", estime l'organisation.

4. Une montée des tensions géopolitiques

Explosion de voiture dans la ville d'Al-Bab en Syrie, le 15 janvier 2017. REUTERS/Khalil Ashawi

Les guerres civiles et les conflits internes, en Afrique et en Moyen-Orient notamment, les menaces terroristes pourraient mettre en berne la confiance sur les marchés à l'échelle mondiale, prévient le FMI.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'économie mondiale fait face à 5 risques majeurs en 2017 — Brexit, terrorisme et populisme n'en font pas partie

VIDEO: Le train miniature sous-terrain qui traversait Londres pour livrer le courrier a ouvert au public — on l’a testé pour vous