Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Ces 6 entreprises démarrent fort en Bourse en 2021

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Ces 6 entreprises démarrent fort en Bourse en 2021
Des salariés de Sartorius. © Sartorius

Le début d'année a été marqué par de nouveaux records en Bourse outre-Atlantique. L'indice S&P 500, regroupant les 500 plus grosses entreprises cotées aux États-Unis, a atteint un sommet historique le 26 janvier, à plus de 3 870 points. Au Japon, l'indice Nikkei a de son côté établi un plus haut depuis 30 ans. En Allemagne, le Dax a également enregistré un nouveau record, au-delà des 14 000 points. Le CAC 40 a quant à lui dépassé les 5 700 points sur la place de Paris, pour la première fois depuis février 2020 et le début de la crise sanitaire, avant de repasser sous les 5 500 points.

Les cours sont aussi légèrement retombés aux États-Unis, où la frénésie de ces dernières semaines laisse craindre un risque de bulle financière, selon certains observateurs. En ce début d'année 2021, des entreprises continuent d'avoir les faveurs des investisseurs, notamment dans le domaine de la santé. Les résultats financiers à venir lors des prochains jours et semaines devraient aussi influer sur les cours. En attendant, voici six sociétés qui ont démarré fort l'année, poursuivant sur leur lancée ou portées par des actualités les concernant.

Gamestop s'est envolé de plus de 1 700% grâce aux boursicoteurs

Un magasin GameStop dans l'Alabama aux États-Unis.  Michael Rivera/Wikimedia Commons

Gamestop a défrayé la chronique au mois de janvier et bondi de plus de 1 700%. Le bras de fer entre boursicoteurs et vendeurs à découvert a mis Wall Street en émoi. Des investisseurs individuels se coordonnant sur un forum comme WallStreetBets, sur le site communautaire Reddit, sont parvenus à contrecarrer des fonds spéculatifs en achetant massivement des actions de l'entreprise. La valeur de la société a ainsi gonflé en Bourse et les fonds qui pariaient à la baisse ont dû revoir leurs positions et racheter le titre Gamestop pour limiter leurs pertes.

À lire aussi — Elon Musk a modifié le cours de Bourse de ces 5 entreprises par de simples tweets

Elon Musk y ait même allé de son tweet pour soutenir les internautes boursicoteurs face aux vendeurs à découvert. Le premier distributeur mondial de jeux vidéo, propriétaire de Micromania en France, est pourtant en déclin en raison de la dématérialisation des jeux, de moins en moins achetés en boutiques.

Valneva a bondi de 36% grâce son candidat-vaccin

Le vaccin de Valneva est développé via une technologie à base de virus inactivé. Pxhere

Valneva a aussi connu un début d'année tonitruant. La biotech franco-autrichienne, basée à Nantes, développe actuellement un vaccin contre le Covid-19, via une technologie déjà éprouvée à base de virus inactivé, à l'opposé de l'ARN messager utilisé par Pfizer/BioNTech et Moderna pour leurs remèdes. Son cours a décollé de plus de 36% depuis début 2021. Bien que son candidat-vaccin fasse actuellement l'objet d'un essai clinique de phase 1/2, auquel participent 150 adultes et qui devrait livrer ses premiers résultats en avril, Valneva a déjà reçu d'importants commandes.

Le gouvernement britannique a précommandé 100 millions de doses au total pour 2022, après avoir demandé 40 millions de doses supplémentaires ce lundi 1er février. La biotech a signé en septembre 2020 un contrat avec le Royaume-Uni, qui comprend des options d'achat portant sur un potentiel de 190 millions de doses au total, pour une valeur maximal de 1,4 milliard d'euros. La Commission européenne envisagerait de son côté d'acheter jusqu'à 60 millions de doses, selon La Tribune.

Sartorius continue de grimper avec la crise sanitaire

Des salariés de Sartorius. Sartorius

Sartorius Stedim Biotech profite lui aussi de la pandémie pour accroître ses ventes. Le fournisseur franco-allemand de l'industrie pharmaceutique a vu son chiffre d'affaires décoller de 34,6% en 2020, à 1,9 milliard d'euros. Il dépasse ainsi ses objectifs, déjà relevés à plusieurs reprises au cours de l'année écoulée. Son bénéfice net a de son côté bondi de 45,9%, selon un communiqué publié le 27 janvier.

La société, dont les produits sont notamment utilisés pour la fabrication de vaccins et de médicaments antiviraux, affiche également un carnet de commandes en hausse de 54,3% sur un an, à 2,38 milliards d'euros. La direction table sur un chiffre d'affaires de 4 milliards d'euros en 2025. Face à de tels résultats et perspectives, pas surprenant de voir l'action Sartorius grimper de plus de 21% en Bourse depuis début 2021.

Le titre affiche ainsi la plus forte hausse de l'indice SBF 120 sur la place de Paris, devant Eurofins Scientific (+18%) dont les laboratoires d'analyses sont précieux en cette période de crise sanitaire.

M6 a pris 11% sur fond de rumeur de rachat

Le siège de M6, au 89, avenue Charles-de-Gaulle à Neuilly-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine. UHF/ Wikimedia Commons

M6, coté en Bourse sous le nom de Métropole Télévision, a bondi d'un coup fin janvier, pour terminer le mois en hausse de 11%. L'entreprise audiovisuelle a profité de rumeurs de rachat. Le 29 janvier, l'agence Reuters, citant "plusieurs sources" anonymes, a précisé que Bertelsmann comptait se défaire de sa part de contrôle. Non coté en Bourse, le groupe allemand est actionnaire à 76,28% de RTL Group qui possède lui même une part de 48,26% dans le groupe M6.

Parmi les différents acquéreurs potentiels approchés, figureraient Vivendi, Altice Europe, ainsi que TF1 et le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky. "Les discussions sont actuellement à un stade très préliminaire", a indiqué l'agence. S'il elle devait aboutir, Bertelsmann espérerait tirer de cette vente un montant d'environ 3 milliards d'euros.

Veolia a gagné 11%, dopé par la perspective d'un rapprochement avec Suez

Un camion Veolia de ramassage des ordures. Nathan Laine/Bloomberg via Getty Images

Veolia profite de la perspective d'un rapprochement avec son concurrent Suez. Le spécialiste de la gestion de l'eau et des déchets, dirigé par Antoine Frérot, a vu son action bondir de 11% depuis le début de l'année. Selon les analystes d'Oddo BHF, le titre présente un potentiel de hausse de 43%. Un rapprochement entre Veolia et Suez "met en évidence une accélération de la croissance annuelle moyenne des agrégats opérationnels, par rapport à Veolia stand alone (Veolia seul, ndlr)", estime l'établissement financier cité par Capital.

Alors que les fonds Ardian et GIP (Global Infrastructure Partners) ont également fait part de leur intérêt pour un rachat de Suez, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire s'est déclaré favorable à un dialogue amical entre Veolia et Suez. Le groupe dirigé par Bertrand Camus avait de son côté affirmé sa préférence pour l'offre d'Ardian/GIP plutôt que celle de Veolia, considéré comme une OPA hostile par lui.

Tesla a encore décollé de 18% et poursuit sur sa lancée

Une voiture Tesla Model X.   Turnstange/Wikimedia Commons

Rien ne semble pouvoir arrêter Tesla en Bourse. Bien que le constructeur californien de voitures électriques restent loin derrière ses concurrents en nombre de véhicules vendus, sa capitalisation boursière va de record en record. L'entreprise d'Elon Musk est devenu le constructeur le plus cher en Bourse en 2020. Et son patron a détrôné fin novembre le fondateur d'Amazon Jeff Bezos à la tête des plus grandes fortunes mondiales.

Début 2021, Tesla a poursuivi sur sa lancée, alors que l'entreprise a annoncé fin janvier avoir dégagé pour la première fois un bénéfice annuel en 2020, de 721 millions de dollars. Le groupe est parvenu à livrer 499 550 voitures l'an passé. Il a presque atteint la prévision d'un demi-million de véhicules qu'il s'était fixée début 2020 malgré la pandémie. Son chiffre d'affaires a bondi de 28%, à 31,5 milliards de dollars.

Après s'être envolée de 680% à Wall Street l'année dernière, l'action Tesla a encore gagné 18% depuis début 2021. La capitalisation boursière de l'entreprise, de 790 milliards de dollars, dépasse désormais celle du réseau social Facebook. Tesla compte encore augmenter ses livraisons de 50% en moyenne pendant plusieurs années. Le constructeur reste loin des acteurs traditionnels comme Volkswagen, qui a vendu 9,3 millions de véhicules en 2020. Mais il continue de monter en Bourse.

À lire aussi — 11 entreprises qui ont décollé en Bourse en 2020 malgré la crise

Découvrir plus d'articles sur :