capture

Capture d'écran de Black Mirror S03E02. ©Netflix

Deux ans après la diffusion du dernier épisode de Black Mirror, la série d'anticipation est revenue sur Netflix ce 21 octobre 2016.

La plateforme de vidéo américaine a repêché cette série anglaise en 2015 pour produire six nouveaux épisodes. Elle vient de les mettre en ligne.

La série, créée en 2011, a séduit le public et la critique grâce à sa manière de mettre en scène des personnages contemporains dans un futur proche, où les technologies sont plus avancées que dans notre présent.

Cette nouvelle saison propose huit innovations spectaculaires qui pourraient — sous une forme ou une autre — se concrétiser un jour dans notre monde réel.

1. Le jeu vidéo qui apprend en fonction des ondes cérébrales

jeu

Un petit implant dans le cou, et l'ordinateur sait tout de vous. Dans l'épisode 2 de cette saison 3, le protagoniste participe à un test expérimental mené par une entreprise de jeu vidéo très puissante et secrète. Non seulement la stimulation audiovisuelle liée à l'implant lui permet de voir des hologrammes en 3D, mais le jeu est également capable d'apprendre des phobies du joueur au fur et à mesure qu'il avance dans la partie pour lui faire le plus peur possible.

Dans notre monde : En 2011, le cofondateur d'Atari a prédit l'utilisation d'implants neurologiques dans le gaming. Si le contrôle des ordinateurs par la pensée est un sujets de recherches très surveillé, aucun labo n'a présenté de résultats concluants à ce jour concernant le jeu vidéo.

2. Les voitures sans chauffeur

voiture

Un clic sur sa clé, et le policier du sixième épisode de Black Mirror fait s'ouvrir toutes les portières de sa nouvelle voiture. A l'intérieur, les quatre sièges se font face. Pas besoin de regarder la route lorsque le véhicule fonctionne à 100% en autopilotage. Petit bonus : l'ordinateur intégré à la voiture permet au policier de "faire passer tous les feux rouges au vert".

Mercedes-Benz F015 - Luxury in Motion

Mercedes-Benz F015 - Luxury in Motion

Dans notre monde : Depuis octobre 2016, toutes les nouvelles voitures Tesla qui sortent de l'usine disposent de la technologie nécessaire à une conduite autonome, mais elle n'est pas encore activée. C'est le grand projet du milliardaire Elon Musk. De son côté,  Uber a récemment fait rouler un camion de livraison sans chauffeur, tandis que Mercedes a montré des prototypes de voitures autonomes dont l'intérieur ressemble à s'y méprendre au design de la série.

3. Le traducteur vocal automatique en direct

traducteur

Il suffit d'appuyer sur un bouton et le traducteur commence immédiatement son office. Ce petit boîtier aux airs de talkie-walkie, utilisé par des militaires dans l'épisode 5, traduit automatiquement et en temps réel la discussion entre une Américaine et un Danois. 

Dans notre monde : La reconnaissance vocale a beau faire partie de notre présent — on ne pourra contrôler les nouveaux écouteurs Bluetooth d'Apple que comme ça, il arrive encore que Siri choisisse de commander une pizza lorsqu'on lui demande "d'appeler maman".  Il existe des applis comme iTranslate ou Translate by Speech qui proposent de nous aider à "traduire en direct" ce qu'il se dit à voix haute. Mais il ne s'agit que de quelques phrases, loin de l'immédiateté de la conversation qui a lieu dans la série.

4. Les lentilles de réalité augmentée

ok-lentilles

Déjà présentes dans la première saison de Black Mirror en 2011, les lentilles connectées sont fréquemment utilisées par des personnages de la saison 3. Dans le premier épisode, tout le monde en porte pour pouvoir reconnaître n'importe qui en un regard, grâce à une technologie fluide de reconnaissance faciale et de réalité augmentée.

Dans notre monde : Véritable serpent de mer de la tech, les lentilles de réalité augmentée sont toujours "sur le point d'arriver".  En mai 2016, Google a déposé un brevet pour des lentilles connectées qui servent à contrôler le niveau de glycémie de celui ou celle qui les porte. On est encore loin de la reconnaissance faciale automatique au premier coup d'oeil.

5. Signer avec son empreinte digitale

thumb

Dans une brève scène du cinquième épisode, le héros est montré en train de signer un contrat avec une entreprise en appuyant simplement avec son pouce sur l'écran d'une tablette.

Dans notre monde : Voilà cinq ans que l'on peut signer au bas d'un PDF sur Mac en enregistrant sa signature à la main sur son trackpad. Mais quid de l'empreinte digitale ? Depuis 2015, il est possible de se connecter à des sites internet — comme la banque en ligne — en utilisant la reconnaissance d'empreinte digitale sur Samsung, par exemple. Cependant, il n'est pas possible de signer des documents légaux via les Touch ID et autres outils qui reconnaissent et enregistrent les empreintes digitales. 

Il n'empêche que le gouvernement indien a déjà mis en place, depuis 2010, un concept de "recensement numérique" à base d'empreintes digitales et d'iris, censé faciliter l'accès aux soins et aux systèmes bancaires. L'entreprise EyeLock fait quant à elle le pari qu'on utilisera bientôt nos iris à la place de mots de passe classiques.

6. Les abeilles électroniques pour sauver l'écosystème 

abeille

Dans le dernier épisode de cette nouvelle saison, la race des abeilles s'est éteinte. Une entreprise privée a créé des abeilles électroniques capables de détecter les fleurs par reconnaissance faciale et faire leur office de pollinisation.

Dans notre monde : En mai 2013, des chercheurs de Harvard ont créé les RobotBees, des mini robots capables de reproduire le processus pollinisation en cas d'extinction des abeilles. Interrogé par Business Insider US en 2014, l'un des professeurs qui a travaillé sur les RobotsBees considérait que leur utilisation pourrait se généraliser "d'ici 10 ou 15 ans". 

7. Les hologrammes plus vrais que nature

holo

Dans le premier épisode de la saison 3, la héroïne visite une maison témoin. Lorsqu'elle pénètre dans la cuisine, la représentante de l'agence immobilière y projette en un clic un hologramme à son image, pour l'aider à se projeter dans cette nouvelle demeure. 

Dans notre monde : Il y a deux explications possibles à la technologie mise en scène par Black Mirror. L'hologramme peut être visible par les deux femmes car elles portent toutes deux les lentilles connectées (mentionnées ci-dessus), qui leur permettent de voir en 3D des images sur leur rétines. Dans ce cas, elles fonctionnent comme les lunettes HoloLens annoncées par Microsoft en janvier 2015.

Deuxième explication : le système projette un hologramme visible à l'oeil nu, à la RD2-D2 dans Star Wars. Aujourd'hui, cette technologie n'existe pas de manière aussi aboutie. Il y a toutefois des cadre pyramidaux faciles à construire avec deux feuilles en plastique, ou des hologrammes en 360° projetés sur une très grosse plateforme.

8. Le centre pour que l'esprit puisse vivre après la mort

centre-ok

Un des épisodes — pour éviter de trop spoiler —  met en scène l'invention la plus incroyable de cette saison. Ce sont des serveurs géants dans lesquels on peut transférer son esprit après la mort, pour qu'il puisse évoluer éternellement dans un monde parallèle informatique. D'autres personnes vivantes peuvent faire des incursions dans ce monde en se connectant régulièrement à l'aide d'une petite ventouse à poser sur sa tempe (oui).

Dans notre monde : Le concept de transfert d'esprit fascine autant qu'il est craint. Si certains prédisent qu'il pourrait exister d'ici 2050, le site Gizmodo a recensé huit raisons "scientifiques, philosophiques et éthiques" pour lesquelles cela ne sera peut-être jamais possible. Cela n'empêche pas certains de rêver encore plus loin, comme ce milliardaire russe qui a annoncé en mars 2016 à la BBC qu'il finançait des recherches pour que l'on puisse transférer son esprit d'un corps à un autre. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Apple enregistre sa première baisse de chiffre d'affaires sur un an depuis 2001

VIDEO: Voici ce que boire des boissons gazeuses light fait à votre corps et à votre cerveau