Ces baskets Nike font tomber les records du marathon et vous pouvez les acheter en ligne

Eliud Kipchoge à Vienne lors de son record du marathon non homologiué, le 12 ocotbre 2019, chaussé des Nike Vaporfly Next%.  Xinhua/Guo Chen/Newscom/ABACAPRESS.COM

Le Kényan Eliud Kipchoge est devenu le premier homme à finir un marathon sous la barre des 2 heures. Le 12 octobre 2019, il a parcouru la distance de 42,195 kilomètres en 1 heure 59 minutes 40 secondes, à Vienne. Cette performance n'a pas été pour autant homologuée par la fédération internationale : il ne s'agissait pas d'une course officielle, le circuit plat était préparé par son sponsor Ineos et il était entouré de 41 coureurs — appelés lièvres dans le jargon — qui l'ont aidé à accomplir ce record en lui donnant le rythme adéquat. Eliud Kipchoge n'est pas un novice. A 35 ans, il a été sacré champion olympique du marathon aux Jeux de Rio en 2016. Mais cette performance n'aurait jamais pu être réalisée sans une arme indispensable et des chaussures particulières : les Vaporfly Next% de Nike.

Eliud Kipchoge a couru avec une version améliorée de ce modèle, alors que la version de base avait déjà contribué à elle seule à deux records du monde du marathon en un an. Une étude réalisée en février par des chercheurs non affiliés à Nike a révélé que les chaussures Vaporfly Next% amélioraient le rendement énergétique des coureurs, c'est-à-dire l'économie d'énergie produite pour un même effort, de 4 % par rapport à ses concurrentes. Mais quels attributs extraordinaires ces chaussures possèdent-elles pour être l'élément clé des performances ? Les baskets ont une plaque en fibre de carbone (trois pour le record de Eliud Kipchoge) dans la semelle pour aider les coureurs à obtenir le maximum de poussée vers l'avant à chaque pas. La semelle intermédiaire incorpore aussi une mousse qui apporterait confort et retour d'énergie selon les utilisateurs.

Nike ZoomX Vaporfly NEXT%

Les designers de Nike ont travaillé avec des athlètes de haut niveau comme Mo Farah — quadruple champion olympique, sextuple champion du monde sur 5000 et 10 000 m — pour créer leur "chaussure de course la plus rapide à ce jour". L'apport est tel que certains athlètes qualifient même de "dopage technologique" l'usage de ces chaussures. "C'est le même débat qu'il y a eu en natation avec les combinaisons. On est entre les combinaisons et le dopage technologique du cyclisme avec les moteurs", estime ainsi Hassan Chadhi, qui lui est équipé par Adidas, dans les colonnes de L'Equipe. Le marathonien fait référence aux combinaisons en polyuréthane qui ont bouleversé la natation en 2009 avant d'être interdites.

A lire aussi — Comment les sports d'endurance ont des effets bénéfiques sur votre corps et vos organes

Sommée de réagir face à ce qui est perçu par certains comme une arme anti-concurrentielle, la fédération internationale d'athlétisme a annoncé la constitution d'un groupe de travail "chargé d'examiner les problèmes et, le cas échéant, de recommander des modifications aux règles techniques".

L'équipementier Nike devra-t-il retirer du marché ces chaussures ? Si l'AlphaFly de Eliud Kiptoge est attendue pour 2020, les Vaporfly Next% sont déjà disponibles en deux coloris — rose et vert — et même directement sur le site de Nike au prix de 275 euros (s'il reste votre taille). Selon la décision de la fédération internationale, les propriétaires de ce modèle magique pourraient donc posséder un exemplaire rare. Cette publicité intervient à un moment idéal pour Nike alors que son patron est rattrapé par un scandale de dopage.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Tour de France : voici l'énergie que les cyclistes peuvent théoriquement économiser grâce à la technique de l'aspiration

VIDEO : Voici comment le contenant des boissons gazeuses change leur saveur