Ces images montrent à quel point la Mer de Glace a reculé depuis un siècle

La Mer de Glace dans le massif du Mont Blanc, dans les Alpes, en juin 2018. Godong/Universal Images Group via Getty Images

La Mer de Glace illustre de façon spectaculaire les conséquences du réchauffement climatique en France et dans les Alpes. Emmanuel Macron a pu constaté de ses propres yeux, jeudi matin, le recul de ce célèbre glacier, victime de la hausse des températures. Le président de la République a descendu les quelque 500 marches qui mènent jusqu'à lui, après avoir dîné mercredi soir dans un hôtel surplombant ce glacier du massif du Mont-Blanc. Le chef de l'Etat se trouvait en présence de plusieurs experts, dont le climatologue Jean Jouzel, la biologiste Camille Parmesan ou encore la spécialiste de la biodiversité Anne Larigauderie. Le président de France Nature Environnement, Michel Dubromel, et des personnalités comme l'aventurier Mike Horn ont également participé au dîner. 

Les images d'une Mer de Glace effilochée et parsemée de roches témoignent de l'accélération de la fonte au cours des dernières années, alors que 2019 a été la deuxième année la plus chaude jamais enregistrée et conclut une décennie de températures records, selon l'Organisation météorologique mondiale. Le plus long glacier français, qui sillonne la montagne sur près de 7 km de longueur, a perdu plus de 120 mètres d'épaisseur en un siècle et reculé d'environ 2 kilomètres depuis 1850.

Une vidéo (ci-dessous) montre l'évolution du glacier entre 1907 et 2017. Le chercheur Kieran Baxter a comparé une photo du glacier réalisée au début du siècle dernier par le pionnier de l'aviation Eduard Spelterini, avec un cliché pris en 2017. Lui et d'autres chercheurs de l'université de Dundee, en Ecosse, ont recréé en partie le parcours de la Mer de Glace avec une visualisation en 3D de la surface, relate le site Lyon Capitale

 

Une autre photo, datée du 3 février et partagée par le célèbre sportif Kilian Jornet, spécialiste de ski-alpinisme et d'ultra-trail, illustre la fonte très avancée de la Mer de Glace :

 

À l'issue de sa visite, Emmanuel Macron doit détailler à Chamonix des mesures de protection du mont Blanc et de son écosystème. Outre le réchauffement climatique, le massif est menacé par la surfréquentation et les incivilités de certains visiteurs. Un arrêté préfectoral de protection naturelle doit notamment favoriser sa préservation, précise l'AFP. 

La Vallée de l'Arve, où s'épanche la Mer de Glace, est également confrontée à une mauvaise qualité de l'air, liée notamment au passage de très nombreux poids lourds. "Je ne peux pas interdire aux camions de passer", a toutefois déclaré le locataire de l'Elysée au Dauphiné Libéré, préconisant plutôt une politique européenne de renouvellement du parc de camions pour éviter de pénaliser les routiers français.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les mesures d'Emmanuel Macron pour pousser les fonctionnaires à être plus respectueux de l'environnement

VIDEO: Ces deux Boeing volent côte à côte comme des avions de combat