Cette animation montre comment les anneaux de Saturne agissent comme un 'mini-système solaire'

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Cette animation montre comment les anneaux de Saturne agissent comme un 'mini-système solaire'
Les anneaux de Saturne, imagés à partir des données radio de la sonde Cassini de la NASA. Le vert indique les régions où les particules sont inférieures à 5 centimètres ; le violet correspond aux régions où aucune particule n'est aussi petite. La zone blanche est si dense qu'elle a bloqué les signaux radio. © NASA/JPL

Si des extraterrestres visitaient un jour notre système solaire, Saturne serait probablement la planète dont ils se souviendraient. Les sept anneaux géants qui encerclent son équateur font de Saturne la planète la plus distincte en orbite autour du soleil. Cela n'est peut-être pas évident sur les images de la planète, mais les morceaux de glace et de roche qui composent ces anneaux tournent autour de Saturne à une vitesse près de 70 fois supérieure à celle du son. Qui plus est, chaque anneau se déplace à son propre rythme.

"D'une certaine manière, le système d'anneaux est comme un mini-système solaire", explique à Insider James O'Donoghue, un scientifique planétaire de l'agence spatiale japonaise JAXA. "Les objets proches de Saturne orbitent plus rapidement ; sinon ils tomberaient, tandis que les objets éloignés peuvent se permettre d'aller plus lentement. Il en va de même pour les planètes".

À lire aussi — Cette animation montre comment la Terre et la Lune se déplaceront ces trois prochaines années

Pendant son temps libre, James O'Donoghue réalise des animations sur la physique et le système solaire. Lorsqu'il a mis ses compétences au service de la représentation des anneaux de Saturne, il a créé une animation (ci-dessous) qui montre comment chaque anneau effectue ses propres mouvements dans une belle danse circulaire.

Dans l'animation, la ligne intitulée "orbite synchrone" est synchronisée avec la rotation de Saturne elle-même, de sorte qu'elle montre les parties des anneaux que vous verriez au fil du temps si vous vous teniez à cet endroit de la planète.

L'anneau extérieur le plus lent de Saturne tourne à environ 16,4 kilomètres par seconde, soit plus lentement que la rotation de Saturne elle-même. Les morceaux de glace et de roche les plus internes filent dans l'espace à une vitesse d'environ 23,2 kilomètres par seconde.

De près, les anneaux de Saturne ne sont pas aussi chaotiques que leur vitesse pourrait le laisser croire. Selon James O'Donoghue, les grains de glace sur des pistes voisines ne se déplacent que de quelques centimètres par minute les uns par rapport aux autres.

"Cette vitesse équivaut à faire un pas toutes les 30 minutes, ou est similaire à celle du trafic aux heures de pointe", a-t-il déclaré sur Twitter. "Les collisions ne sont donc pas très spectaculaires".

Saturne avale lentement ses anneaux

En plus de se déplacer incroyablement vite, les anneaux de Saturne sont très longs et très fins. Si vous les déployiez — comme l'a fait James O'Donoghue dans l'image ci-dessous — toutes les planètes tiendraient confortablement dans leur longueur.

James O'Donoghue

Mais au total, les anneaux pèsent à peine 1/5 000ème de la masse de notre lune. "En d'autres termes, notre lune pourrait être utilisée pour fabriquer 5 000 systèmes d'anneaux de Saturne", explique James O'Donoghue à Insider. "Cela souligne à quel point les anneaux de Saturne sont extrêmement fins et fragiles".

Cette fragilité est un sujet de recherche scientifique pour James O'Donoghue. En étudiant la haute atmosphère de Saturne, lui et ses collègues ont constaté que les anneaux disparaissent lentement. Des milliers de kilogrammes de matériaux des anneaux tombent sur la planète chaque seconde. À ce rythme, les anneaux ne devraient pas durer plus de 300 millions d'années dans leur forme "complète" actuelle, a-t-il déclaré.

"Le système d'anneaux de Saturne n'est pas exactement stable, il ressemble davantage à un champ de débris temporaire d'une ancienne lune ou d'une comète qui s'est approchée trop près et s'est brisée, plutôt qu'à une caractéristique permanente", raconte James O'Donoghue. "Nous pouvons nous estimer heureux de vivre à une époque où les anneaux de Saturne ont une présence aussi importante dans le système solaire".

Version originale : Morgan McFall-Johnsen/Insider

À lire aussi — Cette météorite issue d’une ancienne protoplanète serait plus vieille que la Terre

Découvrir plus d'articles sur :