Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Cette carte montre le poids des relations commerciales dans le monde

Cette carte montre le poids des relations commerciales dans le monde
© org

Le commerce international est en train de changer très rapidement, alors que des relations historiques se délitent.

Lundi, le nouveau président américain Donald Trump a signé l'acte de retrait du Partenariat transpacifique (TPP) qui abaissait les barrières douanières de 12 pays bordant le Pacifique, dont le Japon et le Mexique, mais pas la Chine.

Au même moment, le Royaume-Uni se prépare à sortir du marché unique européen – qui regroupe 28 pays – dans le cadre du Brexit.

La Première ministre britannique Theresa May a ainsi déclaré devant un parterre d'ambassadeurs et de diplomates étrangers qu'elle renoncerait à la participation du Royaume-Uni à la zone de libre-échange européenne afin de contrôler entièrement l'immigration.

C'est peut être bien joué politiquement mais un "Brexit dur" devrait faire baisser les revenus britanniques selon les prévisions et coûter 10% du PIB sur les 15 prochaines années, selon des analystes de Bank of America Merrill Lynch.

Car l'Union européenne est le bloc avec les accords commerciaux les plus profonds et les plus forts au monde, comme le montre cette carte réalisée par des analystes de la Banque mondiale et de l'Organisation mondiale du commerce. Un Brexit dur mettrait fin à près de 28% des échanges entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, selon les analystes.

Voici la carte:

Voxeu.org 

"Les données indiquent que l'Union européenne possède l'accord commercial le plus complet parmi les 279 actuellement en place, recouvrant 44 domaines de réglementation — des mouvements de capitaux à la mobilité des travailleurs", écrivent les analystes dans cette note sur le site politique Voxeu.org.

Quitter ce groupe va inévitablement affecter les échanges commerciaux entre le Royaume-Uni et l'UE.

"Nous constatons que le commerce bilatéral Royaume-Uni/UE fléchit selon tous les scénarios envisagés et cette baisse est d'autant plus marquée que l'accord post-Brexit est moins vaste que l'actuel accord de l'UE", indiquent les analystes. "En terme de valeur ajoutée dans le commerce, le recul va de 6% dans un scénario de 'Brexit le plus doux' à 28% pour un 'Brexit le plus dur'. Les baisses les plus importantes concernent le secteur des services britannique et la participation à la chaîne de valeur mondiale."

Version originale: Ben Moshinsky/Business Insider