Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Cette dalle de pierre vieille de 4 000 ans serait la plus ancienne carte d'Europe

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Cette dalle de pierre vieille de 4 000 ans serait la plus ancienne carte d'Europe
Cette dalle de pierre représenterait un territoire breton préhistorique. © D. Gliksman/ Inrap

C'est une dalle de pierre vieille de 4 000 ans qui a été oubliée pendant plus d'un siècle et qui se révèle être aujourd'hui "une des plus anciennes cartes d'Europe", selon l'Institut national de la recherche archéologique préventives (INRAP), qui publie aujourd'hui les résultats d'une étude menée en partenariat avec le CNRS et les universités de Bournemouth et de Bretagne occidentale. La dalle de Saint-Bélec (Finistère) serait "probablement la plus vieille représentation cartographique d'un territoire connue en Europe", datée de l'âge du Bronze ancien — 2150-1600 avant notre ère. Cette découverte a fait l'objet d'un article scientifique publié dans le Bulletin de la Société préhistorique française.

La dalle a été découverte en 1900 par le préhistorien Paul du Chatellier au cours de fouilles dans le Finistère. Elle était située dans le caveau d'un tumulus — un amas de terre ou de pierres au-dessus d'une sépulture. Suite au décès du préhistorien, sa collection a été léguée au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) en 1924 et la dalle est tombée dans l'oubli jusqu'en 2014, avant de faire l'objet d'études approfondies à partir de 2017.

À lire aussi — Voici la carte du monde la plus précise créée à ce jour, elle ressemble à un disque vinyle

Croquis de la dalle par Paul du Chatellier au début du XXème siècle. Archives départementales du Finistère

Composé de schiste bleu-gris, la dalle de Saint-Bélec mesure 2,20 m de longueur, 1,53 m de largeur et 16 cm d'épaisseur. Elle comporte "une série de motifs complexes, joints par un réseau de lignes piquetées", faisant penser à un tracé cartographique. Pour confirmer leur hypothèse, les chercheurs ont comparé cette dalle avec d'autres objets préhistoriques de ce type — Touaregs, Papous ou encore Aborigènes d'Australie. Il s'agirait "probablement d'une carte mentale", précise l'INRAP.

Quant à la représentation géographique, elle pourrait symboliser un territoire situé aux confins de l'Odet, de l'Isole et du Stêr Laër, entre le Morbihan et le Finistère, une zone de 30 km de long et 21 km de large. Le motif central figurerait une enceinte. La dalle représenterait "une entité politique fortement hiérarchisée et contrôlant étroitement un territoire du Bronze ancien". Le fait qu'elle ait été brisée pourrait signifier "la fin ou le rejet de ces élites", suggère l'INRAP.

À lire aussi — Des scientifiques reconstituent en 3D un lointain ancêtre de l'ordinateur

Découvrir plus d'articles sur :