Publicité

Cette étonnante vidéo montre une rare triple éclipse de Jupiter

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Cette étonnante vidéo montre une rare triple éclipse de Jupiter
De gauche à droite : Europe, Ganymède et Callisto se croisent devant Jupiter le 15 août 2021. © Christopher Go
Publicité

Jupiter et ses plus grands satellites ont récemment exécuté une danse rare. Trois des énormes lunes de la planète, Europe, Ganymède et Callisto, ont défilé en même temps sur la surface tourbillonnante de Jupiter, projetant leurs ombres sur les nuages en dessous. Christopher Go, un astronome amateur des Philippines, a capturé des images de ce spectacle vers minuit le 15 août.

Puis, Kunio Sayanagi, un spécialiste des sciences planétaires à l'université de Hampton, les a compilées dans la vidéo ci-dessous. Chaque seconde de la vidéo représente 30 minutes de temps réel. "Je savais déjà ce qui allait se passer, mais le voir en direct était surréaliste", a déclaré Christopher Go à Insider. Dans un billet de blog, il a déclaré qu'il avait attendu cet "événement grand chelem" toute l'année.

À lire aussi — Cette magnifique vidéo de la NASA vous fait survoler Jupiter et sa lune Ganymède

Depuis la surface de Jupiter, la zone qui se trouve dans l'ombre de ces lunes verrait une éclipse solaire. Mais depuis la Terre, cet événement est appelé un "transit", car lorsque les lunes passent entre nous et Jupiter, elles transitent par la planète géante. Les transits sont courants sur Jupiter, plusieurs centaines s'en produisent chaque année. Mais il est rare que trois transits se produisent en même temps. La dernière fois qu'un triple transit s'est produit, c'était en 2015, selon Kunio Sayanagi, et le prochain ne se reproduira pas avant 2032.

"C'est une donnée très difficile à saisir", a expliqué Kunio Sayanagi à Insider. "Je suis convaincu que c'est le meilleur film jamais réalisé sur l'événement du triple transit de Jupiter". Christopher Go a été particulièrement chanceux de capturer ces images, puisque c'est le milieu de la saison des moussons aux Philippines. Il a plu toutes les nuits pendant la semaine du triple transit, mais le ciel s'est dégagé juste à temps pour que Go puisse préparer son télescope et regarder le trio défiler sur les bandes de la planète.

À lire aussi — La sonde Juno a transmis des photos de Ganymède, le satellite de Jupiter, une première en 20 ans

Une lune éclipse rapidement l'autre

Mais cette vidéo ne se limite pas au triple transit. Au début, la lune jaune Io fait une brève apparition alors qu'elle s'enfuit derrière Jupiter. Puis, à mi-parcours, quelque chose de plus inhabituel se produit : Europe passe entre Ganymède et Jupiter.

Europe, un petit monde glacé avec un océan sous sa surface, disparaît brièvement derrière Ganymède, plus grand. Lorsqu'elle réapparaît, l'ombre de Ganymède éclipse visiblement la petite lune.

Europe (à droite) émerge de derrière Ganymède (à gauche) avec l'ombre de la grande lune qui l'éclipse. Christopher Go

"Ce qui était vraiment fou, c'était de voir l'ombre de Ganymède se diviser ", a déclaré Christopher Go. "La moitié sur Europa et l'autre moitié sur la surface de Jupiter". Ganymède est la plus grande lune du système solaire et possède son propre océan caché, tout comme Europe. De nombreux scientifiques pensent que les océans souterrains de ces lunes pourraient abriter une vie extraterrestre.

Galilée a observé pour la première fois les quatre lunes de cette vidéo : Europe, Ganymède, Callisto et Io, en 1610. C'était la première fois que quelqu'un avait documenté des objets en orbite autour d'une autre planète. Galilée a alors pensé que la Terre n'était peut-être pas le centre de l'univers.

"Nous le savons tous aujourd'hui, mais même à l'époque, voir les lunes danser autour de Jupiter en projetant des ombres et en s'éclipsant mutuellement devait être impressionnant", remarque Kunio Sayanagi. Au total, les scientifiques pensent que Jupiter possède 79 lunes, mais les autres sont beaucoup plus petites que les quatre lunes galiléennes.

Europe, telle qu'imagée par le vaisseau spatial Galileo de la NASA à la fin des années 1990. NASA/JPL-Caltech/SETI Institut

Même sans ses lunes, les nuages colorés et les tempêtes violentes de Jupiter constituent un spectacle astronomique étonnant.

"J'observe Jupiter chaque fois que je peux depuis 2003", a déclaré Christopher Go, qui dirige une entreprise de meubles avec sa femme. "Jupiter est si dynamique que vous pouvez voir des changements tous les jours".

Version originale : Morgan McFall-Johnsen/Insider

À lire aussi — Des images étonnantes de Jupiter et de sa Grande Tache rouge saisies par deux télescopes

Découvrir plus d'articles sur :