Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Cette 'surface intelligente' multiplie par 10 la puissance des signaux WiFi

Cette 'surface intelligente' multiplie par 10 la puissance des signaux WiFi
© MIT/CSAIL

Et si votre mur pouvait devenir un amplificateur WiFi à lui tout seul ? Face aux problèmes de connectivité, la tendance a toujours été d'ajouter des antennes supplémentaires aux émetteurs et aux récepteurs de signaux — une borne WiFi et un smartphone, par exemple — afin d'augmenter la puissance du signal. Mais cette tâche apparaît toujours plus ardue alors que la taille des différents appareils est réduite par les fabricants d'année en année. C'est en réfléchissant à cette problématique que des chercheurs du Laboratoire informatique d'intelligence artificielle du Massachusetts Institute of Technology (MIT) en sont venus à utiliser l'environnement extérieur pour y développer une "surface intelligente". Constellée de milliers d'antennes, elle est capable de maximiser la puissance du signal pour le récepteur.

Selon ses concepteurs, cette technologie, baptisée RFocus, permet de décupler la puissance d'un signal moyen, et de faire bondir celle des signaux téléphoniques de 1 000%. La surface pourrait notamment s'avérer utile pour remédier aux problèmes de connectivité WiFi dans les foyers, où le signal peut se retrouver bloqué selon l'architecture des lieux. "RFocus peut aider les signaux à mieux pénétrer les murs", assure Venkat Arun, doctorant au MIT et auteur principal de l'étude, auprès de Business Insider France. "Nous pensons que RFocus aidera à éliminer les régions dans les appartements — ou les maisons — où le signal est faible, et à augmenter la portée des points d'accès WiFi."

À lire aussi — Bouygues dévoile une nouvelle Bbox pour rester dans la course face à ses concurrents

Les 3 720 antennes disposées à sa surface agissent en fait comme un miroir permettant d'amplifier les signaux de l'émetteur vers le récepteur. "Lorsqu'elle est éteinte, l'antenne est "transparente" et laisse passer les signaux. Lorsqu'elle est allumée, elle devient opaque et réfléchit le signal", expliquent dans un communiqué Venkat Arun et son co-auteur Hari Balakrishnan.

Ce prototype, qui a nécessité deux ans de développement, pourrait surtout jouer un rôle concret à l'approche du déploiement de la 5G et de l'Internet des objets (IdO). "À l'avenir, RFocus peut permettre la mise en place de dispositifs IdO à haute vitesse et à faible puissance qui pourront être utilisés dans les usines par exemple", explique Venkat Arun. Augmenter la connectivité dans ces types d'environnements est bien souvent onéreux et énergivore pour les entreprises. Les chercheurs du MIT soulignent quant à eux que la fabrication et l'installation de chaque antenne du RFocus ne coûteraient que quelques centimes.

Découvrir plus d'articles sur :