Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Cette vidéo des autorités britanniques montre comment le coronavirus se propage dans une pièce

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Cette vidéo des autorités britanniques montre comment le coronavirus se propage dans une pièce
Le clip des autorités britanniques met en évidence l'importance des mesures barrières © Capture d'écran

S'il fallait retenir un clip de sensibilisation à la lutte contre le Covid-19, celui du gouvernement britannique aurait certainement ses partisans. Très pédagogique, la vidéo de 2 minutes 15 intitulée "Hands Face Space" ("Mains, visage, distance") permet de visualiser concrètement la propagation du virus entre les personnes. Par l'image, le public peut par exemple prendre la mesure du nuage de particules virales laissé par une personne infectée dans un supermarché. Efficace, le clip des autorités britanniques met en évidence l'importance des mesures barrières.

A grands renforts d'effets spéciaux, la vidéo illustre la propagation du virus dans l'air et sur les objets — anse de tasse, poignée de porte, smartphone... —, dans une pièce fermée et en extérieur. Le processus de contamination apparaît plus limpide aux yeux des spectateurs. Tout comme la nécessité des gestes barrières, à savoir le lavage régulier des mains pendants 20 secondes, le port du masque et le maintien d'une distance de deux mètres entre les personnes.

En France, samedi, le porte-parole du gouvernement a également publié un clip de sensibilisation à la lutte contre l'épidémie. Moins pédagogique, plus dramatique, "On peut tous être touchés" rappelle les campagnes françaises pour la sécurité routière. Cette vidéo "choc", comme l'a qualifiée Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministère de l'Intérieur, insiste sur la responsabilité de chacun dans la transmission du virus. L'accent est mis sur l'importance des gestes barrière pour protéger son entourage.

Ces campagnes voient le jour alors que les foyers de l'épidémie se multiplient en Europe, où la discipline sanitaire s'est relâchée cet été. "Cela va devenir plus dur. En octobre, en novembre, on va voir une mortalité plus élevée", prévient même le directeur de la branche européenne de l’OMS Hans Kluge ce lundi 14 septembre, relayé par l'AFP.

A lire aussi — Parler moins pourrait-il être un bon moyen de lutter contre le coronavirus ?

Découvrir plus d'articles sur :