Il y a une raison pour laquelle les robots sont une bonne nouvelle pour l'emploi industriel en France selon le patron de Saint-Gobain

Pierre-André de Chalendar, PDG de Saint-Gobain. REUTERS/Charles Platiau

Pour la première fois depuis 2009, les ouvertures de sites industriels ont été nettement plus nombreuses que les fermetures en France sur les huit premiers mois de l'année, selon une étude publiée jeudi par le cabinet Trendeo.

Trendeo relève que ce rétablissement tient surtout à la diminution du nombre des fermetures (61), alors que le nombre de créations d'entreprises (87) n'est pas encore reparti en hausse, et provient principalement de la filière automobile.

Pourtant, la robotisation croissante dans l'industrie du futur — baptisée industrie 4.0 — fait craindre à certains une baisse de l'emploi dans les entreprises.

Ce n'est pas l'avis de Pierre-André de Chaendar, PDG de l'entreprise française Saint-Gobain, spécialisée dans la production, la transformation et distribution de matériaux. Au contraire, le dirigeant pense que l'innovation technologique va être créatrice d'emplois dans l'industrie, explique-t-il dans Les Echos:

"L'usine du futur fera peut-être gagner quelques points de rendement, mais, surtout, elle permettra une beaucoup plus grande "volatilité" de la production. Elle permettra de faire, à un coût voisin du produit de masse, un produit personnalisé. Ce qui correspond au sens de la demande. Or, plus les produits sont personnalisés, plus il faut qu'ils soient près du client. Cette évolution est une chance de relocaliser en France les emplois industriels", détaille Pierre-André de Chalendar.

Il faudra attendre pour juger.  

Comme le rappelle BFM, l'industrie a perdu 7700 postes en France par rapport à la fin 2016 selon l'INSEE

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 26 villes françaises où l’emploi est encore porté par l’industrie

VIDEO: Les entrepreneurs doivent compenser le travail insuffisant du gouvernement — Richard Branson explique pourquoi