Beijing

Le centre-ville de Pékin. Flickr.com/Nikolaj Potanin

Le think tank britannique Y/Zen vient de publier son classement des places financières dans le monde.

Dans ce palmarès, repéré par le Temps, Londres reste la première place financière dans le monde, suivie de New York, Singapour, Hong Kong et Tokyo. Le top 5 reste inchangé, même si les incertitudes du Brexit et l'élection de Donald Trump pèsent respectivement sur Londres et New York.

Les auteurs de l'étude constatent la montée en puissance d'une place financière en particulier — Pékin, et plus globalement de la Chine.

La capitale chinoise est désormais 16e, après avoir grimpé de 10 places par rapport au dernier classement. Elle rentre ainsi dans la catégorie "Leaders mondiaux" aux côtés de Londres, New York, Francfort ou encore Singapour.

Shanghai gagne trois places et se retrouve désormais 13e, tandis que Shenzhen est 22e, à plusieurs encablures de Paris, qui est 29e. 

Selon un banquier d'affaires cité dans l'étude, "les banques à Francfort semblent être de plus en plus connectées avec les banques asiatiques". "Les Chinois font plus d'efforts pour forger des liens avec les Européens en ce moment", note un dirigeant d'un regroupement industriel basé à Londres. 

Le secteur de la finance en Chine a entrepris de nombreux changements, qui se sont accélérés ces dernières années, sous le leadership de Shanghai, première place financière chinoise (hors Hong Kong) et zone pilote de libre-échange.

Le classement Y/Zen évalue la compétitivité de 88 centres financiers à travers le monde, en prenant en compte cinq indicateurs principaux:

  • l'environnement des affaires (impôts, régulation, etc),
  • le développement du secteur financier (volumes, disponibilité de capital, etc),
  • les infrastructures (coût et disponibilité de bureaux, etc),
  • les ressources humaines (formation, flexibilité, etc),
  • la réputation (perception) des villes (lieu agréable pour vivre, degré d'innovation, etc).

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les banquiers en Europe qui prennent des risques sont moins bien payés qu’avant

VIDEO: Johnny Depp dépense 2M$ en un mois — voici ce qu'il fait