Les 8 choses à savoir dans la tech ce matin

Tim Cook, DG d'Apple. REUTERS/Elijah Nouvelage

Bonjour! Voici les 8 choses importantes à savoir dans les nouvelles technologies et la vie numérique, ce jeudi 23 août 2018.

1. La campagne de désinformation iranienne est allée bien au-delà de Facebook et s'est propagée sur Twitter et Google. L'entreprise de cybersécurité FireEye a cette fois-ci révélé l'existence de faux comptes sur Google+ et YouTube.

2. Apple a banni une appli de sécurité conçue par Facebook qui surveillait quelles applis étaient utilisées par les utilisateurs et qui envoyait ensuite ces informations au réseau social. L'appli est en revanche toujours sur Android de Google. 

3. Uber va payer 1,9 million de dollars à ses ex et actuels employés qui ont affirmé avoir été victimes d'harcèlement sexuel. Par ailleurs, 485 ingénieurs femmes et appartenant à une minorité recevront 11.000 dollars par tête pour discrimination salariale. 

4. La Commission européenne autoriserait Apple à racheter Shazam, selon Reuters. Son verdict sera officiellement rendu le 18 septembre prochain. 

5. Des marques permettent à des adolescents et pré-adolescents de devenir des influenceurs sur Instagram. Selon une enquête de The Atlantic, ils seraient payés entre 5 à 20 dollars pour poster des contenus sponsorisés de petites marques de startups et pour entrer en contact avec des influenceurs de façon informelle, mais ils n'ont pas de contrat officiel. 

6. Après les Etats-Unis, Australie interdit le matériel Huawei sur son territoire en raison des risques d'ingérence étrangère et de piratage informatique. La marque chinoise est interdite en tant qu'équipementier mais aussi pour la mise en place du réseau 5G. 

7. La NASA a trouvé des centaines de lieux renfermant de la glace à la surface de la Lune. Il s'agit d'une découverte importante pour l'exploration spatiale, car l'eau est indispensable pour la survie des astronautes et la production de carburant.

8. L'ancien chef de la sécurité de Facebook dit "qu'il est trop tard pour éviter tout ingérence dans les élections de mi-mandat de 2018". Alex Stamos a jugé que les Etats-Unis "risquent de permettre à ses élections de se transformer en une Coupe du Monde de la guerre des informations".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le gouvernement va rallonger l'enveloppe dédiée à l'entretien de ses routes — mais ce n'est pas qu'une question d'argent

VIDEO: Voici les villes les plus isolées au monde