Le groupe Altice a annoncé ce mardi matin être entré en négociations pour racheter le spécialiste français de la publicité vidéo en ligne Teads, présidé par l'entrepreneur Pierre Chappaz.

L'opération est valorisée à 285 millions d'euros.

Français habitant en Suisse, Pierre Chappaz n'en est pas à son coup d'essai dans le web. Il avait déjà revendu pour 475 millions d'euros le comparateur de prix Kelkoo à Yahoo!.

Sa marque de fabrique: les fusions-acquisitions de startups et un talent certain pour lever de l'argent.

Voici les principales étapes du parcours de Pierre Chappaz, qui a créé sa première entreprise sur le web au siècle dernier.

Né en 1959 à Toulon (Var), Pierre Chappaz a étudié à l'école Centrale Paris. Avant sa carrière d'entrepreneur dans le web, il fut notamment directeur marketing Europe de l'ouest d'IBM.

Sa première entreprise et réussite dans le numérique, c'est Kelkoo. En 1999, Pierre Chappaz fut l'un des cinq fondateurs du comparateur de prix, avec des informaticiens de Bull et de l’Inria. La société leva rapidement 30 millions d'euros. Elle fut revendue à Yahoo en 2004 pour 475 millions d'euros.

Pierre Chappaz et une partie de l'équipe de management de Kelkoo au sommet du Kilimandjaro. Flickr/Remy Amouroux

Brièvement président de Yahoo Europe, Pierre Chappaz travailla quelques mois pour Index Ventures, un fonds de capital-risque basé à Genève. Mais en 2005, sa fibre d'entrepreneur reprit le dessus. Il créa Wikio avec Laurent Binard, un moteur de recherche d’information au sein des sites médias et blogs. 

Capture d'écran de la plateforme Wikio. YouTube

En 2006, il rejoint Netvibes, qu’il co-dirigera pendant moins de deux ans avant de quitter la startup.

Capture d'écran Netvibes en 2008. Wikimedia Commons/Kjell Førde

Wikio fusionna en 2009 avec Ebuzzing, plateforme de marketing social fondée par Bertrand Quesada, aujourd'hui directeur général de Teads. La société réalisa sept autres opérations de croissance externe, dont la plateforme Overblog en France. Wikio rassembla jusqu'à 28 millions de visiteurs uniques dans six pays.

Avec Bertrand Quesada, directeur général et président de Teads. Teads/Xavier POPY/REA

En 2011, après une levée de fonds de 25 millions d'euros, Pierre Chappaz décida de fermer Wikio en fusionnant avec Ebuzzing. Le nouvel ensemble prit le nom de ce dernier et se positionna sur la diffusion de publicité vidéo. En 2014, le groupe se rapprocha de la startup Teads pour proposer de nouveaux formats publicitaires aux médias et aux annonceurs. Le centre de R&D se trouve à Montpellier (100 personnes).

Avec Loïc Soubeyrand, cofondateur de Teads, rachetée en 2014, et Bertrand Quesada. Loïc Soubeyrand a quitté Teads en début d'année. Facebook/Pierre Chappaz

A l'été 2016, Teads lève 43 millions d'euros auprès de plusieurs banques dont BNP Paribas et Bpifrance. Pierre Chappaz clame toujours sa volonté de réaliser une introduction au Nasdaq. Mais il ne réussit toujours pas: l'entreprise de 500 salariés, immatriculée au Luxembourg, rejoint finalement la galaxie Altice pour 285 millions d'euros.

Pierre Chappaz avec Michel Combes, le directeur général d'Altice, lors de l'annonce du rachat de Teads, le 21 mars 2017. Capture d'écran du webcast.

Pierre Chappaz a également des investissements à titre personnel. Il est ainsi actionnaire du site pour adolescents Melty.

Melty sur Facebook. Facebook/Melty

Accro à l’escalade et à la randonnée, Pierre Chappaz vit et dirige son entreprise depuis Genève, en Suisse.

Suisse

REUTERS/Arnd Wiegmann

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : On vous présente les jeunes de moins de 30 ans qui travaillent dans les équipes de campagne de la présidentielle 2017

VIDEO: Les traînées blanches laissées par les avions dans le ciel peuvent vous aider à prédire le temps — voici comment