Zlatan Ibrahimovic (au centre), attaquant à Manchester United. Reuters/Phil Noble

Deloitte a publié cette semaine la 20e édition de son "Football Money League", qui dresse la liste des clubs de foot les plus riches au monde. 

Pour établir son classement annuel, le cabinet d'audit et de conseil prend en compte le chiffre d'affaires des clubs sportifs.

Le chiffre d'affaires combiné des 20 clubs de foot les riches au monde a augmenté de 12% pour la saison 2015-2016 et est estimé à 7,4 milliards d'euros. 

Les trois clubs qui composent le podium de cette année sont inchangés depuis la toute première édition du Football Money League en 1997.

Un pays européen domine largement ce classement, avec sept clubs parmi les 20 plus riches au monde.

Découvrez les neuf clubs de football les plus riches au monde, qui génèrent plus 400 millions d'euros de chiffre d'affaires.

9. Liverpool (Royaume-Uni), 403,8 millions d'euros — Selon Deloitte, le chiffre d'affaires du club a légèrement augmenté par rapport à la saison précédente (391,8 M€), grâce à sa finale à l'Europa League. Mais les Reds ont souffert de la capacité d'accueil réduite du stade Anfield en plein réaménagement.

8. Chelsea (Royaume-Uni), 447,3 millions d'euros — Le club londonien n'a pas brillé lors de la saison 2015-2016, en finissant 10e de la Premier League. Selon Deloitte, Liverpool pourrait passer devant Chelsea dans le prochain classement Football Money League, puisque les Blues ne disputeront pas la Champions League cette année.

Des joueurs de Chelsea, le 8 janvier 2017. Reuters/Tony O'Brien

7. Arsenal (Royaume-Uni), 468,5 millions d'euros — Les recettes jour de match ont permis à Arsenal de rester dans le top 10 des clubs de foot les plus riches, selon Deloitte. La carte d'abonnement annuel pour assister à tous les matchs des Gunners a le prix le plus élevé de toute la Premier League: environ 1170 euros.

Olivier Giroud qui joue à Arsenal. Reuters/Matthew Childs

6. PSG (France), 520,9 millions d'euros — C'est la première fois que le PSG ne fait pas partie du top 5 du classement Deloitte depuis son rachat par Qatar Sports Investments. Le départ de son attaquant vedette Zlatan Ibrahimovic pour Manchester United y est sûrement pour quelque chose. 

Hatem Ben Arfa (PSG) à droite. REUTERS/Zoubeir Souissi

5. Manchester City (Angleterre), 524,9 millions d'euros — Le club se hisse pour la première fois dans le top 5 du Football Money League de Deloitte, après avoir accédé en 2016 aux demi-finales de la Champions League.

Pep Guardiola, entraîneur de Manchester City. Reuters/Anthony Devlin

4. Bayern Munich (Allemagne), 592 millions d'euros — Les recettes du club ont bondi de 25%, après avoir terminé premier de la Bundesliga pour la 25e fois de leur histoire.

3. Real Madrid (Espagne), 620,1 millions d'euros — Après avoir terminé premier des 11 dernières éditions du classement Deloitte, le club espagnol chute à la 3e place. Le Real a pourtant remporté la Champions League et leur chiffre d'affaire a connu une hausse de 7%, indique Deloitte. 

Cristiano Ronaldo (Real Madrid) a remporté le Ballon d'Or 2016. REUTERS/Juan Medina

2. FC Barcelone (Espagne), 620,2 millions d'euros — Le club espagnol conserve sa 2e place, notamment grâce à une hausse de fréquentation moyenne du stade Camp Nou et à 200 nouveaux contrats commerciaux.

Messi

Lionel Messi. REUTERS/Heino Kalis

1. Manchester United (Royaume-Uni), 689 millions d'euros — Les Red Devils n'ont pas dominé le classement de Deloitte depuis 2003-2004. Les gros contrats de sponsoring avec Chevrolet et Adidas ont contribué à cette 1ere place, selon Deloitte.

Zlatan Ibrahimovic (au centre), attaquant à Manchester United. Reuters/Phil Noble

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les millionnaires asiatiques investissent dans le football, mais autrement qu’en rachetant les clubs sportifs

VIDEO: Votre chef vous déteste secrètement — voici des signes qui ne trompent pas