Quai de la Sinn, à Colmar dans le Haut-Rhin. Flickr/Office de tourisme de Colmar

La France métropolitaine a connu une progression modérée de sa fréquentation touristique cet été. D'après les derniers chiffres de l'Insee, publiés ce mercredi 28 novembre 2018, les nuitées sont en hausse de 1,3% d'avril à septembre. 

Une progression qui tranche avec les 6,1% de hausse relevés en 2017, année qui avait profité d'un "rattrapage après le recul qui a suivi les attentats terroristes de 2015 et 2016", écrit l'Insee. 

La hausse de cet été est à mettre au crédit des touristes internationaux. Les nuitées de la clientèle non résidente, c'est-à-dire n'habitant pas en France, progressent en effet nettement (+ 4,3%), tandis que celles de la clientèle résidente sont quasiment stables (− 0,1%).

Comme en 2017, "la croissance est particulièrement forte dans les zones urbaines (+3,7%), et modérée dans les zones littorales tandis que les massifs de haute montagne sont à la peine (−6,8%)," note l'Insee.

Globalement, les régions du Nord et de l'Est de la France voient leur fréquentation augmenter, profitant des commémorations de la Grande Guerre (+22% de nuitées supplémentaires dans les Ardennes), alors qu'elle baisse en Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Bourgogne-Franche-Comté et Occitanie.

Par ailleurs, les hôtels ont été le lieu d'hébergement qui a enregistré la plus forte hausse +1,8%, devant les campings +1,1% et les autres hébergements collectifs touristiques + 0,9%.

L'Insee relève également que cette année, la fréquentation a été particulièrement dynamique en début et en fin de saison.

La météo a poussé le début de saison qui semble avoir peu été affecté par les grèves SNCF du printemps (+3,1% en avril et mai). En revanche, la fréquentation a faiblit entre juin et juillet sous l'effet conjugué de la météo, les vacances scolaires tardives, l'absence de pont pour le 14 juillet et la coupe du monde de football. 

En août en revanche, les nuitées sont reparties à la hausse et dans la foulée, le mois de septembre s'est avéré particulièrement bon (3,1%).

Voici les 9 régions de France où la fréquentation estivale a progressé entre avril et septembre 2018 par rapport à la même époque à l'an dernier d'après l'Insee, avec le pourcentage de progression et le nombre de nuitées sur la saison:

9. Nouvelle-Aquitaine — +0,1%, 45 millions de nuitées

Cabanes "tchanquées" du Bassin d'Arcachon sur la commune de la Teste de Buch. Wikimedia commons/Karine Deydier

8. Centre-Val de Loire — +0,4%, 6,9 millions

Château de Chambord, région Centre Val-de-Loire. Wikimedia commons/Château de Chambord

7. Corse — +0,6%, 10,5 millions

Bonifacio, Corse-du-Sud. Flickr/Pascal Poggi

6. Bretagne — +2,6%, 19,9 millions

Rennes, Ille-et-Vilaine. Facebook/Rennes Ville et Métropole

5. Pays de la Loire — +3,5%, 19,7 millions

Pornic, Loire-Atlantique. Flickr/Daniel Jolivet

4. Grand Est — +4,1%, 13,9 millions

Quai de la Sinn à Colmar dans le Haut-Rhin. Flickr/Office de tourisme de Colmar

3. Hauts-de-France — +4,9%, 9,3 millions

Lille, Hauts-de-France. Pixabay

2. Normandie — +5,3%, 11 millions

Plage de Granville. Wikimedia commons/Marianna

1. Île-de-France — +7,7%, 47 millions

La Tour Eiffel, vue du palais du Trocadéro, Paris, France. Pxhere

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La France est le pays le plus visité au monde depuis plus de 20 ans, mais des experts pensent qu'elle est sur le point de perdre sa première place

VIDEO: Voici le plus grand parcours de montagnes russes transportable du monde — il compte 5 loopings