Jordi Alba célèbre un but avec le FC Barcelone. REUTERS/Albert Gea

La Ligue des champions, compétition phare du football européen, reprend le 18 septembre prochain. L'une des affiches opposera Liverpool au PSG, à l'occasion de la première journée de la poule C.

Ce sont deux des équipes qui ont le plus dépensé ces dernières années pour acheter des joueurs et composer des équipes capables de remporter le trophée. Sans succès jusqu'à maintenant.

Liverpool a atteint la finale l'an dernier, perdue face au Real Madrid. Propriété de Qatar Sports Investments, le PSG n'a jamais atteint les demi-finales depuis l'arrivée de ces fonds en 2011.

Au gré de l'explosion des droits télés en Europe — et principalement en Angleterre — les valeurs marchandes des joueurs ont explosé, faisant bondir les prix des transferts, avec le record détenu jusque-là par Neymar, acheté 220 millions d'euros par le PSG en 2017.

Pour la première fois, depuis 2012, les indemnités de transfert payées par les clubs des cinq grands championnats européens — Premier League anglaise, Liga espagnole, Bundesliga allemande, Serie A italienne et Ligue 1 française — ont été inférieures à celles de l'année précédente, révèle un rapport de l'Observatoire du football CIES.

En 2018, 5,82 milliards d'euros ont été dépensés par les clubs contre 5,96 milliards d'euros l'année précédente.

L'Observatoire du football CIES, basé à Neuchâtel en Suisse, a analysé les transactions payantes intervenues depuis 2010. Les sommes incluent les indemnités de transfert fixes, les éventuels bonus, ainsi que les prêts payants.

" Le classement donne à voir l’incroyable puissance financière d’une poignée d’équipes", peut-on lire dans ce rapport.

Et c'est une équipe évoluant dans le chmapionnat de France qui a tiré le plus avantage de ces transactions: l'AS Monaco. "L'équipe de la Principauté a encaissé presqu'un milliard d’euros en huit ans", en provenance de ces cinq championnats, détaille l'étude. En contrepartie, elle a dépensé 706 millions d'euros sur la même période.

Voici les sept clubs de ces cinq championnats européens majeurs qui ont le plus dépensé pour constituer leurs effectifs, depuis huit ans, par ordre croissant: 

7. Liverpool, Angleterre — 1,071 Md€

Mohamed Salah, attaquant star de Liverpool. Reuters/Carl Recine

6. Juventus, Italie — 1,085 Md€

Cristiano Ronaldo a rejoint la Juventus pour plus de 100 millions d'euros à l'été 2018. REUTERS/Massimo Pinca

5. Manchester United, Angleterre — 1,102 Md€

L'équipe de Manchester United en 2018. Action Images via Reuters/Lee Smith 

4. Paris Saint-Germain, France — 1,242 Md€

Kylian Mbappe s'apprête à marquer pour le PSG contre Nîmes, le 1er septembre 2018. REUTERS/Emmanuel Foudrot

3. FC Barcelone, Espagne — 1,258 Md€

Jordi Alba célèbre un but avec le FC Barcelone. REUTERS/Albert Gea

2. Chelsea, Angleterre — 1,310 Md€

Olivier Giroud, attaquant de l'équipe de France et de Chelsea REUTERS/Scott Heppell 

1. Manchester City, Angleterre — 1,470 Md€

Raheem Sterling, attaquant de Manchester City, célèbre un but lors d'un match face à Newcastle, le 1er septembre 2018. Action Images via Reuters/Jason Cairnduff

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les compétitions de football qui ont généré le plus de paris en France lors de la saison 2017-2018

VIDEO: Pourquoi les montres Rolex coûtent si cher