Voici les 11 clubs de football les plus riches du monde

Le Real madrid lors de sa victoire en Ligue des Champions en 2018. Wikimedia Commons

Le PSG gagne une place dans le classement annuel de Deloitte des clubs de football ayant les plus gros revenus, dévoilé dans son rapport Football Money League. Sans surprise, la Premier League anglaise, dont les droits TV reversés aux clubs ont explosé ces dernières années — 3 milliards par an — est la plus représentée dans le classement avec neufs clubs dans le top 20 dont six parmi les 10 premiers. L'Italie suit avec quatre équipes, puis l'Espagne et l'Allemagne (trois clubs) et enfin la Ligue 1 française avec le PSG, seul représentant du football français.

D'après Deloitte, c'est la première fois que l'ensemble des revenus des 20 premiers clubs les plus riches dépasse les huit milliards d'euros. Etabli à la fin de la saison 2017-2018, ce montant atteint les 8,3 milliards d'euros, en croissance  de 6%. Il n'y a donc que des clubs européens. Et l'étude pointe du doigt l'importance pour ces clubs richissimes de se qualifier et d'aller le plus loin possible en Champions League afin de maintenir leur niveau financier issu des droits TV. En France, l'attribution des droits de la Ligue des champions est prévue la semaine prochaine. Les revenus distribués aux clubs participants à cette compétition reine sont passés de 1,84 milliard d'euros en 2017/18 à 2,55 milliards d'euros en 2018/19 après le début du nouveau cycle de diffusion. De quoi faire changer les places de classement Money League l'année prochaine. 

Retrouvez ci-dessous les 11 clubs qui ont réalisé les meilleures performances financières sur la saison 2017-2018 :

11. Juventus — 394,9 M€. La Juventus ne figure pas dans le top 10 de la Money League pour la première fois depuis 2011-12, en grande partie à cause de la moins bonne performance en Ligue des champions. Cependant, le club a quand même réussi à générer une augmentation de 19% de son chiffre d'affaires commercial grâce à plusieurs accords — avec Allianz pour le naming du stade, avec Cygames sur les maillots et à l'augmentation du chiffre d'affaires merchandising.

L'arrivée de Cristiano Ronaldo en 2018 pourrait doper les revenus de la Juventus à l'avenir. Daniele Badolato - Juventus FC/Juventus FC via Getty Images

10. Tottenham Hotspur — 428,3 M€. Tottenham a terminé deuxième de la Premier League en 2018 et son parcours en Ligue des champions en 2019 a entrainé une aubaine commerciale. Les revenues ont progressé de 23% sur un an, portés notamment par l'accord lucratif avec Nike.

Heung-Min Son de Tottenham Hotspur célèbre un but face à Crystal Palace, le 3 avril 2019 à Londres. Photo by Tottenham Hotspur FC via Getty Images

9. Arsenal FC — 439,2 M€. Arsenal connaît la chute la plus forte du top 10, avec trois places de moins qu'en 2004-2005, soit le plus bas niveau depuis 14 ans. Les Londoniens ont connu la plus forte baisse de revenus (29,9 millions de livres sterling) parmi les 20 premiers clubs en 2017/18, principalement en raison de leur incapacité à se qualifier pour la Ligue des champions pour la première fois depuis 20 ans. Bien que le club ait atteint la demi-finale de l'Europa League, les revenus de l'UEFA ont chuté de 27 millions d'euros, ce qui explique en grande partie la baisse globale. 

Alex Lacazette porte son compère de l'attaquue d'Arsenal, Pierre-Emerick Aubameyang. (Photo by Stuart MacFarlane/Arsenal FC via Getty Images)

8. Chelsea FC — 505,7 M€. Chelsea dépasse pour la première fois les 500 millions d'euros de revenus sur une saison marquée par le retour en Ligue des Champions et un nouvel accord avec l'équipementier Nike, de près de 70 millions d'euros par an. 

L'équipe de Chelsea en 2017 lors de son retour en Ligue des Champions. Wikimedia Commons>/a>

7. Liverpool FC — 513,7 M€. Finaliste de la Ligue des champions en 2018, Liverpool a connu la plus forte augmentation de revenus dans le top dix de la Money League (90,6 millions de livres sterling), gagnant deux places. Le club a connu une croissance dans toutes les sources de revenus et plus particulièrement, les droits TV qui comptent pour 50%. Vainqueur de la Ligue des champions en 2019, Liverpool pourrait grimper l'année prochaine dans le classement.

L'équipe de Liverpool avant son match face à Cheslea en Super Coupe d'Europe, le 14 août 2019. Wikimedia Commons/Mehdi Bolourian

6. Paris Saint-Germain — 541,7 M€. Malgré les échecs consécutifs en Ligue des Champions, les signatures conjuguées de Neymar et Kylian Mbappé ont eu un impact positif réel sur les finances, juge Deloitte. Ces arrivées ont fait progresser les recettes de billetterie et de merchandising (maillots et produits dérivés). 

Neymar et Kylian Mbappé en novembre 2018 au parc des Princes. Les deux joueurs ont dopé les revenus commerciaux du PSG. Aurelien Meunier - PSG/PSG via Getty Images

5. Manchester City — 568,4 M€. Nouveau parmi les traditionnels clubs richissimes, Manchester City est confortablement installé dans le top cinq de Deloitte depuis trois ans.  Double champion en titre en Angleterre, Manchester City a pu négocier des accords commerciaux avantageux avec Gatorade et Amazon, dont un documentaire sur la plateforme Amazon Prime Video. Pour gagner des places, le club détenu par un fonds d'investissement d'Abu Dhabi devra atteindre son objectif ultime : remporter la Ligue des Champions.

Les joueurs de Manchester City Riyad Mahrez, David Silva et Bernardo Silva en novembre 2018 dans un derby face à Manchester, United.  Photo by Manchester City FC/Man City via Getty Images)

4. Bayern Munich — 629,2 M€. Pour la troisième année consécutive, le club allemand demeure au pied du podium. Mais ses revenus ont progressé grâce aux droits TV en Allemagne et au niveau européen même s'ils restent inférieurs à ses rivaux espagnols et anglais. Si la marque est toujours aussi forte, ce n'est plus le premier club au monde à générer le plus de recettes commerciales, dépassé par le Real Madrid.

L'équipe du Bayern Munich en mai 2019.Wikimedia Commons

3.Manchester United — 666 M€. Manchester United est éjecté de la première place, avec la plus faible croissance des revenus (2%) du top 5. Le club paie ses résultats décevants en premier League et en Ligue des Champions, qui ne lui permettent pas de négocier de nouveaux accord avantageux avec les marques.

Paul Pogba sous les couleurs rouges de Manchester United lors d'une tournée en Chine le 25 juillet 2019. Visual China Group via Getty Images

2. FC Barcelone — 690,4 M€. Le Barca gagne une place au classement qui résulte d'une progression dans tous les segments des recettes (droits TV, commercial, billetterie). La saison 2017-2018 a coïncidé avec le début d'un contrat de sponsoring avec Rakuten. Le futur s'annonce prometteur avec de nouveaux accords avec Nike et Beko.

Lionel Messi, le capitaine du FC Barcelone, lors de son triplé face au Celta Vigo le 9 novembre 2019. Tim Clayton/Corbis via Getty Images

1. Real Madrid — 750,9 M€. Après deux ans d'absence, le Real Madrid domine le classement pour la 12e fois depuis la création de Money League. Vainqueur de la Ligue des Champions en 2018, le club espagnol devient par la même occasion la première équipe à gagner plus de 750 M€ de revenus sur une saison, démontrant la puissance de la marque dans le monde. Le Real a notamment engrangé 55 millions d'euros supplémentaires de revenus commerciaux à 356,2 millions d'euros.

Le Real Madrid lors de sa victoire en Ligue des Champions en 2018. Wikimedia Commons 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 13 footballeurs les plus riches de la planète

VIDEO: Ce pont de verre en Chine était le plus haut et le plus long du monde — voici pourquoi il a fermé