Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici 7 produits au CBD, le dérivé du cannabis dont tout le monde parle

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Voici 7 produits au CBD, le dérivé du cannabis dont tout le monde parle
Les produits et aliments à base de CBD, un composant du cannabis, connaissent de plus en plus de succès en France. © Unsplash/Justin Aikin

Après ces longs mois de pandémie et de confinement, certains n'aspirent qu'à une chose : revivre comme avant, sans masques, et profiter des voyages et des verres en terrasse. Mais même si le bout du tunnel semble proche, l'incertitude ambiante peut finir pas peser. Et le besoin de se détendre et de s'évader se fait sentir. De là à expliquer le succès des produits au CBD, il n'y a qu'un pas. Le cannabidiol, ou CBD, est un cannabinoïde présent dans le cannabis. Cette plante, appelée aussi chanvre, contient plus de 100 composés chimiques. Le CBD se révèle être le deuxième composant en matière de concentration, après le THC (tétrahydrocannabinol), le principe actif du cannabis, c'est-à-dire celui qui fait "planer".

Contrairement au THC, le cannabidiol n'a pas d'effet actif sur le cerveau quand on le consomme : il n'agit pas sur les mêmes récepteurs. Il n'a donc pas d'effet stupéfiant à proprement parler, et ne créerait pas de dépendance. Les propriété du CBD se révéleraient a priori apaisantes, et notamment utiles pour lutter contre l'anxiété légère ou les troubles du sommeil. Mais Drogue Info Service nuance : "il existe encore trop peu d'études cliniques pour évaluer les effets du cannabidiol sur l'homme, la plupart ayant été réalisées sur des animaux". Difficile donc de faire le tri entre des vertus supposées et la réalité de ces produits.

À lire aussi — La vente de drogue sur Snapchat et Instagram fait des ravages chez les adolescents américains

Le CBD entre aussi dans la composition d'un médicament pour lutter contres les nausées et les vomissements, ainsi que d'un autre médicament contre certaines formes d'épilepsie. Et concernant d'éventuels effets secondaires ? Là encore, la prudence est de mise, les données ne semblent pas suffisantes puisqu'il n'existe pas encore d'étude officielle sur l'homme. Mais les autorités réitèrent d’ores et déjà leur avertissement concernant "les effets potentiellement nocifs de la molécule de CBD, encore peu connue."

La Cour de justice de l'Union européenne oblige la France à assouplir sa position sur le CBD

En novembre 2020, la Cour de justice de l'Union européenne a reconnu que le cannabidiol n'était pas un produit stupéfiant et a jugé illégale l'interdiction de sa commercialisation en France, indique Le Monde. En effet, depuis une circulaire datant de 2018, l'État français autorisait uniquement la commercialisation des fibres et des graines issues de la plante de chanvre, et non des fleurs, comme utilisé dans les produits avec du CBD. Les autorités françaises ont pris acte de cet arrêt dans une note, mais expliquent que si des éléments scientifiques prouvent un éventuel danger pour le consommateur, la réglementation pourrait devenir à nouveau plus restrictive.

En 2018, de nombreuses boutiques vendant des produits au CBD avaient déjà dû fermer leurs portes, rappelées à l'ordre par les autorités. Les vendeurs profitaient d'une sorte de "zone grise" par rapport à la législation en commercialisant des articles au CBD, mais contenant aussi du THC, avec un taux inférieur à 0,2%. La loi autorise en effet à un industriel à acheter du chanvre avec cette teneur en THC pour pouvoir le transformer, mais il était alors interdit de vendre la matière première en l'état.

Interdiction d'entretenir la confusion entre cannabis et CBD

L'assouplissement décidé par l'Union Européenne explique en tout cas le développement rapide dans toute la France de boutiques et de sites internet vendant des produits et autres aliments à base de CBD. Les points de vente poussent notamment comme des champignons. Sauf que les vendeurs de ce type de produits doivent se montrer prudents : ils ne peuvent pas revendiquer d'éventuelles vertus thérapeutiques à leurs articles, sous peine de sanctions pénales. Les publicités ne doivent pas non plus entretenir de confusion entre le cannabis et le CBD. De quoi réfléchir à deux fois avant de se lancer.

Business Insider France a sélectionné, de manière totalement arbitraire, 7 produits ou aliments étonnants à base de CBD, que l'on trouve actuellement en vente dans l'Hexagone :

Des poké bowls ou des toasts au CBD vendus par les restaurants hawaïens Pokawa

Pokawa

Depuis début mai 2021, la chaîne de restaurant Pokawa propose au menu des "formules CBD" pour une durée limitée d'environ un mois. Il est donc possible actuellement de commander soit l'un des "Pokés Signature", soit l'un des toasts prévus au menu, et de choisir de l'accompagner d'une sauce à l'huile d'olive et au CBD. Pokawa propose également une eau de source pétillante au CBD Chilled pour aller avec.

Des cosmétiques de la marque Peace and Skin, vendus en ligne et chez Monoprix

Peace and Skin

Peace and Skin est une marque française qui commercialise des cosmétiques fabriqués à base de CBD et de plantes. Gel nettoyant, sérum, soin et masque, on retrouve une gamme complète de produits pour la peau au CBD. Ces références peuvent également s'acheter au sein de certains magasins Monoprix en France.

Niché dans un hôtel du 1er arrondissement de Paris, Le Rehab est un mystérieux bar à cocktails au CBD

Hotel-normandy.com

Un bar à cocktails... mais sans alcool. C'est le concept que propose le bar Rehab, caché au sein de l'hôtel Normandy Chantier dans le 1er arrondissement. Grâce à des "hocktails", c'est-à-dire des high-cocktails, vous retrouverez certains effets souhaités de l'alcool, mais sans les inconvénients. Grâce au CBD, les mixologues proposent des boissons originales aux noms savoureux : le "Cold Turkey" (fruits rouges, eau gazeuse, jus de citron, sel au gingembre et CBD), le "Doc" (soda au gingembre, vin rouge, mezcal et CBD) ou encore le "Neapple Junkie" (vermouth à l'ananas, angostura, whiskey et CBD).

Des fleurs séchées vendues par Saveurs CBD pour faire soi-même ses infusions

Saveurs CBD/hemêka

Saveurs CBD et hemêka proposent sur leur site internet des sachets de fleurs de CBD, cultivées en Auvergne avec un chanvrier partenaire. De quoi faire soi-même ses propres infusions avec "la partie la plus noble de la plante". Victimes de leur succès, les fleurs sont actuellement en cours de réapprovisionnement.

De l'huile et des baumes pour les sportifs vendus par la marque Klutch

Klutch

Fondée par quatre joueurs passionnés de rugby, la marque Klutch commercialise des huiles et des baumes contenant du CBD. Cette gamme de produits destinée aux sportifs pratiquant aiderait, selon eux, à la récupération, à la régulation des douleurs et au contrôle des inflammations. Leurs produits sont garantis sans THC et sont donc considérés comme non dopants.

Pour lutter à tout moment contre le stress, des chewing-gums et des bonbons au CBD

feelkaya.fr

La marque Kaya, que l'on peut retrouver dans certains magasins Monoprix, propose de nombreux produits à base de CBD, vantant ses effets bénéfiques contre le stress et pour un meilleur sommeil. Sur leur site, on peut notamment acheter des chewing-gums de 5 mg "pour agir rapidement en cas de petit coup de stress". Mais aussi des bonbons en forme de petits oursons contenant du CBD, du 5HTP, des vitamines et des minéraux pour "redonner le sourire".

Falafel, pesto, granola et cookie au CBD au menu de FoodChéri

FoodChéri

Du 29 au 31 janvier 2020, le site de livraison de repas FoodChéri proposait son "Menu Censuré", en édition limitée, composé de 3 plats et de 2 desserts, le tout cuisiné avec du CBD. Des falafels aux graines de chanvre, des linguine accompagnée d'un pesto cuisiné avec de l'huile de CBD, un granola avec de l'huile de CBD, ainsi qu'un cookie contenant du cannabidiol étaient au programme des réjouissances.

À lire aussi — Voici pourquoi les insectes vont bientôt se multiplier dans nos assiettes

Découvrir plus d'articles sur :