Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Coinbase a bloqué le transfert de 278 000 $ en bitcoins suite au piratage de Twitter

Coinbase a bloqué le transfert de 278 000 $ en bitcoins suite au piratage de Twitter
© Omar Marques/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

La plateforme d'échange de bitcoins Coinbase a déclaré avoir bloqué un transfert de bitcoins s'élevant à près de 280 000 dollars (environ 240 600 euros) aux hackers derrière le piratage massif de Twitter la semaine dernière, selon un article de Forbes. Le 13 juillet, les hackers ont piraté 130 comptes Twitter très médiatisés, dont celui de l'ancien président américain Barack Obama, du DG de Tesla, Elon Musk, et de Kanye West. Les pirates ont utilisé les comptes pour faire la publicité d'une arnaque incitant les clients à donner des bitcoins à de fausses adresses de plateforme de cryptomonnaie. Ils s'en sont sortis avec 121 000 dollars (près de 105 800 euros) versés par les victimes de l'escroquerie qui ne se doutaient de rien.

Mais selon l'article, cette somme aurait pu être bien plus élevée si Coinbase — la plus grande plateforme d'échange de bitcoins et de crypmonnaie aux États-Unis — n'était pas intervenue. Philip Martin, le responsable de la sécurité informatique de la société, a déclaré que seuls 14 utilisateurs de Coinbase ont envoyé un montant collectif de 3 000 dollars aux pirates avant que la société ne mette l'adresse frauduleuse sur liste noire, interrompant ainsi les transactions de plus de 1 000 clients.

"Nous avons remarqué les tweets de Gemini et Binance dans la minute qui a suivi", a déclaré Philip Martin à Forbes, en se référant aux tweets envoyés par les deux autres plateforme de cryptomonnaie pendant le piratage. Coinbase, basé à San Francisco, se prépare à entrer en Bourse dès cette année.

Cette nouvelle tombe alors que Twitter continue d'enquêter sur les auteurs du piratage, qui a conduit 45 comptes à publier des tweets pour l'arnaque aux bitcoins. Au moins huit utilisateurs ont vu leurs données supprimées, y compris les messages privés. L'entreprise a confirmé que les pirates ont mené l'attaque via un outil administratif interne, utilisé pour gérer les comptes, qu'ils ont obtenus d'un employé de Twitter.

Les experts en cybersécurité ont déclaré à Business Insider US que le piratage aurait pu être bien pire ou pourrait être une distraction pour mener une cyberattaque plus sophistiquée, bien qu'il n'y ait actuellement aucune preuve pour l'attester.

"Je ne peux que spéculer sur les véritables intentions derrière cette escroquerie, mais à première vue, il semble que leur but était de se montrer, d'attirer l'attention, de s'amuser un peu et de repartir avec les poches pleines d'argent à la fin", a déclaré Luis Corrons, un spécialiste de la sécurité pour le fabricant de logiciels antivirus Avast.

Version originale : Katie Canales/Business Insider.

A lire aussi — Les pirates qui ont hacké le Twitter de Joe Biden et Elon Musk s'en seraient tirés avec 120 000 $ de bitcoin

Découvrir plus d'articles sur :