En 2015, Adidas s'est associé à Parley for the Oceans pour transformer la pollution marine en vêtements de sport. L'équipementier utilise des bouteilles en plastique recyclé pour remplacer le polyester. En 2019, Adidas prévoit de fabriquer 11 millions de paires de chaussures avec du "Ocean Plastic".

Ci-dessous, une transcription de la vidéo. 

Adidas fabrique plus de 400 millions de paires de chaussures chaque année. Fabriquer autant de chaussures demande beaucoup de ressources. Mais créer constamment de nouveaux matériaux n'est pas bon pour l'environnement. Adidas se tourne donc vers une autre ressource. 

Les experts prédisent que dans 30 ans, il y aura plus de plastique dans nos océans que de poissons. Et une étude estime que 90% des oiseaux marins ont déjà consommé des déchets plastiques sous une forme ou une autre. Toute cette pollution sur les plages et dans l'océan nuit à la vie marine mais également aux humains. 

Adidas essaie donc de stopper une partie de ce plastique avant qu'il n'atteigne l'océan. En 2015, Adidas s'est associé à l'organisation environnementale "Parley for the Oceans". Leur but ? Transformer la pollution marine en vêtements de sport. Et ils ont fait d'énormes progrès. 

Pour l'année 2019, Adidas prévoit de fabriquer 11 millions de paires de chaussures en plastique recyclé. C'est plus du double de ce qui a été réalisé en 2018. Adidas a déclaré que ce partenariat avait empêché 2 810 tonnes de plastique d'atteindre l'océan. Mais comment ces chaussures sont-elles fabriquées ? 

Tout commence à la plage. Parley et ses partenaires ramassent les déchets des zones côtières comme les Maldives. Les déchets sont ensuite triés et le plastique récupéré est envoyé à une usine de traitement Adidas. Adidas utilise des bouteilles en plastique contenant du polyéthylène, ou PET. Et s'il s'agit de matériaux qu'Adidas ne peut pas utiliser, comme des bouchons ou des bagues, ceux-ci sont envoyés dans des usines de recyclage classiques. 

L'usine de traitement broie, lave et déshydrate les déchets, ne laissant que de petits flocons de plastique. Les flocons sont chauffés, séchés et refroidis, puis coupés en petites pastilles de résine. Normalement, le polyester est fabriqué à partir de pétrole. Mais Adidas fait fondre ces pastilles pour créer un filament, qui est tissé en ce qu'ils appellent "l'Ocean Plastic", une forme de fil de polyester. 

Adidas utilise l'Ocean Plastic pour former les parties supérieures des chaussures et des vêtements comme les maillots. Chaque article de la collection Parley est fabriqué à partir d'au moins 75% de déchets marins interceptés. Et ils répondent toujours aux mêmes normes de performance et de confort que les autres chaussures Adidas. Le polyester recyclé utilise moins d'eau et de produits chimiques et aide à lutter contre la pollution plastique. 

L'objectif d'Adidas est de remplacer tout le polyester par du polyester recyclé d'ici 2024. Actuellement, plus de 40% des vêtements d'Adidas utilisent du polyester recyclé. Vous avez peut-être vu des vêtements de sport recyclés d'Adidas sans même vous en rendre compte. 

Les vêtements fabriqués en Ocean Plastic ont été utilisés pour le football universitaire, le baseball, la NHL, l'Open d'Australie et plus encore. Mais cela n'élimine pas complètement la pollution plastique. 

Le lavage des vêtements en polyester créé des microfibres qui peuvent se retrouver dans l'océan. Adidas suggère aux clients de laver leurs vêtements moins souvent, d'utiliser de l'eau froide et de remplir complètement la machine à chaque fois. 

Mais ce n'est qu'un premier pas. Adidas est également en train de développer une chaussure 100% recyclable appelée Futurecraft Loop. Cette chaussure est faite pour être refaite. Car elle peut être retournée et décomposée pour créer une toute nouvelle paire. La Futurecraft Loop devrait être disponible d’ici 2021. 

Avec l'aide de Parley for the Oceans, Adidas utilise du matériel facilement disponible pour fabriquer de nouveaux produits. C'est un grand pas vers un avenir durable. 

Produit par Clancy Morgan/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici à quoi ressembleront les sneakers du futur