Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Comment combiner confiance en soi et humilité en entretien d'embauche pour ne pas avoir l'air arrogant

Comment combiner confiance en soi et humilité en entretien d'embauche pour ne pas avoir l'air arrogant
© Walter Robb, co-DG de Whole Foods.

Lors d'un entretien d'embauche, vous devez persuader une entreprise que vous êtes la personne idéale pour le poste, tout en prenant soin de ne pas paraître trop confiant ou prétentieux. En 2016, Walter Robb, co-directeur général de Whole Foods, expliquait au Wall Street Journal considérer "le manque d'humilité et un sens excessif de l'auto-promotion" comme rédhibitoires. Et il n'est pas le seul à s'éloigner de l'arrogance. Comme le révèle le New York Times, Google privilégie également l'humilité intellectuelle lors du recrutement, qui est gage de la capacité d'apprendre rapidement, même en cas d'échec, votre ego n'étant pas trop attaché à votre propre solution.

Selon Laszlo Bock, l'ancien responsable des ressources humaines de Google, la défense de vos propres solutions doit être combinée avec l'humilité, afin de pouvoir accepter de meilleures solutions émanant des autres. C'est seulement ainsi que vous pourrez contribuer le plus efficacement possible à l'entreprise. "Les personnes qui réussissent le mieux ici défendront férocement leurs positions", a déclaré Laszlo Bock au New York Times. "Mais si vous leur dites : 'Voici un fait nouveau', ils vous répondront : 'Oh, eh bien, cela change les choses, vous avez raison'. Il faut à la fois un grand et un petit ego chez la même personne."

Alors comment exactement trouver cet équilibre entre confiance en soi et humilité lors d'un entretien d'embauche ?

Dans Harvard Business Review, John Baldoni explique qu'il est important de parler de la contribution de vos collègues à la résolution des problèmes, pas seulement de la vôtre. Forbes suggère qu'au lieu de faire votre auto-promotion, vous fassiez la promotion de votre valeur ajoutée et montriez comment vous pouvez contribuer au succès des autres et de l'entreprise.

Bien sûr, certains employeurs apprécient la confiance en soi et l'auto-promotion. Le cofondateur et ancien PDG d'Oracle, Larry Ellison, par exemple, avait l'habitude de former les recruteurs à demander aux candidats s'ils étaient eux-même la personne la plus intelligente qu'ils connaissaient. S'ils répondaient par l'affirmative, ils étaient embauchés.

Ainsi, en fin de compte, le succès d'un entretien d'embauche dépend beaucoup de la connaissance de votre auditoire et de ses attentes. Cependant, si vous savez vous mettre en valeur tout en mettant l'accent sur la façon dont vous vous intégrerez dans l'entreprise, en étayant vos déclarations d'anecdotes et de références, vous ne devriez pas donner l'impression d'être arrogant. Il y a de bonnes chances que l'entreprise recherche un certain degré d'humilité, mais elle peut aussi vouloir vous entendre vous vanter de certaines compétences souhaitables.

Version originale : Shana Lebowitz et Sherin Shibu/ Business Insider

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :