Travailler à distance présente un attrait évident pour de nombreux salariés. Les employés qui ne se rendent pas au bureau tous les jours n'ont pas à subir les inconvénients du trajet quotidien, ils ont moins de dépenses liées au travail et, potentiellement, un meilleur équilibre travail-vie personnelle. Voici quelques-uns des avantages du télétravail. Mais votre direction vous laissera-t-elle travailler à distance ? Ça, c'est une autre histoire.

Convaincre votre employeur que vous méritez de faire du télétravail peut vous demander un travail de recherche. Et vous devriez être prêt à faire des compromis avec votre patron pour que votre arrangement fonctionne. Voici comment vous pouvez persuader votre employeur de vous laisser travailler à distance.

Documentez vos réussites

Monkey Business Images/Shutterstock

"Il est difficile de plaider en faveur des personnes souhaitant être à 100% en télétravail quand elles ont travaillé dans un bureau traditionnel à cause de la politique, de la bureaucratie et même de l'impact sur la collaboration et la dynamique avec les collègues de son équipe", déclare à Business Insider US Stephanie Lee, une journaliste a convaincu son patron de la laisser faire du télétravail jusqu'à trois jours par semaine. 

"Une telle tâche prendra du temps. Principalement parce que, comme lorsque l'on fait une proposition à un client, vous devez vraiment la vendre, et montrer comment votre patron ou votre entreprise bénéficierait de votre éloignement".

Stéphanie Lee recommande d'agir de la manière suivante : au moins trois mois avant de parler à votre supérieur, commencez à documenter toutes vos contributions, vos bons résultats et ce que vous avez fait de positif pour l'équipe et l'entreprise. "J'ai moi-même fait en sorte que mes performances dépassent les attentes habituelles", explique-t-elle.

Analysez la personne à qui vous vous adressez

Avant de faire sa demande pour travailler à distance, Blair Decembrele, experte en carrière chez LinkedIn, recommande de garder à l'esprit la personne à qui on s'adresse. Il faut s'adapter en conséquence pour augmenter ses chances de réussite.

"Analysez la façon dont votre supérieur prend les nouvelles informations et comment il mesure le succès", explique Blair Decembrele à Business Insider US. "S'il donne la primauté aux chiffres, défendez votre cause avec des données relatives à vos recherches et à vos résultats. Si votre chef est plus subjectif, mettez en avant votre apport et vos performances au travail". 

Ou encore, si votre patron se préoccupe de la manière dont ce changement va influer sur les résultats financiers de l'entreprise, expliquez-lui comment il pourrait réduire ses coûts. Par exemple, le télétravail pourrait permettre à votre employeur d'économiser des frais généraux puisque vous n'aurez pas besoin d'espace ou d'équipement de bureau. "Si vous faites régulièrement des heures supplémentaires, vous pouvez mettre en avant la manière dont le télétravail pourrait faire économiser de l'argent à votre entreprise puisque que vous pourrez travailler par à-coups plutôt qu'en bloc", détaille Chris Tuff, auteur à succès de "The Millennial Whisperer".

Proposez le télétravail à titre d'essai

Getty Images

Laissez la porte ouverte en donnant à votre patron l'option de vous rappeler et de changer d'avis. Par ailleurs, si vous présentez votre demande comme un "galop d'essai", cela permettra à votre employeur de vous dire oui beaucoup plus facilement, estime Stéphanie Lee. 

Lorsque la journaliste a formulé sa demande pour travailler à distance, elle a pu montrer à son employeur comment elle avait directement contribué à la croissance de l'entreprise. 

"Voici comment j'ai présenté les choses à mon patron : est-ce que cela vous conviendrait si je travaillais depuis chez moi, un jour par semaine ? Je fais déjà telle ou telle chose et je sens que je peux être tout aussi productive en travaillant à la maison", révèle Stéphanie Lee. "Cela me soulagerais psychologiquement de travailler à domicile, de façon épisodique, et me permettrais de continuer à donner le meilleur de moi-même pour l'entreprise". 

Stéphanie Lee a demandé à son supérieur de tester cette méthode pendant un mois pour commencer, en insistant sur le fait qu'elle faisait partie des employés les plus productifs de l'entreprise. Elle a proposé à son patron de mettre fin à la période d'essai si ses résultats devenaient moins bons.

Mettez-vous à la place de votre patron

Votre employeur veut s'assurer que ses salariés font du bon travail et il ne veut avoir à répondre à trop de questions des autres membres de l'équipe. Mettez-vous à sa place et essayez de voir les choses de son point de vue lorsque vous demandez à faire du télétravail. 

Si votre patron est du type à vouloir tout contrôler, vous pourriez dire quelque chose comme : "Si je vous envoyais un rapport complet de ce que j'ai l'intention de faire et d'accomplir chaque lundi, cela vous aiderait-il à être à l'aise avec cette idée ?"

Vous pouvez aussi proposer des réunions physiques tout au long de la semaine, insiste Chris Tuff. Et si votre employeur craint que vous ne perdiez le contact avec vos collègues, Chris Tuff vous recommande de proposer des solutions numériques, comme des vidéoconférences régulières.

Appuyez votre demande en ayant fait des recherches

Un argument solide est un argument qui se base sur des éléments concrets. 

"La clé du succès, c'est la préparation. Lorsque vous irez voir votre patron, appuyez votre demande pour travailler à distance sur des recherches", explique Blair Decembrele. "Existe-t-il une politique officielle au sein de l'entreprise concernant le télétravail ? Apportez une liste organisée exposant les avantages et les inconvénients du travail à domicile pour vous et votre entreprise spécifiquement". 

Vous ne manquerez pas de souligner à quel point les entreprises qui offrent une plus grande souplesse à leurs salariés peuvent attirer et retenir les talents. 

Par exemple, un récent sondage de la Society of Human Resources Management a révélé qu'aux États-Unis, parmi ceux qui travaillent à distance au moins quelques fois par mois, 77% ont déclaré une plus grande productivité lorsqu'ils travaillent à l'extérieur et 30% ont déclaré avoir accompli plus de tâches en moins de temps. De plus, les télétravailleurs retournent généralement au travail plus rapidement que les autres après une opération chirurgicale ou après s'être remis de problèmes de santé.

Les données de LinkedIn montrent que 51% des professionnels américains se disent plus fiers de travailler dans des entreprises qui favorisent l'équilibre et la flexibilité travail-vie personnelle. Qui plus est, une plus grande souplesse au travail pourrait constituer une considération plus importante que le salaire. Car un peu plus du tiers des professionnels interrogés accepteraient de réduire leur salaire de 10% contre la possibilité de concevoir eux-mêmes leurs horaires de travail.

En faisant votre travail de recherche et en constituant un dossier bien documenté qui montre comment le télétravail est une solution gagnant-gagnant pour les deux parties, vous pourrez convaincre votre employeur de vous accorder une plus grande flexibilité.

Version originale : Jackie Lam/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 4 conseils pour gérer les personnes passives-agressives au bureau

VIDEO: Ces poupées faites en silicone ressemblent à de vrais bébés — c'est effrayant