• Il est essentiel de savoir comment demander une augmentation, mais beaucoup de personnes n'ont jamais osé le faire.
  • Savoir quand demander une augmentation peut aussi être un exercice périlleux.
  • Demander une augmentation pourrait augmenter vos revenus tout de suite et sur le long terme. Et ne pas réussir à négocier risque de vous coûter plusieurs centaines de milliers d'euros au cours de votre carrière.

Il est essentiel de savoir demander une augmentation et négocier votre salaire.

"Ce qu'il faut retenir c'est que si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non", a expliqué Joanna Echols, coach de carrière et de bien-être, à Business Insider.

Mais la plupart des gens n'ont jamais demandé d'augmentation. Et une analyse réalisée par Salary.com a révélé que l’absence de négociation pourrait vous coûter plus d'un million de dollars (environ 857.000 euros) sur toute une carrière.

Demander une augmentation peut être intimidant. Mais on vous donne 28 astuces pour obtenir l'augmentation que vous méritez.

Tout d'abord, vous devez préparer votre dossier...

Demandez-vous si vous méritez réellement une augmentation.

Strelka Institute for Media, Architecture and Design/Flickr

Vous devez déterminer si vous avez un rôle important dans votre société ou non, a expliqué le DG et cofondateur de Comparably, Jason Nazar, sur Inc.

"Examinez honnêtement et objectivement votre valeur pour l'entreprise et négociez votre salaire en conséquence", dit Nazar.

Il donne un moyen rapide de savoir si vous êtes précieux pour l'entreprise ou non: "Si vous deviez quitter votre entreprise demain, est-ce que cela perturberait son activité? Si la réponse est non, vous n'avez aucun moyen de pression pour obtenir une augmentation".

Ne demandez pas si cela fait moins d'un an que vous travaillez dans l'entreprise.

Mikhail Goldenkov/Strelka Institute/Flickr

N'évoquez pas d'augmentation de salaire si vous êtes dans l'entreprise depuis moins d'un an, explique Alison Green du blog Ask a Manager du magazine US News & World Report.

Il y a iune exception: si vos responsabilités sont radicalement différentes de celles décrites pendant l'entretien, vous pourriez prétendre à une augmentation, écrit Green.

Essayez de comprendre les objectifs que vous devez atteindre.

Sebastiaan ter Burg/Flickr

Miriam Salpeter, experte en stratégie de carrière, explique qu’il est important d’avoir des objectifs pour mesurer son succès. Assurez-vous que vous et votre responsable comprenez ce qui fait le succès de votre entreprise et ce qui est attendu.

Si votre employeur ne le dit pas clairement, c'est à vous d'identifier ces objectifs et de les poursuivre.

Notez comment vous avez atteint ou dépassé ces objectifs.

Trouvez des exemples spécifiques et les moyens que vous avez utilisés pour aller au-delà de ces objectifs, explique Vicki Salemi, experte en carrières chez Monster.

"Vous devez toujours associer la performance individuelle aux objectifs du service, puis aux objectifs généraux de la société et à l'impact direct de ce que vous avez fait sur chacun d'eux", avait déjà expliqué à Business Insider Adam Ochstein, fondateur et DG de StratEx Partners.

Préparez un dossier en fonction de la façon dont vous avez dépassé ces objectifs.

Flickr/Sebastian ter Burg

Trouvez les chiffres qui prouvent votre contribution à votre entreprise, avait expliqué la mannequin et femme d'affaires Tyra Banks à Business Insider.

"Vous devez être là et parler de votre valeur. Parlez de ce que vous avez fait pour augmenter les revenus, accroître l'engagement", expliquait-elle dans une vidéo de Business Insider.

Ces données devraient constituer l'essentiel de votre négociation salariale, car elles sont la preuve irréfutable de votre valeur pour l'entreprise.

"Les gens devraient avoir ces informations prêtes lorsqu'ils se rendent à cette réunion avec leur patron", déclarait Vicki Salemi à Business Insider. "Ça ne devrait pas être spontané. Ça devrait être vraiment bien pensé, intentionnel et planifié."

Mais n'oubliez pas non plus les arguments qualitatifs.

Luba Kozorezova/Strelka Institute/Flickr

Votre argument pour une augmentation peut aussi inclure des preuves qui ne sont pas fondées sur des chiffres.

Si vous avez suivi une formation, si vous avez introduit de nouvelles procédures ou si vous êtes devenue une personne de confiance au cours d'une année tumultueuse en termes de politique de bureau, vous devriez l'évoquer, explique Vicki Salemi à Business Insider.

Si vous avez une compétence rare au sein de votre entreprise, soulignez-la.

Excelon

Avant de décider de demander une augmentation, faites un inventaire de votre proposition.

Lynn Taylor, experte nationale sur le travail et auteure de Tame Your Terrible Office Tyrant: How to Manage Childish Boss Behavior and Thrive in Your Job a déclaré: "Sachez où vous vous situez dans l'industrie, le département et l'entreprise".

Présentez les compétences et les réalisations que vous apportez, en particulier celles qui manquent dans l’industrie.

"La cybersécurité et le marketing SEO sont par exemple des spécialités à la mode, alors que certains autres postes sont de plus en plus automatisés. Il peut aussi y avoir une offre importante, mais une demande réduite", explique Lynn Taylor. "Indiquez où se situe votre domaine d'expertise sur le marché de l'emploi de manière générale."

Mais si vous êtes dans un domaine en déclin ou en difficulté, comme le journalisme ou la publication assistée par ordinateur, vous n'êtes pas dans la meilleure position pour demander une augmentation de salaire.

"J'ai besoin de plus d'argent" n'est pas une raison valable pour demander une augmentation.

Carl Court/Getty Images

Certaines banques ont insisté auprès de Business Insider sur le fait que vous ne devriez pas parler de vos besoins lors d’une négociation salariale.

"Ce n'est pas à votre employeur, ou dans son intérêt personnel, de vraiment se soucier de cela, et ça ne va pas forcément lui faire ouvrir les poches de l'entreprise pour vous payer plus", avait expliqué Tyra Banks à Business Insider.

Ensuite, déterminez combien vous allez demander...

Trouvez le salaire en vigueur pour votre poste dans votre secteur.

Sebastiaan ter Burg/Flickr

De nombreux outils en ligne peuvent vous aider à savoir quel est le salaire médian par secteur, par position et par lieu. Essayez les sites internet de données salariales tels que Payscale, Glassdoor, Indeed et Salary.

"Le plus important c'est de comprendre votre rôle sur le marché. Encore une fois, tout est une étude de marché", avait expliqué Susie Moore, coach de carrière, à Business Insider.

En indiquant votre salaire actuel, votre poste, votre entreprise, votre lieu de travail et votre expérience, vous pouvez utiliser l'outil Know Your Worth de Glassdoor pour voir l'évolution de votre valeur au fil du temps et sa comparaison avec des gens sur des postes similaires.

Vous pouvez également participer à l'enquête sur les salaires de PayScale pour accéder à un rapport gratuit avec une échelle de salaire fondée sur votre poste, vos compétences, votre formation et votre expérience.

Évitez de demander à vos collègues combien ils sont payés.

Francisco Osorio/flickr

Les gens parlent rarement ouvertement d'argent et, comme Business Insider l'a déjà relaté, dans de nombreuses entreprises, la discussion sur les salaires est même interdite.

De plus, vous ne devriez pas vous servir des "on dit" dans vos négociations salariales.

Évitez de demander une augmentation disproportionnée.

Vous apprenez que vous avez dépassé vos objectifs, que vous avez apporté beaucoup d’argent à votre entreprise et réduit vos coûts.

Il est temps de demander une augmentation de 30%, n'est-ce pas?

Non. Calmez-vous.

Demander trop, c’est l’une des erreurs les plus courantes en matière de négociation salariale, avait raconté Laura MacLeod, créatrice de From The Inside Out Project, à Business Insider.

"Votre patron peut vous sentir totalement déconnecté de ce que vous valez réellement et du budget de l'entreprise", explique MacLeod.

Décidez d'un pourcentage d'augmentation ciblé.

Strelka Institute for Media, Architecture and Design/Flickr

La plupart des augmentations annuelles représentent entre 1% et 5% de votre salaire actuel.

Marc Dickstein, coach de carrière, s'attend à une augmentation de 3% si vous répondez aux attentes.

Mais si vous dépassez les attentes, Lynn Taylor avait déjà expliqué à Business Insider que vous pourriez demander 10% à 20% de plus que ce que vous gagnez.

Décidez d'une augmentation minimale.

WOCinTech Chat/Flickr

Essayez de déterminer le minimum que vous accepteriez pour un nouveau salaire et respectez-le, a déclaré Lynn Taylor. Cherchez ce nombre en recherchant votre salaire à l'échelle de l'industrie.

C'est particulièrement important si vous êtes vraiment sous-payé et que votre salaire correspond à celui d'autres entreprises qui vous indemniseraient.

Considérez la possibilité de garder votre salaire, mais de recevoir d'autres avantages

Flickr/Lauren_Hannah

Si votre entreprise est à sec ou si votre secteur souffre, Vicki Salemi raconte à Business Insider que vous devriez peut-être être ouvert à des horaires de travail flexibles, à des congés payés, à une prime unique ou à d'autres avantages.

Maintenant, trouvez le moment idéal pour demander une augmentation...

Si votre entretien individuel est imminent, prévoyez d'aborder le sujet après avoir reçu des commentaires favorables.

Flickr / WOCinTech Chat

Une évaluation de performance annuelle est le moment opportun pour discuter d'augmentation salariale.

"L'augmentation salariale entraîne souvent des évaluations de performance favorables", explique Joanna Echols, coach de carrière et de mieux-être.

Si vous n'avez aucune évaluation de performance en vue, vous pouvez prévoir une discussion sur votre salaire quelques mois avant la fin du budget annuel.

Phalinn Ooi/flickr

Si vous n'avez pas d'évaluation de performance à venir, demander une augmentation avant que le budget annuel ne soit établi, c'est parfois un bon plan.

Le budget est généralement fixé en octobre pour la plupart des entreprises, écrit Suzanne Lucas sur Inc.

"Il est beaucoup plus facile de trouver de l'argent supplémentaire pour vous au début du processus d'augmentation de salaire de fin d'année qu'à la fin", poursuit-elle. 

Ou vous pourriez demander avant ou après l'un de vos succès majeurs.

Olivia Pope aime conclure ses affaires avec une bonne bouteille, dans la série "Scandal". YouTube

Kathleen McGinn, professeure en administration des affaires à la Harvard Business School, a déclaré à la Harvard Business Review que le bon moment pour demander une augmentation de salaire peut être avant de prendre de nouvelles responsabilités ou juste après avoir mené à bien un projet.

"Si vous venez de créer tout un ensemble de valeur pour votre entreprise, le moment est opportun pour dire: 'Pouvons-nous partager cette valeur?'", a-t-elle expliqué à HBR.

Organisez une rencontre — en personne.

Sebastiaan ter Burg/Flickr

"Prévoyez un moment de détente, sans interruption, avec votre responsable et votre chef", avait déclaré Taylor à Business Insider. "Abordez le sujet avec diplomatie, en étant optimiste et positif."

Entraînez-vous en amont.

Sebastiaan ter Burg/Flickr

Utilisez vos notes sur les salaires dans le secteur, sur la manière dont vous avez contribué à la société et dont vous avez dépassé vos objectifs.

Et entraînez-vous avec un tuteur de confiance, avait expliqué Paul McDonald, directeur exécutif principal de la société de recrutement mondiale Robert Half, à Business Insider.

"Un excellent tuteur vous fait des commentaires non seulement sur ce que vous dites, mais aussi sur la façon dont vous le dites", disait-il. "Le ton de la voix, vos réactions, la défensive, la frustration peuvent être une entrave à la négociation. Entraînez-vous à cette discussion jusqu'à ce qu'il n'y ait plus trop d'émotion ou de stress."

Une fois que vous êtes prêt, il est temps de demander ...

Pensez à utiliser la technique du "démarrage en douceur".

Le Docteur Michael McNulty, maître formateur du Gottman Institute et fondateur du Chicago Relationship Center, avait déjà déclaré à Business Insider que la technique du "démarrage en douceur" était un moyen idéal pour entamer la négociation.

Voici comment cela fonctionne: "Quand X se passe ou s'est passé, je me sens Y et j'ai besoin de Z."

Vous pouvez dire: "Quand je compare mon salaire actuel aux données de rémunération de l’industrie pour une personne de mon expérience, je me sens sous-payé. J'ai besoin que mon salaire soit comparable à celui des autres personnes du même secteur.

Ou encore: "Quand je calcule la valeur que j'ai apportée à cette société, je suis heureux de savoir que j'ai apporté tant de €€€. Désormais, j'ai besoin que mon salaire reflète ces contributions."

Pendant la majeure partie de la négociation, il ne faut pas vous focaliser sur vous, mais sur l'entreprise et la valeur que vous lui apportez. Mais c’est une façon d’aborder une discussion sur votre salaire.

Appuyez sur le fait que vous avez dépassé les attentes de votre entreprise.

Strelka Institute for Media, Architecture and Design/Flickr

"Vous devez toujours associer votre performance individuelle aux objectifs du département, puis aux objectifs généraux de la société et à l'impact direct de ce que vous avez fait sur chacun d'eux", avait expliqué Ochstein à Business Insider.

Expliquez bien à quel point vous avez été bénéfique à l'entreprise. Votre patron pourrait ne pas connaître tous les détails, explique Miriam Salpeter, stratège de carrière, à Business Insider.

"Si vous travaillez plus dur et que vous contribuez plus, c'est à vous de vous assurer que les gens sont au courant", poursuit Salpeter. "Ne supposez pas que les personnes qui pourraient vous augmenter comprennent parfaitement votre travail, sauf si vous vous assurez tout le temps de progresser dans la réalisation de vos objectifs et dans leur suivi."

Ayez confiance en vous.

Strelka Institute for Media, Architecture and Design/Flickr

Les conseils qu'on vous donne lors d'un entretien d'embauche — confiance, énergie, positivité — sont aussi importants dans cette situation.

"Vous devez vous vendre, comme s'il s'agissait d'un entretien d'embauche", avait déjà expliqué Clare Moore, responsable du marketing de contenu à la société de ressources humaines MHR, à Business Insider.

Fran Hauser, cadre dans les médias, investisseur en démarrage et auteur du nouveau livre "Le mythe de la gentille fille", a écrit sur Business Insider qu'il fallait maintenir un contact visuel, avoir une bonne posture et éviter les mots comme "euh".

Soyez énergique et positif, montrez que vous aimez votre travail et que vous êtes passionné.

"La manière dont vous allez dire votre message est importante", poursuit Hauser. "Si vous donnez l'impression que vous ne savez pas si vous méritez une augmentation de salaire, cela peut faire douter la personne assise en face de vous. Cela leur donnera aussi l'impression qu'il est facile de vous dire non."

Ne vous fiez pas aux "on-dit".

Mikhail Goldenkov/Strelka Institute/Flickr

Vous allez mentionner des données à l’échelle de l’industrie, mais ne parlez pas de vos collègues — ni leur salaire.

"Ne vous comparez pas à d'autres collègues, concentrez-vous sur votre propre cheminement de carrière et sur vos objectifs", avait expliqué Kerr à Business Insider. "Et comme de nombreuses entreprises ont pour politique d'interdire aux employés de discuter de leurs salaires, ne parlez pas d'autres salaires, sauf si vous évoquez des généralités."

N'oubliez pas qu'il ne faut pas tout prendre pour vous.

Sebastiaan ter Burg/Flickr

Essayez de voir où vous vous situez dans l'entreprise.

"Le fait que vous fassiez des performances éblouissantes est moins important pour l'entreprise que votre capacité à aider les autres à avoir de meilleures performances", a expliqué Debra Benton, coach de cadres, à Glassdoor. "Les gens qui obtiennent des augmentations de salaires et des promotions pensent à l'ensemble, pas uniquement à eux-mêmes."

Dire que vous méritez une augmentation et que la société ne vous rend pas service en ne vous la donnant pas revient à aliéner votre patron.

"Définir les choses de cette façon vous met en contradiction avec la société. Ce qu'il faut faire c'est relier ce que vous faites aux données primordiales de la société", explique Nazar. "Si vous maniez de manière significative l'une de ces données, votre employeur fera tout ce qui est en son pouvoir pour vous augmenter, car ce qui se passe derrière a beaucoup de valeur pour lui."

Enfin, préparez votre réponse...

Si on vous refuse l'augmentation, demandez ce que vous pourriez faire pour vous améliorer.

VFS Digital Design/Flickr

Si on vous dit "non", ne soyez pas sur la défensive. Demandez plutôt pourquoi vous n'avez pas obtenu d'augmentation et ce que vous pourriez faire pour vous améliorer.

"Essayez d'obtenir des remarques constructives afin de déterminer les étapes à suivre pour passer au niveau supérieur", explique Hauser.

Même si ça n'a pas fonctionné, soyez rassuré: votre responsable sait maintenant que c’est quelque chose que vous avez en tête.

"Au lieu de critiquer l'entreprise, demandez à votre patron comment vous pourriez être augmenté dans les trois, six ou neuf mois", explique Ochstein.

Pensez à l'inscrire dans un calendrier.

McGinn conseille de demander à revenir sur cette question dans les mois à venir si vous n'obtenez pas l'augmentation que vous souhaitez, puis de bien inscrire cette future discussion dans le calendrier de votre patron.

Montrez votre intérêt pour d'autres compensations.

Evan Forester/flickr

Si votre entreprise ne peut pas vous payer plus à cause de contraintes budgétaires, renseignez-vous sur l'augmentation du nombre de jours de congés payés, sur des conditions de travail plus flexibles, sur une prime ponctuelle ou d'autres possibilités, poursuit Vicki Salemi.

Soyez ouvert au dialogue.

Idéalement, vous devriez discuter régulièrement et ouvertement avec votre patron à propos de votre avenir au sein de l'entreprise.

"Parlez de ce que vous souhaitez avec votre patron", avait déjà expliqué à Business Insider Toni Thompson, vice-président des personnes et des talents chez The Muse. "Assurez-vous qu'il ou elle sache quel salaire, quel poste ou quelles opportunités vous intéressent éventuellement."

De cette manière, votre patron peut vous aider à vous préparer à un possible changement. 

"Demander une augmentation de salaire devrait faire partie d'une discussion continue, plutôt que d'une discussion intempestive entamée par surprise et surtout remplie d'hypothèses et  d'interprétations", poursuit Dickstein.

N'ayez pas peur de chercher un nouvel emploi si votre employeur actuel ne peut pas vous payer mieux

Si vous êtes sous-payé et que votre entreprise refuse de négocier, allez voir ailleurs. Commencer un nouvel emploi est le moyen le plus simple d'obtenir une augmentation.

En plus, toutes les recherches que vous avez effectuées sur vos excellentes performances au sein de votre entreprise peuvent être facilement reprises dans votre nouveau CV, explique Vicki Salemi. Vous êtes également armé pour votre prochaine négociation salariale avec le salaire de toute l'industrie.

Vous avez obtenu votre augmentation? N'oubliez pas de donner suite par e-mail.

Sebastiaan ter Burg/Flickr

Félicitations! Maintenant il faut que vous ayez une trace écrite pour que votre augmentation soit effective en temps et en heure.

Expliquez que vous êtes enthousiaste à l'idée de continuer de contribuer à l'entreprise. Indiquez toutes les modifications apportées à vos avantages salariaux et leur date d'entrée en vigueur.

Version originale: Rachel Premack/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 28 grandes villes où les salaires sont les plus élevés — on y gagne plus de 2000$ par mois

VIDEO: Voici ce qu'il se passe lorsque quelqu'un meurt pendant un vol