Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Voici comment Facebook distingue automatiquement vos bons souvenirs des mauvais

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Voici comment Facebook distingue automatiquement vos bons souvenirs des mauvais
© Facebook

Vous avez presque certainement vu la fonction Ce jour-là dans votre historique Facebook.

C'est celle qui montre vos anciennes photos et publications pour vous rappeler de bons souvenirs.

La fonction ne vise pas toujours juste. Et quiconque ayant vécu une mauvaise rupture ou ayant perdu un être cher peut voir comment Ce jour-là peut raviver des souvenirs douloureux qu'on préfèrerait oublier.

Vendredi 1er septembre, Facebook a l'intention de dévoiler une série de nouvelles mises à jour qui visent à améliorer comment vos souvenirs sont repérés et présentés.

L'une d'elle rassemblera automatiquement vos photos et publications récentes et les réunira dans un récapitulatif mensuel ou saisonnier. L'autre fournira un petit indicateur quand vous aurez dépassé un certain nombre d'amis ou atteint un certain seuil de j'aime.

Mais surtout — et de façon moins évidente — le géant des réseaux sociaux a apporté des changements à sa fonction souvenirs. Les changements sont conçus de sorte que la fonction évite de montrer des souvenirs pénibles.

J'ai parlé à des représentants de Facebook, dont le chef de produit de Ce jour-là, Oren Hod et le chercheur de souvenir Artie Konrad, pour comprendre pourquoi le réseau social souhaite tellement rappeler de bons souvenirs — et comment il travaille pour vous protéger des souvenirs douloureux.

Un cadeau de Facebook

"Nous voyons [Ce jour-là] comme un petit cadeau que nous offrons aux gens utilisant notre plateforme," dit Hod.

Quand vous ouvrez votre page Facebook, l'entreprise souhaite vous offrir une "agréable" surprise en vous rappelant des choses comme une super sortie avec vos amis, votre remise de diplôme, ou une réunion de famille. Pour savoir quels évènements ou photos choisir, Facebook utilise un "algorithme plutôt sophistiqué" pour identifier les signaux qui indique quels souvenirs sont bons et lesquels sont mauvais.

Facebook

Certains de ces signaux sont plutôt simples. Si vous avez bloqué quelqu'un sur Facebook, ou que vous êtes passé par une mauvaise rupture, vous ne souhaitez probablement pas voir des publications de cette personne. De la même manière, si un évènement ou une photo implique quelqu'un qui est maintenant décédé et a un compte commémoratif sur le réseau social, elle n'apparaîtra pas sur Ce jour-là.

"Nous ne voulons pas que tout refasse surface," dit Hod.

Après ça pourtant, tout se complique. Que se passe t-il quand de bons souvenirs deviennent mauvais?

Trouver les bons souvenirs

C'est une sorte d'art que de déceler les bons souvenirs, dit Konrad, qui a un doctorat de l'université de Santa Cruz sur l'utilisation de la technologie pour assister la mémoire. Évidemment, Facebook tient compte du nombre de commentaires ou de j'aime qu'une publication ou une photo reçoit, mais il y a plus que ça.

À travers les années, Facebook a beaucoup appris à propos des souvenirs que les gens aiment partager à nouveau, longtemps après avoir été publiés initialement, dit Konrad. Par exemple, les gens n'aiment pas vraiment qu'on leur rappelle les repas qu'ils ont pris, même s'ils étaient très bons. Mais le mot "visage," comme dans "Ton visage me manque," est en réalité, un solide indicateur qu'une publication ou une image est un souvenir que quelqu'un veut peut être se rappeler. Comme le sont aussi les publications et photos qui impliquent les membres de la famille de certains utilisateurs.

Facebook

Pourtant, chaque publications où il a beaucoup d'interactions d'amis Facebook d'un utilisateur ne veulent pas dire que ce dernier veut les revoir. Une urgence médicale peut recevoir beaucoup de commentaires, incluant beaucoup de membres de la famille, mais ce n'est pas forcément un évènement que vous voudriez revivre un ou deux ans plus tard.

Facebook a commencé à utiliser sa nouvelle fonctionnalité "réaction" — qui permet aux utilisateurs de réagir à des publications qu'ils aiment avec des coeurs ou ceux qui les rendent tristes avec un emoji au visage triste — pour aider à filtrer les publications. Celles avec beaucoup de réponses "triste" ou "fâché" sont éliminées.

Malgré cela, Konrad dit qu'il n'est pas suffisant de se reposer seulement sur cet algorithme. Il parle de "contamination sequences," un terme académique pour ces cas où de bons souvenirs deviennent de mauvais. Pour les êtres humains, c'est évident que les gens ne veulent pas se rappeler de tels moments. Mais ce n'est pas si évident pour l'algorithme de Facebook.

"Il n'y a aucun moyen pour Facebook de savoir que ce n'est plus un souvenir heureux," dit Konrad.

Voilà pourquoi c'est important pour Facebook d'offrir des outils qui permettent aux utilisateurs de personnaliser la fonction, dit-il. L'algorithme peut mieux filtrer les souvenirs douloureux, mais seulement après avoir été guidé par une main humaine qui lui a fait savoir qu'il faut éviter certaines personnes ou sujets. Les utilisateurs seront maintenant capables de bloquer certaines dates ou personnes pour les empêcher d'apparaître dans leurs flashbacks.

En attendant, Hod souhaite que les utilisateurs sachent que Facebook lit leurs retours et travaille à minimiser d'avantage le nombre de mauvais souvenirs que Ce jour-là pourrait raviver. Continuez à remplir ces demandes de feedback, dit-il.

"Nous les traitons toujours, même si cela prend un peu de temps," ajoute t-il.

Version originale: Matt Weinberger/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :