Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Comment Fiat Chrysler et Tesla contournent la législation européenne sur les émissions de CO2

Comment Fiat Chrysler et Tesla contournent la législation européenne sur les émissions de CO2
© Pixabay

Respecter les normes sur les émissions polluantes de Bruxelles est un vrai défi pour les constructeurs automobiles. L'italo-américain Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a toutefois trouvé la parade, en recourant à une méthode pour le moins discutable. Le tout, avec la complicité du constructeur de voitures électriques californien Tesla. A défaut de parvenir seul à sortir des usines des véhicules moins émetteurs en dioxyde de carbone (CO2), Fiat Chrysler a en effet choisi de s'allier à la société fondée par Elon Musk, achetant ainsi un "droit à polluer", révèle le Financial Times.

L'accord financier signé avec Tesla lui permet de réduire son quota d'émissions de CO2, en intégrant dans sa flotte les véhicules du constructeur américain. En échange, FCA verserait des centaines de millions d'euros à Tesla. Selon une déclaration publiée sur le site web de la Commission européenne, FCA aurait formé un "pool ouvert" avec Tesla le 25 février dernier. Ce procédé, autorisé par Bruxelles, doit permettre au groupe automobile de réduire la moyenne de ses émissions de CO2, sous le seuil des 95 grammes par kilomètre que les constructeurs seront contraints de respecter à partir de 2021.

Dans le cas contraire, ils s'exposent à de lourdes amendes. Les analystes de la banque d'investissement Jefferies, cités par le Financial Times, ont évalué à 2 milliards d'euros l'amende que risquerait FCA. L'an passé, le constructeur affichait encore une moyenne de 123 grammes par kilomètre, selon une étude réalisée par UBS, qui précisait que FCA présentait "le risque le plus élevé de ne pas atteindre l'objectif" fixé par Bruxelles.

En attendant, Tesla profite de juteux contrats comme celui conclu avec Fiat Chrysler. Des partenariats similaires signés aux Etats-Unis, consistant à vendre des crédits carbone à d'autres constructeurs automobiles, lui ont déjà permis d'empocher près de 400 millions de dollars.

Découvrir plus d'articles sur :