Publicité

Comment le premier touriste spatial de SpaceX a choisi ceux qui vont l'accompagner à bord de la fusée

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Comment le premier touriste spatial de SpaceX a choisi ceux qui vont l'accompagner à bord de la fusée
De gauche à droite : Jared Isaacman, Hayley Arceneaux, Sian Proctor et Chris Sembrowski. © Netflix
Publicité

Après Blue Origin et Virgin Galactic, c’est au tour de SpaceX de lancer son premier vol touristique. Et la société dirigée par Elon Musk ira plus loin que ses concurrentes, puisque les passagers de la mission Inspiration4, qui doit s’élancer le 15 septembre prochain, resteront plus que quelques minutes en orbite. Ils partent pour voyage de trois jours autour de la Terre, à une altitude supérieure à celle de la Station spatiale internationale (soit plus de 400 km d'altitude).

Il s’agira là du premier vol orbital habité uniquement par des astronautes non-professionnels. C’est le milliardaire Jared Isaacman, fondateur et patron de la société de paiements Shift4, qui finance la mission. Un événement qui devrait sans doute attirer l’attention des médias du monde entier, à commencer par Netflix. La plateforme a commandé une docu-série qui suit la préparation de la mission, de la composition de l’équipage au vol en lui-même. Produite par le magazine Time, les deux premiers épisodes de "Compte à rebours : Quatre touristes dans l’espace" sont disponibles depuis ce lundi 6 septembre sur Netflix.

À lire aussi — Des clients de Starlink se plaignent de ne pas pouvoir joindre la société internet d'Elon Musk

Dans ces deux premiers épisodes, on découvre Jarec Isaacman, milliardaire iconoclaste qui possède également un diplôme de pilote professionnel et est qualifié pour piloter plusieurs types d’avions de chasse. Il s’est déjà illustré en battant, en 2009, le record du plus rapide tour du monde en jet privé léger.

La mission Inspiration4 a également une visée caritative, puisque Jason Isaacman s’est donné pour objectif de récolter 200 millions de dollars au bénéfice de la Saint Jude Children's Research Hospital, une institution de traitement et de recherche dédiée au cancer chez les enfants. "Si nous allons vivre dans un monde où tout le monde est capable de s’envoler et voyager parmi les étoiles, alors nous ferions mieux de combattre le cancer des enfants en même temps", explique le milliardaire dans "Compte à rebours". Il a versé les premiers 100 millions de dollars de sa poche.

Un équipage très symbolique

Pour choisir les autres membres de son équipage, Jared Isaacman et son équipe ont imaginé quatre "piliers" représentant chacun une valeur à laquelle est associée la mission Inspiration4. Chaque passager représentera alors une de ces valeurs. "Nous n’allons pas partir avec un groupe de copains de pêche, ça ne fonctionnera pas comme ça. Chaque personne qui rejoindra cette mission doit pouvoir délivrer une histoire puissante et inspirante", explique le milliardaire — décidément très doué pour le storytelling — dans le premier épisode.

Après s’être auto-attribué le siège représentant le leadership à bord de la capsule, Jason Isaacman s'est donc mis à la recherche de passagers représentant trois autres “piliers” de la mission : l’espoir, la générosité, et la prospérité.

Pour l’espoir, l'homme d'affaires et ses équipes n’ont pas eu à aller chercher très loin, puisqu’ils ont trouvé leur passagère au sein de la Saint Jude Hospital. Il s’agit d’Hayley Arceneaux, une médecin assistante de 29 ans qui travaille au sein de l’hôpital après y avoir été suivie en tant que patiente atteinte d’un cancer des os à l’âge de 10 ans.

Tombola

Pour trouver la personne occupant le siège représentant la générosité, les équipes d’Inspiration4 ont eu l’idée de lancer une grande tombola au profit de Saint Jude Hospital, dont le gros lot serait une place à bord de la capsule. Jared Isaacman a même diffusé une publicité pendant le Super Bowl 2021 pour promouvoir l’initiative.

La série ne le dit pas mais la personne qui a remporté le concours a décliné l’offre, et a offert sa place à son ami Chris Sembrowski. Ce père de famille de 41 ans, présenté comme le gagnant dans l'épisode 2, est un ancien de l’US Air Force et travaille comme ingénieur de données pour la société de défense et d’aérospatial Lockheed Martin. "Tout le monde a eu une réaction différente quand je leur ai annoncé", commente Jason Isaacman. "Ce que Chris a dit en premier c’est ‘Je vais en parler à ma famille car je suis un père avant tout’."

Le documentaire prend le temps de revenir sur le danger que représente un vol dans l’espace. Il s’attarde notamment sur les deux catastrophes qu’ont connues les navettes spatiales américaines — lorsque Challenger a explosé au décollage en 1986 et quand Columbia s’est désintégrée lors de son retour sur Terre en 2003.

Une scène émouvante de l’épisode montre les membres de l’équipage d’Inspiration4 lors de leur visite sur le pas de tir d’où s’élancera la fusée Falcon 9 de SpaceX qui les transportera. On les voit notamment découvrir le téléphone d’où ils pourront passer leur dernier coup de fil avant de décoller.

Campagne sur les réseaux sociaux

Enfin, la dernière membre d’équipage, qui représente la prospérité, est Sian Proctor, une professeure de géologie de 51 ans. Elle a déjà participé au programme de la NASA pour devenir astronaute et s’est retrouvée dans un groupe de neuf finalistes en 2009, mais n’a pas été sélectionnée. Elle se définit comme "un bébé célébrant la mission Apollo 11" car elle est née 8 mois et demi après les premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune. Elle est née sur l’île de Guam, dans le Pacifique, où son père travaillait sur une des stations de la NASA servant au suivi des missions.

Sian Proctor n’a pas tenté le programme de la NASA une seconde fois. Mais elle a envoyé une vidéo pour Inspiration4 lorsqu'elle en a eu l'opportunité. "On devait montrer notre esprit entrepreneurial et publier une vidéo de 2min20 sur Twitter", raconte-t-elle dans le deuxième épisode de "Compte à rebours". En plus de sa carrière scientifique, Sian Proctor vend ses œuvres d’art — qui ont un rapport avec l’espace — sur internet. "En trois jours, ma vidéo a atteint 70 000 vues" sur Twitter, raconte Sian Proctor.

Les abonnés à Netflix pourront suivre l'entraînement des quatre membres de l'équipage dans les épisodes 3 et 4 de la série, mis en ligne lundi 13 septembre, deux jours avant la date prévue pour le décollage d'Inspiration4. Un dernier épisode, plus long, permettra de revivre la mission de l'intérieur et sera proposé avant la fin du mois de septembre.

À lire aussi — L'équipage civil de SpaceX aura une vue 'imprenable' sur l'espace depuis les toilettes de la capsule

Découvrir plus d'articles sur :