Comment les opérateurs de trottinettes électriques peuvent limiter la vitesse à distance

La vitesse des trottinettes Dott est limitée à 20 km/h depuis ce 7 juin 2019. Facebook/Dott

La maire de Paris a pris plusieurs mesures jeudi 6 juin 2019 pour réguler l'activité anarchique des trottinettes. Elles seraient près de 20 000 dans les rues, rendant la cohabitation avec piétons et voitures gênante voire dangereuse. Outre le passage de douze à deux-trois opérateurs après un prochain appel d'offres, l'interdiction de rouler sur les trottoirs ou le stationnement réglementé, Anne Hidalgo va obliger les opérateurs à brider la vitesse de leurs trottinettes : de 25 km/h à 20km/h. et même à 8 km/h dans les aires piétonnes et les "zones de rencontres".

Les opérateurs devront avoir mis en place cette limitation par défaut avant le 1er juillet 2019. Dès aujourd'hui, vous pouvez trouver des trottinettes électriques d'opérateurs qui ne peuvent pas dépasser les 20 km/h, à l'instar de Dott. "Nous avons fait des tests hier après-midi et c'est actif depuis ce matin", confirme Matthieu Faure, directeur marketing Europe de la startup franco-européenne, lancée il y a trois mois, et qui dispose d'une flotte de 2000 deux roues. Tout se fait à distance. La procédure est assez rapide et l'utilisateur n'a rien à faire.

A lire aussi : Pour les trottinettes en libre-service, Anne Hidalgo veut faire comme à San Francisco et limiter le nombre de sociétés

Concrètement, une trottinette est composée de trois éléments : le matériel, un boîtier connecté et une application. Ce sont les développeurs de la partie logiciel et de l'appli qui entrent en jeu pour modifier ces paramètres. En cartographiant les zones de circulation, ils sont capables de limiter la vitesse de circulation du véhicule en connectant le boîtier télématique à la trottinette. Pour les 20 km/h, il a été assez facile pour Dott de brider les trottinettes puisque l'ensemble de Paris est concerné.

Mais pour les zones piétonnes et "de rencontres" — les fameuses zones 30 notamment, où les vélos peuvent circuler en double sens — la méthode prend plus de temps. La ville de Paris n'a pour l'instant pas donné le nombre de zones concernées ni où elles sont situées. Or, la principale difficulté dans ce cas concret est la décélération de 20 à 8 km/h. L'utilisateur ne doit pas avoir le sentiment qu'il y a un problème sur le véhicule et le freinage ne doit pas être brutal pour d'évidentes raisons de sécurité. "Et il faut que la zone soit suffisamment grande pour abaisser la vitesse. Dans une rue de 10 mètres, ce n'est pas possible. Le GPS n'est pas précis au centimètre près. C'est exactement comme en voiture quand on décélère. Dès lors, il faut faire quelques tests pour que ce soit fluide. On a commencé dans une zone près de Beaubourg et on va arpenter Paris pour les autres", ajoute Matthieu Faure. Dott a un avantage : la société a déjà mis en place ce limitateur dans le centre-ville de Lyon. 

Pour les opérateurs, se conformer aux nouvelles règles décidées par Anne Hidalgo est un réel enjeu économique : une procédure d'appel d'offres sera lancée dans quelques mois, après le vote définitif de la loi sur les mobilités (LOM), discutée en ce moment à l'Assemblée nationale, pour octroyer à seulement deux ou trois sociétés le droit d'exercer l'activité de location de trottinettes en libre-service à Paris. Autant dire que les bons élèves auront plus de chance d'être choisis, la maire ayant prévenu que les critères sociaux et environnementaux seront particulièrement pris en compte.

San Francisco a ouvert la voie en mai 2018 à ce type de régulation. Deux entreprises ont obtenu le précieux sésame, Skip et Scoot, pour une période de test d'un an débutée en septembre dernier. Exit donc les mastodontes Uber, Bird ou Lime. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Paris compte maintenant 10 services de trottinettes en libre-service, certains vont être forcés d'abandonner

VIDEO: Cette villa à 250 M$ est la demeure la plus chère à vendre aux États-Unis — voici à quoi elle ressemble