Publicité

Comment Roger Federer gagne et dépense son argent

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Roger Federer, lors du tournoi du Grand Chelem de Wimbledon à Londres, 2018. © Kyodo News Stills via Getty Images
Publicité

Roger Federer est l'un des tout meilleurs joueurs de l'histoire du tennis, le seul avec l'Espagnol Rafael Nadal à avoir remporté 20 titres du Grand Chelem. Il est également l'un des sportifs les mieux payés de la planète. En 2020, Forbes lui a même décerné le titre de l'athlète aux revenus les plus élevés au monde. De mai 2019 à mai 2020, il aurait empoché pas moins de 106 millions de dollars (près de 89 millions d'euros), dont 100 millions de dollars (84 millions d'euros) rien qu'en contrats publicitaires. Roger Federer est un incroyable joueur de tennis, mais aussi une véritable marque.

Avant lui, dans le monde du sport, seul le golfeur américain Tiger Woods avait atteint le seuil des 100 millions de dollars de revenus publicitaires en un an. En 2021, après une année de pandémie et une blessure au genou droit qui a compliqué sa participation aux tournois, le sportif suisse se hisse au 7e rang des athlètes les mieux payés. Ses revenus s'élèvent cette fois-ci à 90 millions de dollars (75,6 millions d'euros) sur un an, dont seulement 30 000 dollars (25 200 euros) engrangés sur les courts de tennis.

À lire aussi — Les 10 joueurs et joueuses de tennis les mieux payés au monde

Roger Federer, qui fêtera ses 40 ans début août, compte une liste impressionnante de sponsors. Au-delà du formidable joueur de tennis qu'il est, le Suisse a su créer son propre business et agir comme un véritable entrepreneur. Il a déjà gagné plus d'un milliard de dollars depuis le début de sa carrière.

Le sportif participe actuellement au tournoi de Wimbledon, Grand Chelem qu'il affectionne particulièrement pour l'avoir déjà remporté à huit reprises. Le public espère le voir revenir en forme après son abandon à Roland-Garros pour préserver son genou en vue du tournoi sur gazon à Londres.

Voici comment Roger Federer gagne et dépense sa fortune :

Un joueur transgénérationnel qui séduit les marques premium : il est en contrat avec une dizaine d'entre elles.

Roger Federer est en contrat avec la maison de Champagne Moët & Chandon et apparaît dans ses publicités. Rog01/Flickr

Roger Federer compte plus d'une dizaine de sponsors premium : Uniqlo, Wilson, Mercedes-Benz, Rolex, Barilla, Jura, Le Crédit Suisse, Lindt, Moët & Chardon, Netjets, Rimowa. Et c'est sans compter les marques avec lesquelles il a été en contrat plus tôt dans sa carrière, comme les rasoirs Gillette, dont les publicités l'associaient au golfeur Tiger Woods et au footballeur Thierry Henry.

À 39 ans, après avoir démarré sa carrière professionnelle en 1998, "c'est un joueur transgénérationnel, qui touche quasiment trois générations différentes", souligne l'économiste Lionel Maltese. Dans un sport particulièrement apprécié des CSP+ et des plus âgés, "il se caractérise par le haut de gamme", ajoute le maître de conférence à l'université Aix-Marseille, spécialisé en sport et en tennis.

De plus, il n'apparaît pas comme un joueur sur-musclé, par rapport à Rafael Nadal notamment, ce qui permet aux gens de plus facilement s'identifier à lui. Et il change peu avec le temps.

Un alignement presque parfait avec une marque comme Rolex, qui lui rapporte plusieurs millions d'euros par an.

Roger Federer, Rolex au poignet à l'entraînement, lors du tournoi de Shanghai, en octobre 2012. ethanecool/Flickr

Roger Federer affiche des caractéristiques qui correspondent à ce que recherchent les marques, avec un style de jeu offensif, spectaculaire, très pur. Même si Novak Djokovic et Rafael Nadal sont au-dessus de lui en matière de résultats aujourd'hui, il reste le chouchou des sponsors, notamment dans le luxe. "C'est un profil hyper rare tant par sa personnalité que ses caractéristiques sportives, un peu comme Michael Jordan avant lui", explique Lionel Maltese.

"Il est dans un alignement quasi parfait avec la marque Rolex", ajoute-t-il. Les valeurs mises en avant par le fabricant de montres de luxe sont "la recherche perpétuelle de l'excellence, le dépassement de soi et la passion de l'élégance", ce qui "correspond totalement à Roger Federer". Rolex est d'ailleurs partenaire à vie du joueur de tennis.

À lire aussi — Neymar, Rafael Nadal, Serena Williams... Quelles montres de luxe portent ces sportifs ?

Un contrat impressionnant de 300 millions de dollars sur 10 ans avec Uniqlo.

Roger Federer avec sa tenue Uniqlo.  Andriankaja/Wikimedia Commons

En 2018, Roger Federer a lâché l'équipementier américain Nike pour la marque de vêtements japonaise Uniqlo. Un contrat à 300 millions de dollars (252 millions d'euros environ), jusqu'aux 46 ans de l'athlète, devenu ambassadeur principal de la marque. Le sponsor nippon a donc décidé de s'engager pour une longue durée avec le joueur, au-delà de sa carrière sur les terrains de tennis qui devrait pendre fin dans les prochaines années.

Nike, qui équipait Roger Federer depuis 1994, n'a pas voulu investir davantage dans le sportif, "alors que le tennis n'est pas un sport majeur aux États-Unis", rappelle Lionel Maltese. Uniqlo a pu récupérer au passage le sigle "RF" à Nike, figurant sur les vêtements du joueur, et notamment ses casquettes.

De multiples gains en tournois, lui qui a gagné 103 titres ATP, dont 20 tournois du Grand Chelem, 6 Masters et 28 Masters 1000.

Roger Federer ahsing888/Pixabay

Roger Federer a remporté un nombre impressionnant de tournois, sur toutes les surfaces, et en particulier sur gazon, quand il éprouve plus de difficultés sur terre battue, notamment face au spécialiste Rafael Nadal. Wimbledon, l'un des quatre tournois du Grand Chelem qu'il a gagné à huit reprises, entre 2003 et 2017, prévoit par exemple cette année d'accorder un montant de près de 2 millions d'euros au vainqueur. Roland-Garros, remporté en 2009 par le Suisse, a de son côté octroyé 1,4 million d'euros au vainqueur.

Au total, Roger Federer a déjà gagné plus de 1 200 matches dans sa carrière. Malgré son remarquable palmarès, les sommes qu'il a glanées grâce à ses trophées et ses primes en tournois restent bien inférieures aux montants que lui rapportent ses sponsors.

Le joueur qui empoche le plus de garanties pour participer à des tournois, notamment dans les émirats.

Demi-finale du tournoi de Dubaï en février 2014, opposant Roger Federer à Novak Djokovic.  Gaurang Patkar/Wikimedia Commons

Pour attirer des joueurs bien classés ou populaires, les organisateurs de tournoi (hors Grand Chelem et Masters 1000) peuvent octroyer ce qu'on appelle des "garanties" aux athlètes, dont le montant peut varier en fonction des matches gagnés lors de la compétition. Roger Federer est un joueur hyper attractif, qui accroît le nombre de spectateurs. "C'est le joueur de l'histoire du tennis qui remplit le plus les tribunes", assure Lionel Matelse.

C'est pourquoi les organisateurs se l'arrachent, n'hésitant pas à mettre d'importantes sommes sur la table. "Les garanties ont augmenté au fil des ans jusqu'à atteindre plusieurs millions d'euros", précise l'économiste, bien que les montants exacts restent tenus secrets. Les tournois ATP de Marseille, de Bâle, ainsi que des émirats au Moyen-Orient, à Dubaï et Doha, ont particulièrement investi dans Roger Federer pour qu'il foule leurs courts.

Le tennisman suisse a d'ailleurs joué beaucoup de "petits tournois", classés ATP 250, par rapport à d'autres grandes joueurs.

À lire aussi — Voici comment Rafael Nadal dépense sa fortune

Un businessman, créateur notamment de la Laver Cup.

La Laver Cup, en septembre 2019.  Sportsfan77777 /Wikimedia Commons

Roger Federer n'a pas fait qu'empiler les victoires en tournoi pendant sa carrière. C'est également un véritable entrepreneur. Il a par exemple créé le "Gillette Federer Tour" avec la marque de rasoirs américaine en 2012, qui a rassemblé pendant plusieurs jours de grands joueurs pour des matches d'exhibition à Sao Paulo, au Brésil. Des rencontres qui lui ont permis d'empocher des millions d'euros.

Et Roger Federer a surtout lancé la Laver Cup avec l'agence Team 8, basée à Cleveland aux États-Unis et qu'il a fondée avec son agent Tony Godsick en 2013, pour gérer notamment ses intérêts. La Laver Cup, qui consiste en un affrontement annuel entre une équipe européenne de tennis et une autre, représentant le reste du monde, vient ainsi concurrencer les autres tournois depuis 2017.

Roger Federer a aussi lancé sa propre marque de basket avec On Running.

La paire de basket lancée par Roger Federer avec On Running.

Le joueur de tennis s'est associé avec les fondateurs de l'équipementier On Running. En juillet 2020, il a même lancé son propre modèle de basket de ville, blanc et épuré, en collaboration avec la marque suisse. À l'image des célèbres Air Jordan de Nike, dont le logo reprend la silhouette du basketteur américain Michael Jordan.

Pour Roger Federer, c'est aussi un moyen de mettre un pied dans le marché lucratif des sneakers, lui qui possède déjà plus de 250 paires de chaussures.

Une fondation à son nom, pour financer des projets éducatifs pour les enfants en Afrique australe et en Suisse.

Une photo tirée du compte Instagram de Roger Federer.

Roger Federer a fondé il y a 17 ans la "Roger Federer Foundation", administrée notamment par sa mère, Lynette Federer, originaire d'Afrique du Sud. Son objectif est de financer des projets éducatifs pour les enfants, dans six pays d'Afrique australe et en Suisse. Le joueur de tennis a notamment organisé en février 2020 un match d'exhibition avec Rafael Nadal pour récolter des fonds, dans le Cape Town stadium, en Afrique du Sud, habituellement dévolu au rugby.

La vente de billets et le record d'affluence pour un match de tennis — près de 52 000 personnes — ont contribué à gonfler les recettes autour de cet événement, qui a permis d'engranger 3,2 millions d'euros, précise L'Equipe.

Roger Federer a aussi décidé de vendre aux enchères près de 300 pièces de sa collection, essentiellement des vêtements et équipements sportifs qui lui ont appartenu, dans le cadre d'une vente caritative organisée par Christie's en juin et juillet de cette année. "La collection Roger Federer est la plus importante collection de souvenirs sportifs jamais mise sur le marché par un seul propriétaire", a affirmé Bertold Mueller, directeur général chez Christie's, rapporte Ouest-France.

Un entrepreneur discret sur sa vie privée, qui sait préserver ses affaires, à l'image de Zinédine Zidane.

Roger Federer en 2015. Tatiana/Flickr

Le sportif suisse sait très bien gérer ses affaires, optimiser ses contrats, promouvoir les marques avec lesquelles il collabore, mais il reste un entrepreneur discret sur sa vie privée, affichant pas ou peu sa vie personnelle sur les réseaux sociaux par rapport à d'autres athlètes de haut niveau.

Sur ce point, on peut le comparer au footballeur français Zinédine Zidane, estime Lionel Maltese. "Il aime contrôler ce qu'il fait et protège sa famille. Il est marié et n'a pas une vie tumultueuse. Mais on ne connaît pas sa face cachée." Roger Federer conserve une part de mystère, qui participe aussi à son succès auprès des marques.

À lire aussi — Roger Federer dit ce qu'il aurait fait s'il n'était pas devenu joueur de tennis

On sait toutefois qu'il possède plusieurs chalets et villas en Suisse, valant chacun plusieurs millions d'euros.

Lenzerheide, en Suisse, où Roger Federer a fait construire deux chalets pour sa famille. violetta/Pixabay

Roger Federer a fait construire à Lenzerheide, dans le canton des Grisons en Suisse, deux chalets : l'un pour sa famille — ses quatre enfants et sa femme Miroslava "Mirka" Vavrinec, ex-joueuse de tennis professionnelle — l'autre pour ses parents, rapporte Capital. Le tout avec piscine et salle de cinéma communes. Ce complexe aurait coûté le coquette somme de 15 millions d'euros.

La résidence fiscal du natif de Bâle se trouverait quant à elle à Wollerau, dans le canton de Schwytz, réputé pour pratiquer une légère taxation. C'est là qu'il a fait bâtir une autre demeure au style contemporain, avec vue sur le lac de Zurich, d'une valeur d'environ 6 millions d'euros.

De l'autre côté du lac, à une vingtaine de kilomètres, il a acheté un terrain de 5 800 mètres carrés pour 20 millions d'euros, dans la chic commune de Herrliberg, où un architecte zurichois doit lui bâtir une villa, selon Capital.

Roger Federer a aussi des résidences en Afrique du Sud et un luxueux appartement à Dubaï, d'une valeur de 15 millions d'euros.

La côte dans la municipalité de Knysna, en Afrique du Sud. RonPorter/Pixabay

Le sportif professionnel détient également plusieurs résidences en Afrique du Sud, où a grandi sa mère, dont une villa dans le complexe hôtelier de Knysna, où l'équipe de France de football avait fait grève en 2010, indique Capital.

Il possède enfin un logement de 200 mètres carrés dans la tour "Le Rêve" à Dubaï, haute de 210 mètres, d'une valeur d'environ 15 millions d'euros, selon le tabloïd britannique The Sun. Roger Federer apprécierait passer ses hivers dans ce luxueux appartement de 566 mètres carrés, disposant de cinq chambres dotées chacune de leur propre salle de bains, et qui offre une vue panoramique sur la marina et l'océan. Le gratte-ciel, avec piscine et salle de fitness, est doté d'une conciergerie disponible 24h sur 24, pour commander un hélicoptère ou un jet privé.

Et un garage rempli... de Mercedes.

Une Mercedes AMG Mercedes

Outre un Range Rover, Roger Federer possèderait plusieurs voitures Mercedes dans son garage, dont le modèle SLS AMG, d'une valeur de 200 000 euros minimum à l'achat, selon Sportune. Si le Suisse affectionne autant la marque allemande, c'est aussi parce qu'il a prolongé son partenariat avec Mercedes-Benz fin 2017. Son nouveau contrat lui rapporterait environ 4,2 millions d'euros par an, selon Forbes.

Engagé depuis 2008 avec le constructeur automobile, Roger Federer sait s'associer dans le temps avec les sponsors et en tirer de juteux bénéfices.

À lire aussi — Comment Novak Djokovic a acquis sa fortune et dépense ses millions

Découvrir plus d'articles sur :