Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Comment Snapchat va devenir une boutique mondiale en réalité augmentée

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Comment Snapchat va devenir une boutique mondiale en réalité augmentée
En scannant une veste depuis son appareil photo, l'appli propose des vêtements similaires disponibles à l'achat en ligne. © Snapchat

À travers Snapchat, le monde. Ce jeudi, le réseau social d'Evan Spiegel dévoile ses innovations majeures pour sa grande messe annuelle, le Snap Partner Summit. L'application mise clairement sur les technologies de réalité augmentée pour transformer notre manière de consommer. Baptisée Screenshop, cette nouvelle fonctionnalité permet de scanner n'importe quel élément et en trouver un équivalent disponible à l'achat en ligne.

Concrètement, si le pull d'une personne attire votre œil en soirée, mais que vous n'osez pas aller la voir, il est possible d'ouvrir Snapchat et d'identifier l'élément avec l'appareil photo de son smartphone. L'appli propose alors son utilisateur d'acheter le même vêtement ou d'autres habits qui lui seraient similaire. Aux États-Unis, le réseau ouvre automatiquement une page de e-commerce pour commander directement le produit depuis Snapchat, tandis qu'en Europe, on est réorienté vers le site de la marque.

À lire aussi — Snapchat lance Spotlight, sa nouvelle fonctionnalité pour concurrencer TikTok

Des marques comme Piaget proposent de porter virtuellement leurs montres avant de les acheter.  Snapchat

Des cabines d'essayage virtuelles

Cette option s'appuie la technologie de scan, déjà disponible pour identifier des types de plantes, des races de chiens, des bouteilles de vin, des modèles de voitures etc. grâce à des intégrations partenaires.

Avant d'acheter, il vaut mieux essayer un vêtement, ce que le groupe californien va désormais proposer dans son appli. Les résultats sont assez bluffantSs de réalisme. Tandis qu'un premier test avait été réalisé avec Dior pour arborer un onéreux modèle de baskets, plusieurs centaines de marques se sont associées à Snapchat pour déployer leurs produits en réalité augmentée. Le réseau social laisse désormais les sociétés créer leur propre page de e-commerce et développer leurs créations en réalité augmentée sur Snapchat pour s'installer durablement sur l'application.

En sélectionnant la maison de luxe Prada par exemple, un sac s'affiche au bras de son utilisateur depuis l'appareil photo de son smartphone. Il convient mieux de poser le smartphone sur un meuble ou de le tenir bien éloigné pour se faire un avis réel sur certains habits. Pour une montre en revanche, il suffit de le placer en haut de son poignet. D'un geste de la main, vers la droite ou la gauche, il est possible de faire défiler les accessoires que l'on porte virtuellement jusqu'à choisir celui qui convient le mieux.

À lire aussi — Snapchat offre des millions de dollars à de jeunes créateurs de contenu pour concurrencer TikTok

L'utilisateur peut trouver un concert qui lui plait et acheter directement les billets depuis la carte. Snapchat

Acheter un ticket depuis la carte

Autre fonctionnalité majeure dévoilée dans la soirée, le partenariat avec Ticketmaster, le site dédié à la vente de billets de spectacles en tout genre. Snapchat propose depuis 2017 une carte sur son appli pour repérer les autres utilisateurs. Cette option pourra désormais servir à trouver des événements à proximité. En cliquant sur le stade de sa ville, on peut acheter directement les places pour un match depuis le site de Ticketmaster. Toutes ces nouveautés seront d'abord disponibles pour les utilisateurs américains avant d'être déployées prochainement sur les autres continents.

Dans l'Obs, Evan Spiegel, le PDG de Snapchat, a réagi aux accusations du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui a défini l'application comme "le réseau social de la drogue" sur France Inter hier matin. Il assure ce jeudi que l’entreprise lutte déjà contre la vente de drogue entre utilisateurs, assurant par ailleurs que ses équipes travaillent avec les services du ministère de l’Intérieur.

La plateforme est privilégié par les dealers puisque les messages s'effacent une fois que l'utilisateur a quitté le chat. Pas sûr qu'ils proposent leurs produits en réalité augmentée.

À lire aussi — La vente de drogue sur Snapchat et Instagram fait des ravages chez les adolescents américains

Découvrir plus d'articles sur :