A la fin de son règne chez Uber, Travis Kalanick aurait apparemment rampé à genoux et offert 200.000$ à un chauffeur qu'il avait engueulé

Travis Kalanick, l'ex-DG d'Uber. Steve Jennings/Getty Images

  • Bloomberg a publié jeudi une enquête détaillée sur les derniers mois de Travis Kalanick en tant que DG d'Uber et son départ.
  • L'article présente Kalanick comme quelqu'un de combatif et têtu, faisant du lobbying en coulisses pour garder le contrôle d'Uber.
  • Selon l'enquête, Kalanick a même proposé des parts dans Uber à un chauffeur qu'il avait engueulé alors qu'il était filmé, et lorsque les avocats d'Uber ont rejeté cette idée, il a offert au chauffeur 200.000 dollars de son propre argent.

Plus de six mois après l'éviction de Travis Kalanick de la tête d'Uber, de nouveaux détails sont sortis sur la manière dont cela s'est déroulé.

Bloomberg a publié jeudi une enquête détaillée sur la chute de Kalanick, une succession d'événements décrits comme "plus étranges et plus sombres" que l'on imaginait. L'article détaille les derniers mois du règne de Kalanick, émaillé de pressions secrètes et des réunions tendues.

Peut-être que le détail le plus révélateur de l'enquête concerne la réaction de Kalanick au fait d'avoir été surpris en train de crier sur un chauffeur d'Uber. En février dernier, des images de dashcam dans lesquelles ont voit Kalanick se disputer avec un conducteur sur la baisse des tarifs ont été diffusées. Dans la vidéo — enregistrée par le conducteur, Fawzi Kamel — on voit un Kalanick agressif, tenant des propos injurieux.

Selon Bloomberg, Kalanick assistait à une réunion dans un hôtel avec d'autres dirigeants lorsque la vidéo a été diffusée. Voici comment Bloomberg décrit la réaction de Kalanick:

"Alors que le clip se termine, les trois hommes restent dans un silence stupéfait et Kalanick semble comprendre que son comportement exige une certaine forme de contrition: selon un témoin de la scène, il s'est littéralement mis à genoux et contorsionné au sol. 'C'est mauvais', a-t-il marmonné. 'Je suis horrible'."

Quelques jours après la sortie de la vidéo, Kalanick a organisé un rendez-vous avec Kamel pour arranger les choses. Selon Bloomberg, la réunion qui devait être rapide et inclure des excuses de Kalanick s'est rapidement tendue et a duré plus d'une heure alors que Kalanick relançait le débat initial sur la stratégie de prix.

À la fin, Kalanick aurait même proposé des parts dans Uber à Kamel, une proposition qui a été rapidement torpillée par les avocats d'Uber. Selon Bloomberg, Kalanick a alors accepté de payer à Kamel 200.000 dollars de son propre argent.

Un porte-parole d'Uber a déclaré à Bloomberg: "La réunion s'est terminée sur une note positive, et Travis a apprécié l'ouverture et le pardon de M. Kamel."

Bloomberg a beaucoup d'autres détails sur les derniers mois de Kalanick chez Uber, alors allez-y pour en savoir plus (en anglais).

Version originale: Avery Hartmans/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Une vidéo montre une dispute animée entre le patron d'Uber et un chauffeur

Une chercheuse en astronomie explique comment un seul débris spatial pourrait bouleverser notre quotidien