Publicité

Comment Vivatech veut devenir l'événement 'incontournable' de la tech mondiale

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Comment Vivatech veut devenir l'événement 'incontournable' de la tech mondiale
Vivatech sera le premier grand salon professionnel de nouveau accessible au public. © Getty Images/Chesnot
Publicité

Comme un air de revanche sur 2020. Alors que la quatrième édition de Vivatech avait été annulée pour cause de crise sanitaire, cette année, le salon consacré à l'innovation technologique et aux startups se tiendra bien en présentiel du 16 au 19 juin à Paris, et aura droit à ses invités de prestige : Emmanuel Macron, Mark Zuckerberg (Facebook), Tim Cook (Apple), Narendra Modi (premier ministre indien), Stéphane Richard (Orange) et bien d'autres. Tant pis si la majorité des grands patrons feront leur apparition en visio-conférence, l'essentiel est que Vivatech reste le grand rendez-vous européen des acteurs de la tech.

Face à l'autre salon historique dédié à l'innovation, le CES de Las Vegas, cet événement organisé par le géant de la communication Publicis et le groupe de presse Les Échos-Le Parisien préfère mettre en avant le débat et les conférences plutôt que l'annonce de nouvelles technologies. "On est déjà supérieur en ce qui concerne les invités. Une fois que la crise sera passée, j'espère que Vivatech s'imposera comme l'événement mondial du secteur", déclare Maurice Lévy, président du conseil de surveillance de Publicis, à Business Insider.

À lire aussi – Le G7 veut s'accorder sur une imposition des géants de la tech

1 400 exposants, 500 innovations présentées

"Pour les politiques, je pense que c'est déjà un événement incontournable. Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a pris lui même l'initiative de nous contacter pour prendre la parole lors du salon. À l'avenir, cette présence politique va s'accroitre", indique le patron de Publicis. Outre le premier ministre espagnol et le chef du gouvernement indien, d'autres officiels devraient s'afficher lors du salon à l'image du commissaire européen Thierry Breton ou du président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi.

Lors des éditions précédentes, Justin Trudeau, le Premier ministre canadien et Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la concurrence, avaient aussi fait une apparition. Lancé il y a seulement cinq ans, Vivatech est rapidement devenu le rendez-vous majeur de la tech européenne. Encore ministre de l'Économie en 2016, Emmanuel Macron avait déjà commencé à faire la promotion de l'évènement pour mettre en avant l'ouverture du pays aux nouvelles technologies.

L'édition 2021 va réunir 1 400 exposants, dont près de 60% présents à Porte de Versailles à Paris, sur un espace de 25 000 m². Les organisateurs annoncent 500 innovations et 15 lancements ou premières mondiales pour cette édition hybride. Le salon mettra en avant cinq grandes thématiques : la tech pour l'environnement, la tech pour la société, les innovations à surveiller (espace, quantique), l'avenir du travail et les scales up, ces startups en plein boom. De nombreuses innovations seront à découvrir telles qu'un taxi aérien autonome et électrique, des smartphones pour aveugles, des salles de réunion en réalité virtuelle, etc.

D'abord réservé aux professionnels, le salon ouvre ses portes au grand public le dernier jour, le samedi 19 juin. À noter que le nombre de personnes présentes sous le toit du parc des expositions est limité à 5 000 personnes et les conditions d'entrés sont soumises aux prérogatives du pass sanitaire.

À lire aussi – iPhone : quel modèle acheter en 2021 selon votre budget

Découvrir plus d'articles sur :