Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Comment voir à l'oeil nu la pluie d'étoiles filantes des Lyrides attendue cette nuit

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Comment voir à l'oeil nu la pluie d'étoiles filantes des Lyrides attendue cette nuit
Les Lyrides vont illuminer le ciel cette nuit. © Insider

La première pluie de météores du printemps atteindra son apogée jeudi très tôt le matin, avant le lever du soleil. La pluie de météores des Lyrides, qui a lieu chaque année à la fin du mois d'avril, se produit lorsque la Terre traverse la queue d'une comète. Quand les débris de cette comète pénètrent dans l'atmosphère de notre planète, ils se consument, laissant dans le ciel des traînées visibles à l'œil nu pendant plusieurs secondes.

Au moment du pic des Lyrides, on peut s'attendre à voir entre 10 et 20 météores par heure. Selon la NASA, ces météores laissent souvent dans leur sillage des "traînées de poussière rougeoyantes" lors de leur désintégration. La Lune est plus qu'à moitié pleine cette semaine, ce qui rendra plus difficile l'observation des étoiles filantes. Voici quelques conseils pour voir les Lyrides en action.

À lire aussi — Une photo montre la comète Neowise, un météore et le mystérieux phénomène STEVE au même moment

Sortez tôt jeudi matin, avant le lever du soleil

Les Lyrides au-dessus de l'ancienne cité d'Aizanoi à Kutahya, en Turquie, le 23 avril 2014. Fatma Selma Kocabas Aydin/Anadolu Agency/Getty

Le meilleur moment pour apercevoir les Lyrides aura lieu au petit matin du jeudi 22 avril, avant le lever du soleil. Si vous attendez le coucher de la lune croissante, il sera plus facile de repérer les météores et leurs traînées de poussière. Sinon, la lueur vive de la lune presque pleine (elle le sera à 68 % jeudi) risque de masquer les traînées météoriques.

Rendez-vous dans un endroit éloigné des villes et des lampadaires, et apportez un sac de couchage ou une couverture. Inutile d'emporter un télescope ou des jumelles, car les pluies de météores se voient mieux à l'œil nu. "Allongez-vous à plat sur le dos, les pieds tournés vers l'est, et levez les yeux, en observant la plus grande partie possible du ciel", indique le site Web de la NASA. "Après environ 30 minutes dans l'obscurité, vos yeux s'adapteront et vous commencerez à voir les météores".

Les étoiles filantes peuvent apparaître n'importe où dans le ciel, mais si vous avez besoin d'un point de référence, regardez la constellation de la Lyre, qui ressemble à une harpe et d'où les Lyrides semblent souvent émerger. (C'est d'ailleurs de là que vient leur nom). Si vous ratez le spectacle jeudi matin, il y aura toujours des météores à voir vendredi. En fait, cette année, la pluie de météores des Lyrides se poursuivra jusqu'au 30 avril. Habituellement, elle se termine le 25 avril.

L'une des plus anciennes pluies d'étoiles filantes connues

Don Pettit, un astronaute à bord de l'ISS, photographie un météore des Lyrides le 1er avril 2012. NASA/JSC/D. Pettit

L'Humanité connaît la pluie de météores des Lyrides depuis près de trois millénaires : la première observation remonte à 687 avant J.-C. en Chine, selon la NASA. Les météores proviennent d'une comète appelée Thatcher, du nom de l'astronome Albert E. Thatcher qui a été le premier à identifier cette roche spatiale en 1861. Thatcher met 415 ans à tourner autour du soleil (nous ne la reverrons pas avant l'année 2276). En faisant le tour du système solaire, la queue de Thatcher laisse derrière elle une traînée de débris et de particules de comète.

Chaque année, en avril, la Terre traverse les débris de Thatcher et est bombardée par les débris de la comète pendant deux semaines, ce qui donne lieu à une éblouissante pluie de météores.

Après le passage des Lyrides, il reste 11 pluies d'étoiles filantes à observer cette année. L'une des plus populaires, les Perséides, atteindra son apogée dans la nuit du 11 août.

Version originale : Aylin Woodward/Insider

À lire aussi — Cette mystérieuse comète interstellaire pourrait être la plus pure jamais découverte

Découvrir plus d'articles sur :