Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les 7 compagnies aériennes pas chères à éviter en Europe

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les 7 compagnies aériennes pas chères à éviter en Europe
© Flickr

Pour la troisième année consécutive, le site d'avis Flight-Report publie les résultats de son enquête sur les compagnies low-cost européenne, tirée des notes attribuées par les internautes de Flight-Report sur leurs voyages au cours des 12 derniers mois.

Elle intègre cette année les compagnies aériennes "hybrides". Depuis plusieurs années en effet, les grandes compagnies aériennes ont développé de nouvelles offres sur des vols moyen-courriers avec des tarifs qui n'incluent pas de bagage en soute ou encore le choix du siège, s'alignant ainsi sur les compagnies low-cost.

Pour son classement, Flight-Report a jugé les compagnies aériennes sur quatre critères: le confort de la cabine, l’équipage, la carte payante et l’offre de divertissements. Le site a utilisé 326 récits de voyages effectués sur des vols moyen-courriers pendant les 12 derniers mois (entre octobre 2017 et septembre 2018), pour établir les différentes notes.

On vous présente ci-dessous les compagnies européennes qui s'affichent en bas du classement. Elles ont obtenu des notes situées entre 5.33/10 et 6,42/10 et qui sont donc des compagnies "à éviter" selon Flight Report.

On retrouve notamment la filiale d'Air France Joon, qui n'a même pas encore fêté sa première année d'existence et qui fait déjà partie des compagnies "à éviter" selon Flight-Report.

Voici les sept compagnies à bas coût européennes que Flight Report déconseille:

7. Wizz Air — Créée en 2003, cette compagnie hongroise dessert 140 destinations en Europe centrale et en Europe de l'Est. En 2013 elle a transporté 13,5 millions de passagers.

Flickr/Eric Salard

6. Joon — La petite soeur de la compagnie aérienne française se voulait plus "jeune et millennial", mais elle peine à convaincre en particulier "parce qu’elle remplace Air France qui offrait elle, une prestation à bord gratuite".

Flickr

5. Pegasus — Créée en 1990 avec deux avions, cette compagnie turque gère aujourd'hui une flotte de 76 appareils dont 55 Boeing et 22 Airbus. Elle avait annoncé vouloir acheter 25 Airbus A321neo fin décembre 2017.

Flickr

4. Air Europa — Fondée en 1986, la compagnie espagnole a annoncé l'ouverture en juin 2019 du seul vol direct entre l'Europe et Iguazu en Argentine, où se trouvent les célèbres chutes d'eau. Deux vols hebdomadaires sont programmés au départ de la France (via Madrid) les jeudis et samedis avec une escale à Montevideo en Uruguay.

Flickr/Andy Mitchell

3. Ryanair — En pleine tourmente suite à la diffusion d'une vidéo montrant l'un de ses passagers insultant une femme noire, Ryanair n'en est pas à sa dernière mauvaise pub. La compagnie irlandaise se situe à l'antépénultième place du classement.

REUTERS/Christian Hartmann

2. Aer Lingus — La compagnie irlandaise vient d'annoncer qu'elle desservira Montréal et Minneapolis au départ de la France (via Dublin). Ces nouveaux courriers viennent enrichir l'offre de vols transatlantiques de la compagnie, qui propose déjà 13 destinations nord-américaines.

Flickr

1. Ukraine International — Basée à Kiev, cette compagnie aérienne dessert l'Europe, la Communauté des États indépendants, le Moyen-Orient et l'Asie. Désignée pire compagnie du classement, elle a obtenu la note de 5,33/10.

Flickr
Découvrir plus d'articles sur :