Un expert en leadership a un truc simple pour gérer votre temps de manière à ne jamais prendre de retard sur votre to-do list

  • Les tâches qui figurent sur votre to-do list prendront probablement plus de temps à finir que vous ne le pensez.
  • Par conséquent, quand vous estimez le temps qu'il vous faudra pour accomplir une tâche, multipliez votre estimation par trois.
  • C'est le conseil que donne Greg McKeown, expert en leadership, dans le  The New York Times.
  • La plupart des gens succombent à "l'erreur de planification", c'est-à-dire qu'ils pensent pouvoir terminer un projet plus rapidement que les autres.

Je suis journaliste depuis des années mais je suis toujours incapable d'estimer correctement le temps qu'il me faudra pour finir un article.

De temps en temps, j'ai de la chance et je suis inspirée, ce qui fait que l'ensemble prend beaucoup moins de temps que ce que j'avais anticipé. Mais bien plus souvent, les choses prennent bien plus longtemps que prévu. 

J'espère et crois ne pas être seule dans cette galère, ni la seule à me réjouir d'avoir trouvé cette astuce dans la newsletter du New York Times Smarter Living.

Tim Herrera y partage un conseil de l'expert en leadership Greg McKeown, auteur de "Essentialism": Quand vous estimez le temps qu'il vous faudra pour accomplir quelque chose, prenez votre estimation et multipliez-la par trois. (Apparemment, cette stratégie fonctionne pour calculer n'importe quel investissement, pas seulement le temps.) L'idée est d'être le plus réaliste possible — et de vous éviter de travailler dans l'urgence en vous faisant des reproches. 

Le conseil de McKeown me rappelle une observation de Caroline Webb, une ancienne associée de McKinsey et auteur de "How to Have a Good Day." Dans un entretien avec le psychologue Ron Friedman à l'occasion du Peak Work Performance Summit, Webb recommande de doubler votre estimation du temps qu'il vous faudra pour achever un projet — puis de rajouter un peu de marge.

En effet, Webb a constaté que nous tendons à nous souvenir de "cet exemple réjouissant où tout s'est bien passé" et pensons que c'est représentatif du temps qu'il faut pour faire quelque chose. C'est un exemple parfait de la fameuse "erreur de planification" ou la tendance à sous-estimer le temps qu'il faut pour accomplir une tâche.

Version originale : Shana Lebowitz/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Une journée dans la vie d'une dirigeante de Google, qui se lève à 5h30 du matin, participe à 12 réunions par jour et interdit les écrans lorsqu'elle passe du temps en famille

VIDEO: Voici les effets de l'ecstasy sur votre corps et votre cerveau

Contenu Sponsorisé

Ecologie, emploi, émissions carbonées… Ce que vous ne saviez pas sur la responsabilité sociale des entreprises du secteur automobile

  1. Aus1one

    Et vous n'en avez pas marre d'écrire et sans doute de parler un franglais global et restreint comme certains cerveaux, alors qu'il existe des mots français beaucoup plus jolis que ces stupidités : to do list, leadership... Si vous n'êtes pas capable d'écrire en français, laissez l'article en anglais carrément, ne le traduisez pas mal ! C'est énervant à la fin !

Laisser un commentaire