Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La consommation des ménages français rebondit moins fort qu'attendu

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La consommation des ménages français rebondit moins fort qu'attendu
© Wikimedia Commons/SamuelSchultzbergBagge

La consommation des ménages français en biens a rebondi de 0,5% en avril après deux mois de baisse, portée notamment par un redémarrage des dépenses en énergie et une nette accélération des achats de produits alimentaires, selon les données publiées mardi par l'Insee.

Dans le même temps, l'institut a revu en hausse la marque du mois de mars à -0,1% contre -0,4% annoncé précédemment. A l'inverse, le recul de la consommation de février est maintenant estimé a -0,9% contre -0,7%. Mais la baisse constatée sur
l'ensemble du premier trimestre est inchangée à -0,4%.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une hausse de 0,7% des dépenses de consommation le mois dernier.

Les dépenses d'énergie, en forte baisse les deux mois précédents du fait de la clémence de l'hiver, ont rebondi de 3,1% en avril. Dans le même temps, les achats de produits alimentaires ont accéléré nettement (+0,9% après +0,1% en mars et +0,2% en février), la hausse concernant "pratiquement tous les types de
produits", précise l'Insee.

Les achats de biens fabriqués ont reculé pour leur part de 0,8%, la baisse des seuls biens durables atteignant -0,7%.

Les achats de biens représentent près de la moitié de la consommation totale des ménages qui contribue à son tour à un peu plus de la moitié du produit intérieur brut français.

Découvrir plus d'articles sur :