• La Corée du Sud annonce qu'elle va interdire les comptes de crypto-monnaies anonymes utilisés pour les transactions financières.
  • Les nouvelles règles, qui vont entrer en vigueur la semaine prochaine, vont imposer un système pour vérifier l'identité des personnes avant qu'elles fassent une transaction en crypto.
  • Les plateformes de crypto-monnaies devront aussi partager leurs données sur les utilisateurs avec les banques locales.
  • La Corée du Sud accueille quelques uns des plus gros marchés de crypto-monnaies et ils n'étaient pas régulés jusqu'à présent.

La Corée du Sud a pris la décision d'interdire l'utilisation de comptes anonymes de crypto-monnaies pour faire des transactions financières.

Les autorités financières ont déjà interdit aux banques de proposer des comptes virtuels qui sont nécessaires pour acheter ou vendre des crypto-monnaies. Les nouvelles règles prévues pour la semaine prochaine vont aller plus loin dans cette voie en mettant en place un système qui vérifiera l'identité de toute personne souhaitant faire une transaction.

Les règles prévues empêchent également les étrangers et les mineurs d'ouvrir des comptes en crypto-monnaies en Corée du Sud, d'après Yonhap, qui cite des représentants des autorités financières du pays.

Kim Yong-beom, le principal régulateur sud-coréen, a indiqué à des journalistes que six banques de Corée du Sud vont mettre en place de nouveaux comptes pour les échanges la semaine prochaine après l'entrée en vigueur du nouveau système. Shinhan Bank, NH Bank et Industrial Bank of Korea font partie des banques concernées.

Les comptes de crypto existants qui ne sont pas liés à des utilisateurs vérifiés seront bannis le même jour, prévient Kim. Les officiels ont également annoncé que les traders de crypto-monnaies seront forcés de partager les données des utilisateurs avec les banques, d'après Yonhap.

Les nouvelles régulations proposées requièrent que les banques vérifient si les plateformes de crypto-monnaies suivent les règles de transparence.

Le gouvernement va aussi pouvoir accéder grâce aux banques aux données des transactions faites par les utilisateurs, d'après des officiels, ce qui pourrait signifier que le gouvernement cherche à taxer les transactions en crypto-monnaies.

Des règles plus strictes font partie d'un système mis en place par le gouvernement pour empêcher les investissements spéculatifs sur les monnaies virtuelles, comme beaucoup craignent que la bulle des crypto-monnaies explose bientôt. Le gouvernement espère aussi empêcher leur utilisation dans les activités illégales.

"Personne, pas même le gouvernement, ne garantit la valeur des crypto-monnaies" a expliqué Kim à la presse. "A cause de sa nature hautement volatile, il faut que vous soyez attentifs quand vous décidez d'investir."

La Corée du Sud abrite certaines des plus grandes plateformes de crypto-monnaies, même si celles-ci ne sont pas réglementées car elle ne sont pas reconnues comme institutions financières officielles.

La semaine dernière, les autorités ont fouillé les plus grands marchés de crypto-monnaies du pays car ils sont soupçonnés d'échapper à l'impôt. Quand le gouvernement a annoncé sa volonté d'interdire totalement les échanges de monnaies virtuelles, le marché mondial des crypto-monnaies a plongé.

De nombreux utilisateurs sud-coréens ont fait part de leur énervement sur les réseaux sociaux, postant des photos de portes, d'ordinateurs portables ou de douches détruites dans un excès de colère.

Version originale: Rosie Perper/Business Insider.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : VIDEO: Cette planificatrice financière certifiée explique dans quelle mesure investir dans le bitcoin est risqué

VIDEO: Ces petites sphères en verre donnent l'impression de tenir des tourbillons de galaxies dans la paume de la main