Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Coronavirus : Air France va permettre à ses clients d'annuler sans frais les vols prévus avant le 31 mai

Coronavirus : Air France va permettre à ses clients d'annuler sans frais les vols prévus avant le 31 mai
© Pixabay

C'est un casse-tête que de nombreux voyageurs ont éprouvé. Que faire des billets d'avion achetés pour l'Asie, où l'épidémie bat son plein, ou encore l'Italie, d'où le virus se propage à l'Europe ? Consciente des préoccupations de ses clients, la compagnie aérienne Air France va leur permettre de reporter ou d'annuler sans frais tous les voyages réservés avant le 31 mars et prévus entre le 3 mars et le 31 mai 2020. "Si vous êtes en possession d'un billet Air France émis avant le 31 mars 2020 inclus pour un vol prévu entre le 3 mars et le 31 mai 2020, vous pouvez reporter votre voyage sans frais vers la même destination jusqu'au 31 mai 2020 inclus dans la même classe de réservation", indique Air France sur son site internet.

"Vous pouvez également reporter votre voyage au-delà du 31 mai 2020, changer de destination, ou annuler votre voyage auprès de votre point de vente", poursuit la compagnie aérienne. "Dans tous ces cas, nous vous remettrons un avoir valable un an sur les vols Air France et KLM". Un remboursement ne sera néanmoins pas possible. L'objectif est de rassurer dans le contexte incertain de l'épidémie de coronavirus : "Vous pouvez ainsi réserver votre prochain voyage en toute sérénité, avec la garantie que vous pourrez modifier votre réservation sans frais si vous le désirez", explique Air France.

Reprise à venir des vols vers la Chine, maintien des vols vers l'Italie

La compagnie aérienne prévoit pour le moment "de reprendre progressivement" ses vols vers Shanghai et Pékin "à compter du 29 mars 2020". En revanche, la desserte de Wuhan restera suspendue. Concernant l'Italie, Air France suit "en temps réel l'évolution de la situation" mais maintient à ce jour la desserte de l'ensemble du pays. Fin février, le groupe Air France-KLM avait estimé entre 150 et 200 millions d'euros le manque à gagner dû à la suspension des vols vers la Chine, de février à avril, en raison de la propagation du Covid-19.

Des mesures d'économie ont été prévues pour contrer les effets de l'épidémie, qui se font sentir dans tous les secteurs. Dernièrement, l'inquiétude induite par le nouveau coronavirus a notamment poussé de nombreuses multinationales de la tech à annuler leur sommet annuel, retarder la sortie du nouvel iPad d'Apple et l'entrée en Bourse d'Airbnb, ou encore vidé des supermarchés pris d'assaut par des clients en panique.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :