Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Coronavirus : Doctolib ouvre gratuitement la téléconsultation à tous les médecins

Coronavirus : Doctolib ouvre gratuitement la téléconsultation à tous les médecins
© Pixabay

Avec la propagation du Covid-19 et les inquiétudes qu'elle engendre, certaines entreprises s'adaptent. C'est notamment le cas des compagnies aériennes, à l'instar d'Air France qui propose pour ses clients d'assouplir les conditions de report ou d'annulation des vols. Jeudi, c'était au tour de Doctolib d'y aller de son geste commercial. Le service de prise de rendez-vous médicaux a annoncé mettre "à disposition gratuitement" la téléconsultation "pour tous les médecins" du pays pendant la durée de l'épidémie de coronavirus.

La société indique dans un communiqué avoir reçu ces derniers jours "des centaines de demandes de médecins pour commencer à utiliser la consultation vidéo", mais aussi des "syndicats de médecins libéraux pour en développer cette pratique en réponse à la progression du virus". Elle offre donc "à tous les médecins de France la possibilité d'utiliser la consultation vidéo gratuitement", y compris les 3 500 praticiens déjà abonnés à son service.

Doctolib revendique par ailleurs 115 000 professionnels et 2 500 établissements de santé clients de son service phare de prise de rendez-vous en ligne. Pour permettre aux médecins de téléconsulter sans rien dépenser, l'entreprise "financera intégralement les coûts d'équipement, de formation et de gestion de ce service".

A lire aussi —Coronavirus : vous pouvez mettre votre ordinateur à contribution pour trouver un remède grâce au logiciel Folding@Home

Son concurrent CompuGroup Medical, éditeur allemand de logiciels médicaux, a également proposé jeudi "la mise à disposition gratuite" de sa "solution de téléconsultation" pour "tous les médecins, en France comme en Europe" pendant "toute la durée de l'épidémie".
En revanche, les patients continueront d'avancer les frais (25 euros pour un généraliste) avant de se faire rembourser par la Sécurité sociale et leur complémentaire santé, sauf si le médecin leur propose le tiers payant.

Depuis les premiers remboursements en septembre 2018, Doctolib affirme avoir permis 180 000 téléconsultations. De son côté, l'Assurance maladie totalisait 138 000 actes fin 2019, dont 30 000 pour le seul mois de décembre, signe d'un décollage attendu, quoique tardif. Cette mesure prise par Doctolib va dans le sens d'un effort collectif pour endiguer la propagation. Alors que la France pourrait entrer dans le stade 3 de l'épidémie, vous trouverez ici un rappel des règles de bases pour minimiser les risques de tomber malade.

Découvrir plus d'articles sur :