Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La police espagnole utilise des drones dans les lieux publics

La police espagnole utilise des drones dans les lieux publics
Un drone pulvérise du désinfectant dans le village de Zhengwan, à Handan, dans la province de Hebei, en Chine. © China Daily via Reuters

Des drones sont utilisés par la police espagnole pour demander aux gens de rester chez eux. L'Espagne a déclaré l'état d'urgence et ordonné à ses citoyens de rester chez eux en dehors des déplacements nécessaires, après avoir subi une forte augmentation des cas de coronavirus.

Des images publiées dimanche par BBC News montrent des rues sinistrement désertes de Madrid contrôlées par des drones. Les drones sont contrôlés par des agents humains qui transmettent les alertes par haut parleur. Sur ces images, on peut voir un drone qui transmet un avertissement des autorités sanitaires selon lequel les gens doivent quitter les parcs publics et rentrer chez eux. Vous pouvez voir la vidéo ci-dessous :

Selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la santé, l'Espagne a connu plus de 7 700 cas de coronavirus et 288 décès au 15 mars. Ce pic a incité le gouvernement du Premier ministre Pedro Sanchez à déclarer l'état d'urgence vendredi. Les 40 millions de citoyens espagnols ont été priés de rester à l'intérieur en dehors des déplacements nécessaires – une politique qui avait déjà été mise en œuvre par l'Italie, ravagée par le virus.

Dans le monde entier, le bilan de COVID-19 a maintenant dépassé les 6 500 morts avec plus de 169 000 cas confirmés de la maladie, malgré une réduction significative du nombre de nouveaux cas en Chine. Les tactiques de l'Espagne ressemblent quelque peu aux tactiques de surveillance utilisées par la Chine, qui a déployé des drones, des robots et des logiciels de reconnaissance faciale pour tenter d'endiguer l'épidémie. En janvier, le journal chinois anglophone Global Times a diffusé des images montrant un drone qui reprochait aux citoyens de sortir sans masque ou de rester à l'intérieur.

Version originale : Charlie Wood/ Business Insider

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :