Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Coronavirus : les Français ont acheté deux fois plus de pâtes que d'habitude ce week-end

Coronavirus : les Français ont acheté deux fois plus de pâtes que d'habitude ce week-end
© Business Insider France/Sophie Levy Ayoun

La psychose autour du coronavirus semble progresser un peu plus chaque jour en France. Et cela se voit clairement dans les rayons de certains supermarchés. Peut-être avez-vous eu vous-même du mal à trouver ce week-end des pâtes, des boîtes de sardines ou de l'eau en bouteille ? Les chiffres de l'Institut Nielsen semblent en tout cas le confirmer selon Le Monde. Les ventes de pâtes alimentaires et de conserves de poissons ont par exemple doublé samedi 29 février, comparées à une moyenne des samedis précédents.

On observe la même tendance à la hausse pour d'autres catégories d'aliments : + 70 % pour les céréales du petit déjeuner, + 50 % pour le riz et la purée par exemple. Mais aussi + 40 % sur les huiles et les eaux en bouteille, ou encore les conserves de légumes comme les boîtes de haricots verts. Le passage au stade 2 de l'épidémie la veille a donc joué à plein sur les ventes du week-end. Les signes avant-coureur étaient déjà là : sur l'ensemble de la semaine dernière, Nielsen a estimé que le chiffre d'affaires pour les produits de grande consommation avait progressé de + 5 %. Grâce notamment aux produits d'épicerie (+ 17 %), aux soins pour bébés comme les couches (+ 15 %) et aux produits de santé (+ 14 %).

'Pas de pénurie en vue' affirme le PDG de Système U

Cette folie acheteuse semble continuer en ce début semaine. Dans un Auchan de la banlieue parisienne, un vendeur nous a par exemple confirmé mardi soir devant le rayon pâtes complètement vide (voir la photo en tête d'article) que l'approvisionnement et la mise en rayon avait été faite en totalité le matin-même. Face à cette ruée en magasins, les industriels essaient de jouer l'apaisement. "Nous pouvons affirmer sans trop d'erreurs que nous pouvons tenir deux mois sans production", a assuré l'un d'eux à LSA.

Dominique Schelcher, PDG de Système U, a de son côté confié hier au micro d'Europe 1 qu'il "n'y a pas de pénurie en vue du tout" et "aucun problème sur l'approvisionnement alimentaire en France". Il a été encore plus rassurant en précisant que "ce sont des phénomènes que nous avons déjà connu par le passé et auxquels nous nous sommes préparés". À voir donc dans les prochains jours si ce type de déclarations va réussir à calmer le jeu ou si les Français vont continuer à faire des stocks de provisions en grande surface.

Découvrir plus d'articles sur :