Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Coronavirus : mise en garde contre les masques de protection contrefaits vendus sur Amazon aux États-Unis

Coronavirus : mise en garde contre les masques de protection contrefaits vendus sur Amazon aux États-Unis
© Willie Siau/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

Alors que les Américains se précipitent pour acheter des masques de protection pour empêcher la propagation du coronavirus mortel, certains vendeurs connaissant des ruptures de stock sur Amazon mettent en garde contre les produits contrefaits. Pourtant, les experts médicaux affirment que les masques de protection ne sont pas très efficaces pour prévenir la propagation d'une maladie comme le coronavirus. Alors que les stocks s'amenuisent, des sociétés comme PacingMed (le numéro un des masques médicaux jetables sur Amazon aux États-Unis) et BLBM mettent en garde les consommateurs contre les produits contrefaits.

"Cher client, tous nos stocks de masques sont épuisés. Veuillez ne pas acheter la marchandise d'autres vendeurs afin d'éviter de tomber sur des contrefaçons", peut-on lire sur la page des produits de PacingMed. "Nous essayons de reconstituer les stocks d'ici le mois prochain. Nous sommes PacingMed. Désolé pour la gêne occasionnée." Pendant ce temps, BLBM a remplacé l'image de son produit vedette par une note similaire, disant aux acheteurs que "tout ira bien".

Amazon

Un porte-parole d'Amazon a expliqué à Business Insider US la politique de l'entreprise concernant la vente de contrefaçons. Il explique que l'entreprise utilise des outils tels que l'apprentissage automatique (ou "machine learning") et des systèmes automatisés pour repérer et retirer les produits fallacieux. "Nous employons des équipes spécialisées d'ingénieurs et de développeurs pour nos logiciels, de scientifiques appliqués, de gestionnaires de programmes et d'enquêteurs pour faire fonctionner et améliorer continuellement nos programmes de lutte contre la contrefaçon", indique-t-il. "Le système d'Amazon scanne automatiquement et en permanence de nombreuses données relatives aux partenaires de vente, aux produits, aux marques et aux offres pour détecter toute activité pouvant indiquer un produit potentiellement contrefait, et le bloquer ou le retirer immédiatement de notre magasin".

Des masques peu efficaces

PacingMed et BLBM vendent tous deux des masques chirurgicaux, l'un des deux types de masques conçus pour prévenir les maladies. Les masques chirurgicaux fonctionnent en bloquant les germes des grosses particules et en empêchant ces germes de passer d'une personne à l'autre dans les zones de contact étroit comme les transports publics. L'autre type de masques, les masques respiratoires N95, sont conçus pour filtrer les particules nocives de l'air d'un diamètre d'au moins 0,3 micron. Cela les rend pratiquement inefficaces dans la prévention du coronavirus, puisque celui-ci est de 0,12 micron, explique Holly Secon dans Business Insider US.

Pour Eric Toner, scientifique du Johns Hopkins Center for Health Security, porter un masque pour se prémunir du coronavirus "ne peut pas faire de mal. Mais il est peu probable qu'il soit très efficace pour le prévenir". Avec seulement deux cas confirmés aux États-Unis, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont déclaré que "le risque immédiat pour la santé du grand public américain est considéré comme faible pour le moment". En outre, le CDC recommande de prendre des précautions standard comme se laver fréquemment les mains et éviter tout contact avec des personnes malades. En France, trois cas sont avérés, il s'agit de personnes récemment rentrés de Chine.

Depuis l'apparition du coranavirus à Wuhan, en Chine, au début de ce mois, la maladie a tué 82 personnes et infecté plus de 2 800 personnes dans 12 pays, selon les médias chinois.

Version originale : Bethany Biron / Business Insider US. Traduit de l'anglais par Mégan Bourdon.

Découvrir plus d'articles sur :