Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Coronavirus : 'nous sommes loin d'avoir l'immunité collective nécessaire', selon l'OMS

Coronavirus : 'nous sommes loin d'avoir l'immunité collective nécessaire', selon l'OMS
Promenade de la baie d'Oceanside, en Californie, le 22 juin 2020. © Mike Blake/Reuters

Des études récentes ont indiqué que l'immunité collective pourrait être obtenue si seulement 50 % de la population était immunisée. L'immunité collective se produit lorsqu'une partie suffisante de la population est immunisée contre le coronavirus, soit par exposition, soit par vaccin, pour que la transmission du virus diminue. C'est une prévision encourageante à la lumière des estimations antérieures selon lesquelles au moins 70 % de la population aurait besoin d'une immunité avant d'atteindre le niveau optimal d'immunité collective.

Mais ces estimations sont largement hors de propos et détournent l'attention des outils que les experts connaissent pour lutter contre la propagation du coronavirus, ont déclaré des responsables de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) lors d'un point de presse, lundi 17 août. "En ce moment, en tant que communauté internationale, en tant que population mondiale, nous sommes loin des niveaux d'immunité requis pour empêcher la transmission de cette maladie", a déclaré le Dr Mike Ryan, directeur exécutif du Programme d'urgence sanitaire de l'OMS. "Nous devons nous concentrer sur ce que nous pouvons faire maintenant pour stopper la transmission du virus et ne pas vivre dans l'espoir que l'immunité collective soit notre salut".

Nous ne savons pas combien de temps la protection contre le virus dure après l'infection

L'une des façons connues de se protéger contre le coronavirus est d'y survivre ou d'y être exposé, ce qui peut vous amener à développer des anticorps. Mais si les experts savent qu'une telle réaction existe, ils ne savent pas quelle est sa résistance, combien de temps elle dure et comment elle peut varier d'une personne à l'autre.

Même si la présence d'anticorps contre le Covid-19 signifie que vous êtes protégé contre le coronavirus, les recherches indiquent que seulement 10 % de la population mondiale environ possède ces anticorps.

"Cela signifie qu'une grande partie de la population reste sujette à l'infection, et que le virus a la possibilité de se propager", a déclaré l'épidémiologiste spécialiste des maladies infectieuses Maria Van Kerkhove, responsable technique Covid-19 de l'OMS, lors d'une conférence de presse. En d'autres termes, nous sommes loin d'une immunité collective par anticorps.

A lire aussi - Tout le monde développerait une immunité à long terme contre le Covid-19 après l'infection

Même lorsqu'un vaccin sera disponible, il ne protégera pas tous ceux qui le recevront

L'autre moyen possible, et plus efficace, pour se protéger contre le coronavirus, est de se faire vacciner. Mais un vaccin sûr et efficace n'est pas encore disponible. Une fois qu'un vaccin sera disponible, il pourra ne pas être efficace auprès d'un certain nombre de personnes. "Nous ne pouvons pas confondre la couverture vaccinale avec la proportion de la population qui est immunisée", a déclaré le Dr Aylward, conseiller principal du directeur général pour les changements organisationnels.

Cela signifie que pour établir une immunité collective par la vaccination, il faut que le pourcentage de personnes vaccinées soit supérieur au pourcentage d'immunité de la population nécessaire pour vaincre le virus. "Dans une situation comme celle-ci, où nous avons confiné la moitié de la population mondiale, où l'économie est paralysée dans de nombreux endroits, il faut prévoir des niveaux très élevés d'immunité collective parce que nous ne voulons pas prendre de risques, nous ne voulons pas nous tromper", a déclaré le Dr Aylward.

A lire aussi - Vladimir Poutine assure que sa fille a testé le vaccin russe contre le coronavirus

Les entreprises et les gouvernements responsables du déploiement des vaccins ne devraient pas "se laisser bercer par une suggestion dangereusement séduisante selon laquelle [les niveaux nécessaires] pourraient être faibles", ajoute-t-il.

Le Dr Mike Ryan.  Reuters

Ce que les citoyens et leurs dirigeants devraient faire, c'est reconnaître qu'attendre que nous ayons atteint l'immunité collective "n'est pas une solution" à la pandémie, a déclaré Mike Ryan.

La seule solution est de mettre en œuvre toutes les stratégies connues pour être efficaces - comme les tests, le traçage des personnes infectées, l'isolement, le port de masques et l'éloignement physique - tout en continuant à collaborer au niveau mondial sur la thérapeutique et le développement de vaccins.

"Il s'agit de mettre tous ces outils à niveau", a déclaré Dr Aylward, "afin que nous puissions réellement nous attaquer à ce problème et revenir à la nouvelle normalité dont nous avons besoin pour que nos sociétés fonctionnent, que nos économies restent ouvertes et que notre système de santé soit sûr".

Version originale : Anna Medaris Miller / Business Insider US.

A lire aussi - Vous devrez sûrement vous faire vacciner plusieurs fois contre le coronavirus, selon les experts

Découvrir plus d'articles sur :