Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Coronavirus : pourquoi vous ne pouvez pas arrêter de vous toucher le visage, même si c'est déconseillé

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Coronavirus : pourquoi vous ne pouvez pas arrêter de vous toucher le visage, même si c'est déconseillé
© Getty Images/Westend61

L'épidémie de coronavirus a semé la panique dans le monde entier. Pendant un temps, beaucoup de personnes (inspirés par des célébrités) ont pensé que les masques les protégeraient. Mais, selon les autorités de santé du monde entier, ils sont inutiles pour les personnes en bonne santé. La meilleure chose à faire, selon les experts, est d'arrêter de se toucher le nez, les yeux et la bouche. Cependant, il semble compliqué de se débarrasser de cette habitude.

Selon Kevin Chapman, psychologue et directeur du Kentucky Center for Anxiety and Related Disorders, aux États-Unis, la tendance à se toucher le visage est une habitude extrêmement humaine. Cela signale inconsciemment aux personnes qui nous entourent que l'on est conscient de soi. "La conscience de soi en public fait généralement référence à la conscience que nous avons de nous-mêmes du point de vue des autres, qui est inévitablement déclenchée lors des interactions sociales", explique Kevin Chapman à Business Insider US.

"Naturellement, les gens examinent le visage des autres et sont sensibles à divers indices faciaux. Le toucher du visage peut donc être en partie lié à la tendance naturelle à être sensible à nos visages et à nos expressions faciales". Une étude d'avril 2014 suggère que le fait de toucher son propre visage aide à réguler le stress et à la formation de la mémoire.

A lire aussi — Avez-vous vraiment besoin de gel hydroalcoolique pour vous laver les mains ?

Comme le toucher du visage peut être un outil relationnel, les humains commencent à se toucher le visage dès leur plus jeune âge et cela devient une habitude, ce qui rend encore plus difficile de s'arrêter, même si la santé d'une personne est en jeu.

"Psychologiquement, la plupart des individus n'interprètent pas les diverses formes de menace et de contamination par rapport à leur visage et n'associent donc pas la maladie et la contagion au toucher du visage", explique Kevin Chapman. "La plupart des individus n'appliquent pas les conseils du CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies américains) à leur fonctionnement quotidien — comme le toucher du visage — en raison d'une illusion de contrôle". Seules les personnes souffrant de troubles anxieux, plus conscientes de leur manque de contrôle, feraient exception.

Vous dire que vous ne pouvez pas toucher votre visage vous fera (probablement) le faire davantage

Bien qu'il soit possible de se toucher moins, voire pas du tout, comme le recommande le CDC, Kevin Chapman explique que le fait d'être dur avec soi-même n'aide pas du tout. Tenter de supprimer ces gestes n'aide généralement pas les gens à freiner leurs comportements habituels. Il suggère d'adopter une approche flexible. Plutôt que de vous dire : "Je ne toucherai pas du tout mon visage en public aujourd'hui", dites-vous : "Je dois être plus conscient de toucher mon propre visage aujourd'hui".

Mettre en place un rappel sur votre téléphone et occuper vos mains pourrait vous aider

Kevin Chapman conseille de programmer une alerte sur votre téléphone pour vous rappeler d'être conscient de vous toucher le visage. "L'inversion des habitudes est certainement possible, mais de la pratique est nécessaire", explique Kevin Chapman.

Vous pouvez également essayer d'occuper vos mains avec une balle anti-stress, ou de croiser vos bras pour que vos mains ne soient pas libres de toucher votre visage, explique Denise Cummins, une scientifique cognitive qui étudie la pensée et la prise de décision, au HuffPost.

Enfin, prenez d'autres mesures recommandées pour endiguer l'épidémie comme vous laver les mains à l'eau chaude savonneuse pendant au moins 20 secondes, rester à la maison lorsque vous êtes malade et éviter tout contact étroit avec les personnes contagieuses.

Version originale : Julia Naftulin/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :